Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Songe d'une nuit d'été
Manufacture des Oeillets  (Ivry)  mai 2017

Comédie féérique de William Shakespeare, mise en scène de Guy-Pierre Couleau, avec Sébastien Amblard, Marlène Baulmont, Clément Bertonneau, Pierre-Alain Chapuis, François Kergourlay, Anne Le Guernec, José Mantilla Camacho, Adrien Michaux, Ruby Minard, Martin Nikonoff, Carolina Pecheny, Achille Sauloup, Romaric Seguin, Rainer Sievert, Jessica Vedel et Clémentine Verdier.

Dans "Le Songe d'une nuit d'été", pièce de jeunesse qui ressort à la comédie féérique à grand spectacle en vogue en son temps, Shakespeare brasse les thèmes du désordre des amours et des pulsions, de la jalousie matrimoniale, des rivalités masculines et de l'émancipation féminine selon les déclinaisons du réel, de la réalité et de la fiction qui correspondent aux trois univers parallèles, le monde réel, celui de la cour, celui du rêve ou du fantasme et celui du théâtre pour désacraliser l'illusion théâtrale.

Ainsi, alors que, dans une Athènes de fantaisie, le duc Thésée va épouser Hippolyte, la reine des Amazones, la forêt avoisinante, domaine des fées et des esprits éthérés, devient, durant une folle nuit, "the place to be"

En effet, vers ce lieu, royaume du Roi des elfes qui est en bisbille conjugale avec la Reine des fées, convergent les amoureux voulant échapper à la rigueur du monde, Hermia amoureuse de Lysandre mais vouée à un mariage forcé avec Demetrius désespérément aimé par son amie Héléna, et les villageois artisans composant une troupe amateur venant répéter le spectacle prévu pour les noces.

Un philtre magique, le suc de la fleur qui reçut une flèche de Cupidon, et un esprit malicieux qui se trompe de cible font le reste pour troubler l'ordre des choses et du désir.

Après de multiples versions dont, entre autres, la "sixties Dim Dam Dom" de Nicolas Briançon, la potacherie adulescente de Guillaume Vincent et la fable circassienne de Lisa Wurmser, la proposition de Guy-Pierre Couleau, inscrite dans le registre du théâtre d'acteurs et le genre du rêve symboliste, s'avère aussi judicieuse et efficace que divertissante.

Comme il connaît ses classiques et les leçons des maîtres dont celles de Jean Vilar qui, présentant cette pièce au Festival d'Avignon en 1959, prônait la simplicité du dispositif scénique et l'abandon des artifices pour privilégier le jeu fait par l'auteur et les interprètes et stimuler l'imagination du spectateur.

Ainsi, en l'espèce, Laurent Schneegans anime le plateau nu de sobres effets laser pour signifer, avec également la création musicale de Philippe Miller, la frontière entre les mondes et Elissa Bier évoque le frémissement sylvestre essentiellement par un tapis impressionniste de feuilles de papier de soie aux couleurs printanières froissées.

Dans cet environnement résolument poétique, les protagonistes et comédiens, en tenues contemporaines ou en délicats costumes de "fairy tales", qui siéent au sylphes (Marlène Baulmont et Ruby Minard), confectionnés par Laurianne Scimemi, s'adonnent au plaisir du jeu dans un registre de comédie moderne.

Si Rainer Sievert, dans le rôle de Puck, se livre à un numéro d'acteur un peu trop long et appuyé, dans les couples-miroir, Pierre-Alain Chapuis et Anne Le Guernec s'avèrent parfaits, lui en apportant une couleur d'opéra-bouffe, elle instillatrice de grâce même dans sa passion "animale" pour l'âne campé avec autorité par François Kergourlay qui forme avec Clément Bertonneau, José-Maria Mantilla, Martin Nikonoff, Carolina Pecheny et Achille Sauloup, la joviale troupe de cabotins en herbe.

Enfin Jessica Vedel, Clémentine Verdier, Sébastien Amblard et Adrien Michaux forment l'épatant quadrille d'amoureux "contrariés" qui ravit par sa fraîcheur notamment dans la scène endiablée résultant des bévues de Puck.

Et donc un songe résolument pétillant, drôle... et charmeur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=