Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mikko Franck
Debussy : L'Enfant prodigue - Ravel : L'Enfant et les Sortilèges  (Warner Classics)  mai 2017

Attention chef-d’œuvre ! En un seul disque, l’Orchestre Philharmonique, le Chœur et la Maîtrise de Radio France sous la direction de Mikko Franck ont réussi tout simplement à sortir deux interprétations de références qui feront date.

Nous avions longtemps gardé le souvenir ému du concert du 15 avril 2016 à l’auditorium de Radio France et nous espérions voir ce concert sortir un jour sur disque. Ces souvenirs si prégnants ne nous avaient pas trahis et avec la multiplication des écoutes, les interprétations dépassent encore nos premières impressions.

Sur le papier, il n’y a pas vraiment de rapport entre l’œuvre de jeunesse de Debussy, cantate composée en 1884 et qui lui valut le Grand prix de Rome lui permettant d’obtenir une pension de l'Académie des beaux-arts et un séjour de quatre ans à la Villa Médicis pour y poursuivre ses études, et L’enfant et les sortilèges, fantaisie lyrique datant de 1925 sur un magnifique livret de Colette, parabole sur le passage de l’enfance à l’Age adulte, faisant rencontrer un jeune garçon méchant et les objets et les animaux qu’il maltraite lui faisant prendre conscience de ses actes horribles.

Que cela soit pour Debussy ou Ravel, l’orchestre joue magnifiquement (encore une fois, on ne peut que souligner l’excellence des pupitres des vents, mais les cordes ne sont pas en reste), la distribution vocale (Alagna, Jean-François Lapointe, Karina Gauvin pour L’enfant prodigue, Chloé Briot, Sabine Devieilhe, Nicolas Courjal, François Piolino… pour L’enfant et les sortilèges) est d’une incroyable qualité et Mikko Franck dirige le tout avec une totale souplesse.

Oubliez la version désastreuse de Dutoit avec les Chœurs et Orchestre Symphonique de Montréal ou Maazel avec Chœurs, Maîtrise et Orchestre de la R.T.F. et les versions mollassonnes d’Alain Lombard avec la Maîtrise et Chœurs du Grand Théâtre de Bordeaux Orchestre national Bordeaux-Aquitaine, de Seiji Ozawa avec le Saito Kinen Orchestra de L’enfant et les sortilèges qui ne possédait pas encore de version de référence.

Ici, l’orchestre et Mikko Franck montrent un sens du phrasé, des couleurs et des timbres, absolument stupéfiant. Le chant est au diapason et chaque interprète sait rendre à cette pièce toute sa subtilité et son onirisme. En ce qui concerne l’œuvre de Debussy, on redécouvre presque l’Enfant prodigue. Alagna ne cabotine plus et y est impérial, et Mikko Franck arrive à mettre en pleine lumière les courbes mélodiques de cette cantate rappelant Gounod et Massenet. Cerise sur le gâteau, en première mondiale, la version orchestrée par Colin Matthews de la Symphonie en Si mineur de Debussy, dont il ne restait qu'une transcription pour 2 pianos, œuvre inachevée d'un Debussy jeune et débutant. Absolument indispensable.

 

En savoir plus :
La page de Mikko Franck sur le site officiel de Radio France
Le Facebook de Mikko Franck


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=