Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ana, mon amour
Calin Peter Netzer  juin 2017

Réalisé par Calin Peter Netzer. Roumanie/Allemagne/France. Drame. 2h07 (Sortie le 21 juin 2017). Avec Mircea Postelnicu, Diana Cavaliotti, Carmen Tanase, Vasile Muraru, Tania Popa, Caras Romanov, Adrian Titieni et Vlad Ivanov.

On va se répéter, mais, une fois encore le cinéma roumain fait preuve de son extrême vitalité et de sa surprenante diversité.

Il y a trois ans, on avait souligné l'intérêt du précédent film de Calin Peter Netzer, "Mère et fils", avec "Ana, mon amour", il récidive et s'inscrit désormais aux côtés des autres grands noms de la cinématographie roumaine.

L'histoire de Toma et d'Ana, deux étudiants qui se rencontrent peut-être trop tôt, est contée ici avec une grande force clinique et, pour une fois dans le cinéma roumain, sans craindre de mettre en évidence les clés psychanalytiques, voire de jouer avec, en compagnie d'un vrai praticien...

Toma, cheveux longs, intellectuel, tombe amoureux d'Ana, une fille fragile mais vive et vite en osmose avec lui... Mais le temps fait son œuvre, et lorsque l'enfant paraît, apparaissent les réalités d'Ana, se débattant toujours à coups de Lexomil avec une enfance chaotique.

La bataille de Toma avec le mal-être d'Ana va construire de travers une relation partie pour être une belle histoire d'amour. Entre flash-back et vie post-étudiante, on suit le couple prendre sa place dans la société. Toma a une calvitie précoce de journaliste à l'ancienne, alors qu'Ana devient blonde, cheveux coupés au bol et boulot dans la com. Rien ne se résout, tout se complique et se délite.

"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer a un léger goût bergmanien, celui des "Scènes de la vie conjugale". Et l'on se dit soudain que c'est bien rare un cinéaste qui en reviennent aux fondamentaux du génial Suédois.

Ici, de nouveau, on rêve et on cherche une explication aux rêves quand ils vont trop loin lorsqu'on y tue l'autre par accident.

La vie est lente et chaque moment ajoute un élément au dossier à charge du partenaire. Divorcera-t-on ? Se trompera-ton ? Se reconstruira-t-on ? Ou bien ne finira-t-on plus que par être l'observateur privilégié de soi-même, allongé tous les jeudis chez un psy à 40 euros, à jouer avec lui au jeu de l'interprétation des rêves ?

"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer est un film virtuose sur ce que s'aimer veut dire. Tous les éléments s'imbriquent sans nécessairement coïncider. Jouant avec les êtres et leurs âmes,le réalisateur s'amuse à construire un drame post-moderne qui a le toupet de convoquer les grands maîtres oubliés du cinéma cérébral, Antonioni et Bergman.

On n'a pas fini de parler de Calin Peter Netzer et de son cinéma qui n'a pas peur d'affronter des spectateurs qui n'ont plus l'habitude des trafics et des transferts de sentiments sur grand écran.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=