Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thurston Moore
Rock'n'Roll Consciousness  (Caroline Records)  avril 2017

Peut-on dépasser, transcender une écriture musicale devenue presque canon du genre que l’on a soit même ou presque crée ? Naturellement et l’Histoire de la musique est pleine de ces compositeurs qui ont façonné leur propre style pour en faire une presque règle esthétique.

Comment garder la flamme intacte quand de l’avant-garde on est passé à une légende du rock underground et que les plus belles heures semblent être derrière soit ? La réponse pour Thurston Moore est peut-être de continuer inlassablement de faire une musique érudite et réfléchie évoquant des sentiments contrastés entre noirceur, lyrisme et rêverie. Arriver à se réinventer sans ne changer réellement ni de grammaire ni de vocabulaire est un sacré challenge.

Bien que The Best Day sorti en 2014 se tenait plus que correctement, ce Rock’n’Roll Consciousness est peut-être son meilleur album depuis des lustres, depuis au moins la période Sonic Youth et la paire NYC Ghosts and Flowers et Murray Street... il y a 15 ans. Thurston Moore dessine les contours mouvants d’un paysage musical, tout à la fois libre, aérien ou sauvage à coups de guitares presque progressives, par moins de Krautrock ou de dissonances, par une fluidité mélodique, une phraséologie musicale personnelle (on reconnaît immédiatement sa pate sonore, cette voix, certaines suites harmoniques, ces mélodies vocales et son phrasé), par un son plus rond et chaleureux, par une musique caractérisée par une grande densité de timbres et par un folk électrique et intense dont Neil Young ou Kurt Vile pourraient être les chantres.

Et si parfois la machine tourne un peu en rond ("Cusp" ou "Smoke of Dreams") avec une trame mélodique et rythmique rabâchée depuis des lustres à l’époque de Sonic Youth, c’est, comme dans les titres "Turn On", "Aphrodite" ou "Exalted", quand il laisse le temps s’étirer, entre cavalcades et passages plus atmosphériques ou méditatifs (le bouddhisme n’y est pas pour rien…) qu’il est le meilleur.

Un disque plus "pop", toute proportion gardée, moins noise, la présence de Paul Epworth (Adèle, The Pop Group…) à la réalisation et le choix de son studio dans une église y étant sûrement pour quelque chose. Ici la créativité, la conscience, devient un contre-pouvoir à la pensée unique et à l’ultra-libéralisme, une sorte de remède à la crise où la Femme se trouve presque au centre des textes (trois des cinq titres ont été écrits par Radieux Radio). Un calme tout relatif où le grondement n’est jamais très loin, moins direct mais peut-être simplement plus porteur d’émotions contrastées.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Trees outside the academy de Thurston Moore
La chronique de l'album The Best Day de Thurston Moore
Thurston Moore en concert au Festival All Tomorrow's Parties
Thurston Moore en concert au Festival Rock en Seine 2014
Thurston Moore en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - vendredi 31 octobre
Thurston Moore en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Thurston Moore en concert à l'Elysée Montmartre (lundi 31 octobre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Thurston Moore
Le Soundcloud de Thurston Moore
Le Facebook de Thurston Moore


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 mai 2017 : Les festivals décollent

Voilà terminé le festival de Cannes, place maintenant aux autres festivités, musicales, théâtrales et cinématographiques tout au long de l'été, sous le soleil ou sous la pluie, à Paris, Saint Malo ou Avignon... en attendant voici le programme de la semaine !

Du côté de la musique :

"The silver veil" de Raoul Vignal
Interview de Teleferik accompagnée d'une session électrique, retour sur "Lune electric" avant le prochain album
"No shape" de Perfume Genius
"How I met Mozart" de Pierre Génisson
"Travelling soul" de Gunwood
"Always Kevin" de Inuit
"2 & 2" de Margot Cotten
Boulevard des Airs au Zenith de Dijon
Peter Peter et Requin Chagrin au Grand Mix de Tourcoing
et toujours :
"Life is cheap, death is free" de Nadia Tehran, "Tigreville" de Pierre Lebas, "Libre voyage dans les musiques des Balkans" de Quintet Bumbac, "Volcan" de Volin, "Hedonism" de Cakes Da Killa, "A l'ombre du coeur" de Contrebrassens, "Dirt buzz" de Dallas Frasca, "Fast forward" de Federico Casagrande, "Growing old" de Grand March, "A close land and people" de Julien Vinçonneau Quartet

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Des hommes en devenir" au Théâtre Paris-Villette
"Ceux qui avaient choisi" au Théâtre de la Contrescarpe
"Clair de femme" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"Les Amis du placard" au Théâtre de Nesle
"Cabaret Liberté !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Chat Noir !" au Théâtre 13/Jardin
"Manhattan Sisters - Le spectacle !" au Théâtre Trévise dans le cadre du Festival Musical In
"Antoine Zebra - Plus rien ne m'arrête" au Théâtre Essaion
dans le cadre du Festival des écritures contemporaines au Théâtre Ouvert :
"Longwy-Texas"
"Le Roi sur sa couleur"
"Troisième Personne"
"Mon corps n'obéit plus"
"Cléopâtre est une créature"
"C'est bien au moins de savoir ce qui nous détermine à contribuer à notre propre malheur"
dans le cadre de l'Ecole du Théâtre de l'Atalante :
"Getting Attention" et "Le Traitement"
des reprises :
"Interview" au Monfort Théâtre
"Jeanne et Marguerite" au Studio Hébertot
et la chronique des autres spectacles de mai

Exposition :

dernière ligne droite pour "Des Grands Moghols aux Maharajahs - Joyaux de la Collection Al Thani" au Grand Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Lou-Andréa Salomé" de Cordula Kablitz-Post
"Departure" de Andrew Steggall
"Suntan de Argyris Papadimitropoulos
les chroniques des autres sorties de mai
et les chroniques des sorties d'avril

Lecture avec :

"Demon, tome 1 & 2" de Jason Shiga
"Du feu de l'enfer" de Sir Cedric
"Rendez vous à Positano" de Goliarda Sapienza
et toujours :
"J'ai choisi d'être libre" de Henda Ayari
"La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
"La vie sexuelle des soeurs siamoises" de Irvine Welsh

Froggeek's Delight :

2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=