Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Drôles d'oiseaux
Elise Girard  mai 2017

Réalisé par Elise Girard. France. Comédi dramatique. 1h10 (Sortie le 31 mai 2017). Avec Jean Sorel, Lolita Chammah, Virginie Ledoyen et Pascal Cervo.

Objectivement, "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard est un film où il ne se passe pas grand-chose... Sauf que ce qui s'y passe est ce qu'on appelle du cinéma.

Dans sa précédente fiction, "Belleville Tokyo", la cinéaste avait installé un ton bien à elle, dessiné des personnages peu diserts qui prenaient le temps du film pour se mettre à exister.

Comme Valérie Donzelli dans "Belleville Tokyo", Lolita Chammah a une existence en pointillé au début de "Drôles d'oiseaux". Etrangère à son environnement, elle fait la moue dans un Paris qu'elle connaît à peine. Mais elle va se rattraper en répondant à une improbable petite annonce et atterrir chez un étrange libraire incarné par Jean Sorel, plus bougon que jamais.

Il faudra, un jour, s'interroger sur tous ces libraires qui ne vendent pas de livres dans des films où leur librairie est le pivot de l'intrigue. On sait par John Le Carré que derrière tout libraire il y a un espion qui dort (souvent au premier degré). Celui qu'interprète Jean Sorel n'échappe pas à cette règle non écrite.

Sauf que chez Elise Girard, il serait plutôt un ancien activiste politique, genre Brigades rouges ou ETA. Homme de désordre qui empile les livres, il est l'ange gardien de la jeune fille perdue qui, elle, aurait tendance à les ranger...

Mais que se passe-t-il donc dans ce film ? Bien sûr, il y a le plaisir inattendu de retrouver Jean Sorel, que l'on n'avait guère vu sur grand écran depuis "Les enfants du placard" de Benoît Jacquot, où il semblait anticiper le rôle qu'il tient dans "Drôles d'oiseaux".

Plaisir aussi d'en savoir plus sur Lolita Chammah, qui semble enfin à l'aise dans les pas de sa maman star, à qui elle n'a jamais tant ressemblé.

Ah ! On avait même oublié l'essentiel, ce qui donne son titre à ce film : des oiseaux tombent mystérieusement du ciel... Et quand on écrit "tombent", c'est lourdement, de façon à s'écraser comme des galettes.

Ce que réussit très bien Elise Girard, c'est une topographie parisienne personnelle. Pas un plan dans ce road-movie parisien quasi immobile, qui ne montre un petit bout de Paris comme jamais on ne l'a montré. Anti-clichés, ce Paris peu à peu nourrit Mavie, remplit les vides de Mavie, transforme Mavie. Car, autre étrangeté, qu'on avait oublié de préciser, le personnage de Lolita Chammah s'appelle Mavie !

Et l'on n'aura alors aucune excuse si l'on ne remarque pas qu'elle va rencontrer un jeune homme incarné par Pascal Cervo, et qui se prénomme... Roman... Dans "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard, on peut que la vie est un roman pour Mavie et Roman...

Pur joyau de l'art et essai français, dont on croyait l'absence de recettes perdue, "Drôles d'oiseaux" est le film le plus rafraîchissant, le plus moderne qu'on ait vu depuis bien longtemps.

Moderne parce qu'il existe sans recette de premier de la classe, sans prétendre renverser la table avec des images jamais tournées et des propos jamais tenues.

Sa simplicité, sa modestie, sa manière de s'occuper du destin d'une jeune femme merveilleusement quelconque en font tout le charme et le prix. "Drôles d'oiseaux" d'Elise Girard est un drôle de film fait pour des drôles de gens, ceux qui aiment un cinéma dont le seul effet spécial est de rendre heureux sans qu'on sache vraiment pourquoi.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=