Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ombre de Stella
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  mai 2017

Monologue tragi-comique de Pierre Barillet interprété par Denis D’Arcangelo dans une mise en scène de Thierry Harcourt.

Le comédien, acteur de composition, chanteur et artiste de music-hall, Denis D'Arcangelo a créé, avec Philippe Bilheur, le personnage ébouriffant plein de gouaille et de tendresse de "Madame Raymonde" avec lequel il revient régulièrement sur scène dans le registre du spectacle musical.

Car cette femme bourlingueuse de bitume du Paris populaire, diva des claques, mistinguett des bastringues et reine des tournées miteuses, raconte sa vie autofictionnelle scandée par les perles de la chanson réaliste ou fantaisiste de l'entre-deux guerres.

Avec celui de Mylène Janvier, il campe également une femme qui ressort au même archétype plébéien bien que la partition ne soit ni de son cru ni de sa plume car celle-ci constitue un des deux monologues en miroir écrits en 1991 par Pierre Barillet, du fameux binôme Barillet-Grédy prince du théâtre de boulevard des années 1960.

Dans "Moi, Nadine Picard", il retrace la vie d'une vedette de cinéma des années 1940 ayant réellement existé, et, dans "L'Ombre de Stella", celle de Mylène Janvier, actrice de complément devenue répétitrice, dame de compagnie et gouvernante, puis bonne à tout faire d'une actrice fictionnelle qui a connu une certaine notoriété au cours de cette même période.

Pour la scénographie, Marius Strasser a repris le dispositif spartiate des "Madame Raymonde" - plateau vide, une table basse, une chaise, un verre - en substituant une "roteuse" au "kil de rouge" dans lequel officie Denis D'Arcangelo, costumé en rombière "NAP" par Michel Dussarat, éclairé par Jacques Rouveyrollis et dirigé par Thierry Harcourt.

Denis D'Archangelo parvient à transcender un texte qui s'avère un modèle du genre en terme de compilation de poncifs et de clichés attachés à certaines actrices, descendantes des danseuses et courtisanes de la Belle Epoque et aieules des starlettes des années 1960, pratiquant le "coucher utile" pour échapper à la mouise à laquelle les vouait leur origine plébéienne.

Son jeu sobre et juste et sa maitrise de la rupture entre le rire et l'émotion lui permet d'incarner cette femme de l'ombre engluée dans une servitude volontaire dont elle a payé le prix cher, celui de sa propre vie, et qui, d'une certaine manière, prend sa revanche en étant le témoin de la déchéance de celle qui fut dans la lumière et celle qui aura le dernier mot.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=