Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Beach Fossils
Somersault  (Bayonet Records)  juin 2017

Juin, 36 dégrés, l'été est arrivé avec sa chaleur étouffante et vous fait rêver de terrasses, de parcs, de glaces et d'un album shoegaze. Vous fouillez alors entre les nouveaux sorties et vous tombez sur ces quatre gars de Brooklyn : les Beach Fossils (qui font leur apparition aussi dans la série Vinyl, créée par Mick Jagger et Martin Scorsese).

La première formation voit le leader Dastin Payser avec Zachary Cole Smith, aka DIIV, à la batterie, John Pena à la guitare et Christopher Burke à la basse. Et après les nombreux changements de line up, un autre départ (encore un batteur !) est signé par Tommy Gardner, remplacé par Jack Doyle Smith.

Trois albums, trois batteurs différents pour un changement de direction : les gars ont grandi, ont quitté la protection de Captured Records et ont demandé des collaborations spéciales pour cet album. Leur dernier album, sorti le 2 juin sur le label du chanteur, Somersault (Bayonet Records, 2017), arrive quatre ans après Clash the Truth et sept ans après leur debut éponyme, Beach Fossils.

La première piste, "This Year", commence avec "la" bonne proposition du nouvel an : "This year I told myself it'd be a better one en ajoutant qu'en tout cas No, I won't be there in time".

Le rythme dream pop est enchaîné par le deuxième morceau, le plus attendu. "Payser" est accompagné par Rachel Goswell, sa voix cotonneuse marque le relais officiel du jeune groupe : les Slowdive rencontre leur jeunes héritiers.

"Saint Ivy" est le morceau expérimental qui fait qu'on puisse appeler cet album "l'album de la transition" ou bien "de la maturité", un morceau qui se sert de flûtes, d'un piano et, comme "Closer Everywhere", du son typique de Mac DeMarco.

Et on arrive donc à ce qu'on cherchait, "May 1st", un hommage à l'été : le refrain répète "sun goes down / time goes down" avec des chorus de "ah-ah-ah" à chantonner pendant qu'on boit une piña colada au bord de la mer, ou pendant qu'on conduit vers le prochain festival qui remplit notre agenda d'été.

On revient sur des faux airs des Real Estate, des Wild Nothing, de Toro Y Moi, et évidemment du petit frère DIIV, jusqu'à quand Cities Aviv, rappeur de Memphis, s'invite sur "Rise" pour introduire une atmosphère spoken-word, presque soul / r'n'b, accompagnée par un saxophone qui nous fait penser d'une B.O. de film américain des années 80's.

Encore du piano sur "Social Jetleg", un morceau qui mérite déjà que pour le titre, et qui nous rappelle que ça sert à rien finalement de perdre son temps ("can't waste all our time over again").

Et on reste dans la vague critique de l'actuelle société américaine avec "Down the Line", dont la déclaration "I don't want your Wall Street" : voilà Wall Street devenir la métaphore pas trop obscure du social qui rencontre l'individuel.

"Sugar" se lève avec le mood vintage, le synth, une bassline qui aide le riff doux de guitare, et "Payser" qui avec sa voix aérienne déclare s'être perdu : "On the outside / on the outside / I'm lost in".

"Be Nothing" et "That's all for now" (observer l'ironie du choix de ce titre comme dernière piste !) concluent cet album qui dit adieu aux obsessions lo-fi de la première période Beach Fossils, en gardant la simplicité qui ici est à l'ordre du jour.

Des mélodies accrocheuses, qui font glisser ces 11 pistes dans le sac de plage : à écouter cette saison et à re-écouter plus tard pour échapper au gris du prochain hiver.

 
\r\n

En savoir plus :
\r\n Le site officiel de Beach Fossils
\r\n Le Bandcamp de Beach Fossils
\r\n Le Facebook de Beach Fossils


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=