Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bertrand Burgalat
Les choses qu'on ne peut dire à personne  (Tricatel)  mai 2017

"Il me semble parfois être une étrange étoile. Disons, si tu veux, un quasar, ces étoiles difficiles à situer, aux signaux très énigmatiques et sur lesquelles toutes les hypothèses sont possibles." François Augiéras

"Nous vivons en son et lumière dans un piège de Formica"

Je te vois venir ami(e) lecteur(rice), tu vas crier à l’entourloupe, au fameux complot qui fait que les chroniqueurs de disques servent docilement la soupe aux artistes surtout quand ils sont importants, histoire de grappiller quelques disques, quelques entrées de concerts gratuites, voire même simplement par esprit de servilité. Nous t’avons parlé d’un disque génial et déjà deux titres sont passés ("Crescendo" (ma non troppo le crescendo… bref…) et "E l’ora dell’azione") et ce que tu as entendu tient plus, au mieux, de l’anecdotique que de l’exceptionnel.

Hé oui ami(e) lecteur(rice), il va falloir te montrer patient et attendre le troisième titre ("Le Zéphyr"), cela devrait aller, on ne pousse pas ta patience dans ses derniers retranchements de mélomane compulsif, pour te rendre compte qu’effectivement ce disque est vraiment très bon. Très bon car derrière la maîtrise de l’écriture musicale (avouons-le, c’est très bien composé) et la poésie mélancolique un rien Houellebecquienne (il n’y a pas de hasard) ressort toute la vulnérabilité de Bertrand Burgalat, toutes ces choses qu’on ne peut dire à personne. Toutes ces émotions, ces sentiments qui traversent les musiques.

Burgalat, c’est le musicien, producteur, patron de label, compositeur et chanteur Midas. C’est l’élégance, le dandysme, l’intelligence imperméable aux tendances. Et dans ce disque, c’est aussi un "Enfant sur la banquette arrière". Comme moi, comme toi. "Je suis la Défense une après-midi pâle, Les Jardins de Kandy en instance de divorce, L’échangeur de Bagnolet la nuit, les Mercuriales, le Cirque de la solitude, l’hiver en Corse".

C’est un homme qui offre ses doutes, ses questions, ses tristesses. Beaucoup de fantômes traversent ce disque. Lever le voile des vérités (sans être impudique), ne jamais compromettre les mystères, montrer la complexité du monde, attiser les envies. Quelque chose de l’ordre de l’intime. Les choses qu’on ne peut dire à personne est un disque littéraire, débordant de musiques synthétiques (19 titres) à l’instrumentation pléthorique donc forcément labyrinthique, à la fois direct et tortueux, violent, sombre, rond et léger, beau comme un tableau d’Emile Bernard.

Bertrand Burgalat laisse traîner sa voix avec une fausse négligence, un rubato tout en douceur jusqu’à "Un tombeau pour David Bowie", hommage instrumental presque impressionniste rappelant la période Berlinoise du chanteur Anglais, entraînant ce Les choses qu’on ne peut dire à personne vers d’éblouissants sommets.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Portrait robot de Bertrand Burgalat
Bertrand Burgalat en concert à l'Elysée Montmartre (Soirée Tricatel) (7 décembre 2005)
L'interview de Bertrand Burgalat (juin 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Bertrand Burgalat
Le Soundcloud de Bertrand Burgalat
Le Bandcamp de Bertrand Burgalat
Le Facebook de Bertrand Burgalat


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=