Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gunwood
Travelling soul  (Zamora Label)  avril 2017

Hello lecteur ! Je ne vais pas te mentir, je suis de bonne humeur et comble de joie il fait soleil. En plus de ça, ce matin, Médor, mon chien est revenu de bonne humeur lui aussi. Il faut savoir que tous les matins, mon chien mastique un nain dans le jardin de mon voisin (qui n’apprécie pas toujours d’ailleurs) et… quid ? Qu’ouïe-je ? Plaît-il ? Quel est le rapport avec Gunwood ? Aucun, je le crains. C’est en fait un moyen subtil de commencer une chronique quand tu n’as aucune autre idée ! Mais puisque ma vie ne te passionne pas, je vais te parler de l’album Travelling Soul de Gunwood.

Ce groupe nous offre un blues folk de bonne facture et le titre éponyme nous transporte d’emblée. La voix est grave, élevée à la clope, au scotch et au gravier, comme je les aime. Tu commences à me connaître depuis le temps. On alterne entre mélancolie et excès de vitesse.

"Daydreams" est plus conventionnel, plus axé blues. "Tales" lui s’ouvre sur une guitare folk et la voix, un peu à la Dylan. Très belle chanson, j’y entends aussi un peu du Simon & Garfunkel. Suivent deux morceaux très en douceur avec l’harmonica, la guitare : "Swimming" et "Rainchild" !

Gunnar Ellwanger (on prononce "Gounar") aurait prononcé, selon la légende familiale, comme premiers mots : "papa" et "guitare", mais avec un papa physicien et amoureux de la guitare cela s’explique aisément.

"I wanna betray myself" est nettement plus punchy, c’est le titre le plus rock de l’album pour le moment (oui, on va faire comme si on découvrait l’album ensemble, mais tu te doutes que je le connais déjà hein !).

Les deux autres musiciens qui forment Gunwood, à savoir Joao Francisco "Jeff" Preto (basse, harmonica, banjo, percussions et voix) et David Jarry Lacombe (batterie et claviers, voix) ont un solide bagage musical et assurent vraiment.

Sur "Sweet Holy Road", pour tout te dire, je m’attendais à un petit toudoutoudou à la Simon & Garfunkel encore, et le refrain te transporte lui dans le rock des années 70, un peu à la Eagles. Oui, je sais comme ça on s’y perd, mais ces musiciens ont vraiment de nombreuses influences et cela s’entend et cela rend très bien sur l’album.

"Hey Little Brother" est plus froid à mon goût, mais le groupe accélère le tempo sur cette fin d’album. Le groupe n’en fait jamais des caisses, et l’ensemble est très bon.

More : le chanteur nous offre une belle ballade et on s’imagine dans le paysage de la pochette de l’album, somptueuse et tout en délicatesse, comme ce morceau qui flirte avec la country et ses guitares slide et les nappes de synthé. Il y a du Neil Young chez ses trois gars et le groupe d’ailleurs confie même rêver qu’un jour celui-ci reprenne un de leurs titres et ça serait mérité.

"Rescue" qui suit est dans une veine rock, ça envoie du bois comme on dit par chez moi. Gunwood nous réveille et personnellement ça me file la patate. Pour te confier un peu plus de ma vie, j’ai ajouté ce morceau sur ma playlist dédiée à mes séances de running. Clairement, ça te botte le fessier.

Suivent "Old Man Song", qui reste dans cette veine un peu plus rock et "Afraid of the Dark" qui, pour finir, reprend les fondamentaux guitare / chant.

Nous avons là un album d’un très bon groupe, que l’on sent soudé avec pleins de belles histoires à raconter. J’ai même appris, grâce à Isabelle, que le groupe serait sur scène le 15 juin au Festival Folk You à la Bellevilloise (19-21 rue Boyer 75020 Paris) et elle m’a dit que sur scène, c’était vraiment un très bon groupe, alors fonce, achète ta place et l’album, tu seras heureux.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais il faut que je file récupérer mon chien qui s’est encore faufilé chez le voisin lui mastiquer un nain de jardin… A très vite !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Gunwood (jeudi 29 juin 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Gunwood
Le Bandcamp de Gunwood
Le Soundcloud de Gunwood
Le Facebook de Gunwood


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Gunwood (29 juin 2017)


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=