Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'impératrice
La Boule Noire  (Paris)  mardi 2 mai 2017

C'est dans l'antre de la Boule Noire qu'ont eu lieu, mardi 2 et mercredi 3 mai, deux concerts surprises annoncés la semaine précédente. Les places sont parties en trois heures, il faut dire que le groupe est pour l'instant rare sur scène. De plus, cette salle n'est pas immense mais très élégante : écrin parfait pour sa majesté l'Impératrice.

L'ambiance est feutrée, les lumières tamisées dévoilent à peine des fresques peintes au mur, le beau parquet noir est foulé par de plus en plus de semelles à mesure que la salle se remplit. La musique d'ambiance mixe chansons françaises et disco, de quoi mettre en condition !

Le concert commence avec le titre "La Lune" du précédent EP L'Odyssée. Les musiciens arrivent au compte-gouttes ; d'abord le batteur, puis les deux pianistes, le bassiste, le guitariste (nouvelle tête du groupe) et enfin la chanteuse.

Dès le second morceau, le groupe nous dévoile un nouveau titre à paraître sur un maxi le mois prochain et plus tardivement sur le premier album du groupe, en préparation. "Le Sultan des îles" décrit la vie d'un bordel de Pigalle. La continuité est respectée thématiquement mais également musicalement. L'influence disco est toujours omniprésente, véritable marque de fabrique de la formation.

Ce nouveau morceau tend vers un groove plus prononcé tandis que le suivant "Séquence" penche vers la pop-space des années soixante-dix. Figurant également sur le prochain opus, il raconte le tournage d'un film érotique. Le public est ravi par tant de nouveautés et les musiciens ne boudent pas leur plaisir d'être sur scène pour dévoiler leurs nouveaux morceaux.

Le titre suivant est plus étonnant : c'est également un nouveau titre mais qui figurera uniquement sur l'album. La chanteuse parle de "mise en danger" en le présentant. Effectivement, il est très différent de ce qu'a pu faire L'Impératrice jusqu'à présent. Beaucoup plus lent, il a de faux airs de slow des années quatre-vingt. On change donc de période et de style et il faudra attendre la sortie de l'album pour l'écouter plus attentivement.

Le concert continue avec les morceaux phares du groupe. De "Agitation tropicale" à la reprise de Cerrone "Je suis music", le public est déchaîné et se déhanche tant qu'il peut dans la salle bondée. Pour finir, le batteur nous offre un solo d'anthologie et termine d'embraser la salle. On regrette que le concert finisse si vite et il nous tarde d'autant plus la sortie prochaine de l'album pour que le groupe ait plus de titres à jouer sur scène.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Odyssée EP de L'impératrice

En savoir plus :
Le Bandcamp de L'impératrice
Le Soundcloud de L'impératrice
Le Facebook de L'impératrice

Crédits photos : Laura Balfet


Laura Balfet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=