Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dalida - Une garde-robe de la ville à la scène
Palais Galliera  (Paris)  Du 27 avril au 13 août 2017

Avec "Dalida - Une garde-robe de la ville à la scène", le Palais Galliera, qui, par ailleurs délocalisé au Musée Bourdelle consacre une sublime exposition au couturier Cristobal Balenciaga ("Balenciaga - L'oeuvre au noir"), expose les tenues de la chanteuse.

Une garde-robe conservée par elle-même de son vivant, puis par son frère Orlando, gardien du temple, telles de pieuses reliques dont il vient de faire don au Palais Galliera.

La commissaire de l'exposition Sandrine Tinturier la présente en un panorama déroulé très classiquement de manière chronologique qui sied à la longévité d'une carrière qui s'étend sur trois décennies et à sa capacité d'adaptation aux changements de mode non seulement musicale mais également vestimentaire.

La direction artistique a été confiée Robert Carsen, metteur en scène de théâtre et surtout d'opéra réputé pour ses mémorables et quasi-hollywoodiennes scénographies d'expositions au Grand Palais, telle "Marie-Antoinette", et au Musée d'Orsay.

En l'espèce, manifestement peu inspirée et conventionnelle, celle-ci déçoit avec ses tirages-contact de portraits en noir et blanc, le mur de couvertures de magazine, les très "cheap" rideaux à lamelles dorées et les podiums rotatifs en forme de disques vinyls.

Dalida - Les robes de sa vie

Dans les années 1950, Yolanda Gigliotti, Miss Egypte 1954, devenue Dalida est propulsée par un répertoire de variété populaire à la sauce méditerranéenne.

Surnommée "Mademoiselle Juke-Box", elle arbore les robes "new look", tendance pin-up, dont la fameuse en velours rouge créée par Jean Dessès pour son premier récital à Bobino en 1958, qui flattent sa silhouette de brune pulpeuse.

A leur fraîcheur juvénile succède l'élégance des robes Haute-Couture de Jacques Esterel, Pierre Balmain et Loris Azzaro dans une gamme chromatique sobre et circonscrite au noir, au blanc et à l'ivoire que la vedette, qui a bien négocié la vague du Yéyé, arbore lors de ses récitals des années 1960-1970 qui voisinent avec des tenues de ville plus colorées.

Ensuite, plus elle avance en âge, plus elle mincit, blondit, se dénude et, au mi-temps des seventies, elle sollicite les costumiers de théâtre et de music-hall, dont notamment Michel Fresnay pour la tenue cape rose ornée de franges rebrodées de paillettes, strass et plumes d’autruche, et Mine Barral-Vergez, pour lui confectionner des tenues de show-woman à l'américaine et de meneuse de revue.

Celles-ci reposent sur les codes exacerbés d'une féminité caricaturale, confinant au travestissement sexy-glam, qui, dans les années Palace en font la diva du disco, la reine du nightclubbing des années Palace et une icône gay.

La monstration se clôt sur de belles pièces en cuir de Jean-Claude Jitrois et quelques tenues arborées lors de ses incursions dans le cinéma. En 1987, après plusieurs tentatives, Dalida "réussit" son suicide qui la sanctifie définitivement au guide des records de ventes de disques et, surtout, au panthéon des drama-queens.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Palais Galliera

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Palais Galliera


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2018 : Chaud devant !

Alors que le printemps n'a jamais été aussi proche, voilà que s'abat sur nous une vague de froid, sous le soleil, certes, mais froide quand même. Pour vous réchauffer le coeur et la tête, voici notre sélection culturelle de la semaine. Bonne écoute, bonne lecture, bon visionnage et n'hésitez pas à sortir, au théâtre, au cinéma, dans les musées, dans les salles de concerts, chez votre libraire, en général c'est très bien chauffé.

Du côté de la musique :

"So french" de Alexandre Doisy
Apolline, Joko, Yungblud dans une sélection de EP et singles
"By the way I forgive you" de Brandi Carlile
"Dita Von Teese" de Dita Von Teese et Sébastien Tellier
"Transangelic exodus" de Ezra Furman
"Who's happy" de High Coltman
"Est-ce que tu vois le tigre ?" de Le Roi Angus
"Do" de Rémi Panossian
"Chanson pour l'oreille gauche" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Beautiful people will ruin your life" de The Wombats
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
et toujours :
"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Seasonal Affective Disorder" au Théâtre Le Lucernaire
"La Femme rompue" au Théâtre Hébertot
"Meute/Une légende" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Zig-Zag" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Presque égal à" au Théâtre de Belleville
"De nos frères blessés" au Théâtre Les Déchargeurs
"K-Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"L'Eventreur" au Théâtre Essaion
"La Callas oubliée" au Théâtre Essaion
"Une sombre histoire de girafe" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Melting Potes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Yann Jamet - Le Syndrome de Jeanne d'Arc" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Oncle Vania" au Théâtre Essaion
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"L'Ecume des jours" au Théâtre de la Huchette
"Intra Muros" au Théâtre La Pépinière
"Alil Vardar - Commnen garder son mec" à la Garnde Comédie
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Winter Brothers" de Hlynur Palmason
"Corps étranger" de Raja Amari
"Trait de vie" de Sophie Arlot et Fabien Rabin
Ciné en bref avec :
"La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand
"Le rire de ma mère" de Colombe Savignac et Pascal Ralite
"Le retour du héros" de Laurent Tirard
"Oh Lucy !" de Atsuko Hirayanagi
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"La nuit introuvable" de Gabriel Tuloup
"Larmes blanches" de Hari Kunzru
"Les flamboyantes" de Robin Wasserman
Sophie de Habsbourg" de Jean Paul Bled
"Soudain l'univers prend fin" de Dakota McFadzean
"Une vie comme les autres" de Hanya Yanagihara
et toujours :
"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=