Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Théo Cormier
Take off  (Autoproduit)  avril 2017

Tu vois lecteur, parfois tu as des coups de blues, tu n'as pas le moral, tu t’es pris la tête avec ta conjointe ou ton conjoint, tes parents, tes gosses ou même tes potes… Tu te traînes ! T’as comme une panne de réacteur.

Moi dans un moment comme ça, il n’y a qu’un truc qui me remonte le moral : le rock’n’roll. Et figure-toi que je suis tombé sur une petite pépite. Que dis-je ? Une perle, un diamant brut. En toute sincérité.

Tu connais Satriani ? Mais si, le chauve qui déchire avec une guitare ! Oui lui, voilà. Et bien l’artiste dont je vais te parler claque sa mère pareil (oups pardon : ça dépote et ça te débouche les cages à miel). Et tu retrouves un nouvel espoir, "New Hopes" en anglais pour les nuls comme moi qui est, et quel hasard dites donc, le premier titre de l’EP de Théo Cormier. Retiens bien ce nom, parce qu’on va de nouveau en entendre parler de ce petit gars.

"Cloudburst", le second titre, comme le précédent, démarre tranquillement et rapidement va prendre son envol (Take Off, le titre de l’EP, oui je sais ce hasard est vraiment étrange) et là encore, une partie de guitare Heavy, une mélodie sublime. Il y a des breaks, des changements, plein de belles choses et tu ne t’ennuies pas une seule seconde.

J’ai demandé à Théo comment il s’y prenait pour composer : "Pour composer, ça dépend... La plupart du temps, je compose un riff à la guitare que je vais développer, puis chercher une suite d'accords originale avec une mélodie impactante pour les refrains. J'essaie de me concentrer sur le phrasé des mélodies pour les rendre plus vivantes et plus chantantes".

Je me suis aussi demandé quelles étaient ses influences : "j'écoute beaucoup de musique instrumentale notamment les "guitar heroes" : Guthrie Govan, Joe Satriani, Richie Kotzen, Marty Friedman, Shawn Lane, Derek Trucks... et plus récemment Nick Johnston, Alex Hutchings, Plini et Intervals !"

Cela dit, moi j’écoute beaucoup de musique et si tu me donnes une guitare, je suis incapable de produire quelque chose d’audible… Il faut savoir que Théo est diplômé de la CFPM (Centre de Formation Professionnelle de Musique) de Paris et de la prestigieuse Music Academy International de Nancy, qui collabore avec le Berkeley College of Music de Boston. Ca pose un peu le personnage.

Récemment, Théo et Elias Dris étaient en première partie de Peter Van Poehl aux Cuizines de Chelles. Théo est tombé tout petit dans la marmite, il forme son premier groupe de Heavy Metal nommé Mechanix avec trois camarades du lycée. Ils seront finalistes d'un tremplin musical parisien, ce qui leur donnera l'opportunité de jouer dans des salles renommées telles le Batofar, la Boule Noire, le Divan Du Monde et la Cigale. Mais laissons place à la musique un peu…

Le morceau suivant, "But the Earth Keeps" est le plus court morceau, avec un peu de chant, mais vraiment très peu. Et je me suis demandé pourquoi, et bien figure-toi que la réponse de Théo est d’une logique implaccable : "Il n'y a pas de chant parce que je ne sais pas chanter ! Hahaha ! Mais j'essaie de placer quelques choeurs sur certains morceaux pour donner un côté un peu plus Beatles".

Ce morceau est envoûtant et très clairement Théo est un bon musicien, mais qui sait ne pas faire étalage de ses connaissances techniques, technique qu’il maîtrise pourtant à la perfection, et il vaut mieux pour lui vu qu’il enseigne la guitare !

Le morceau "Just Look up" conclut (eh oui déjà, mais je te rappelle que c’est un EP) en beauté. Il est exaltant, oui voilà, exaltant et il m’a littéralement bouleversé. Peut-être étais-je particulièrement sensible au moment où je l’ai écouté la première fois, mais cet effet se reproduit à chaque écoute, c’est imparable, j’ai la chaire de poule. Il y a des artistes qui savent te toucher et c’est, à mon sens, la démonstration de leur talent à savoir partager une émotion. Et ce morceau ! La petite touche jazzy… Véritablement mon morceau préféré.

Théo Cormier. Retiens bien ce nom, rappelle-toi ce nom. Tu pourras dire que tu en as entendu parler pour la première chez Froggy’s Delight. Tu pourras dire quand on te parlera de lui : j’y étais, j’étais là lors de l’éclosion de ce jeune artiste, j’étais parmi les premiers à l’écouter. Je te mets tous les liens utiles pour découvrir cet EP, précurseur d’une grande carrière et (mais chuut c’est un scoop), Théo nous prépare déjà la suite… Alors contacte-le vite, parce que cet EP est un pur DIY (Do it Yourself, fait maison quoi ! Pas de maison de disque, de label, pour le moment) mais avec un son de pro.

Juste avant de conclure, je tiens à remercier Théo pour son accueil, sa disponibilité et un certain Jean-Marc Millière qui m’a permis de découvrir Théo et son univers musical.

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Théo Cormier
Le Facebook de Théo Cormier


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=