Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
La Guardia - Mud Flow  (Paris Plage)  22 juillet 2005

On peut penser ce que l'on veut de Paris Plage ainsi que des gros distributeurs de culture. N'en demeure pas moins que depuis l'année dernière la FNAC organise, à l'occasion de cette plage de carton pâte, le Festival Fnac Indétendances un mini festival ayant pour objectif de présenter des groupes issus de labels indépendants.

Concrètement, une scène (une vraie, bien sonorisée, bien éclairée et avec plein de place pour le public que l'on souhaite nombreux à découvrir et être sensibilisé à la musique alternative) est mise en place entre le pont de Sully et le pont Marie pour une programmation soutenue et éclectique pour toute la durée de Paris Plage du 21 juillet au 20 août 2005 ! Et bien sur c'est gratuit pour les spectateurs !

L'ouverture fût faite de belle manière lors d'une soirée regroupant notamment Tétard, The Film et As Dragon devant un parterre largement rempli !

Pour cette deuxième soirée, 2 groupes se produiront. Et même si leurs noms sont moins médiatisés que The Film et sa musique de pub, l'affiche a tenté et regroupé un public dense et attentif.

Avec un nom pas forcément des plus rock n' roll, l'illustre inconnu groupe La Guardia ouvre la soirée.

Sur scène, c'est un guitariste, un batteur, une bassiste/claviériste et un guitariste/claviériste/chanteur. Entre chanson française et pop anglaise, on reconnaît la voix entre mille…

Car c'est bien lui, là sur scène, devant nos yeux écarquillés. Celui qui reste, 15 ans plus tard, "Réservé aux clients de l'établissement". Car pour les autres, étranger à cet établissement indépendant pop français, le nom d'Emmanuel Tellier ne dira rien, pas plus que ceux de Chelsea ou de Melville, ses anciens groupes pourtant ô combien remarquables.

Donc La Guardia est son nouvau projet qui a sorti un album éponyme en février 2005.

A son arrivée sur scène, Emmanuel Tellier mime de recevoir un appel sur son portable … c'est Bertrand Delanoé s'excusant de ne pouvoir venir .. Qu'à cela ne tienne, Emmanuel le remercie quand même pour les jeux olym… Paris plage… Le ton est donné.

La Guardia égrainera une heure durant ses chansons pop douces amères ("Une fenêtre, une étoile" " qui peuvent devenir rock ("Je suis un arbre") entrecoupées de quelques petites blagues grâce à leur invité surprise, un "Vincent Delerm" mécanique … que vous découvrirez sans doute si vous avez la chance de les croiser sur scène.

La Guardia c'est de grandes qualités d'écriture tant au niveau des textes, en français comme en anglais, que des musiques aux compositions élégantes et efficaces.

Après La Guardia, place au rock d'outre Quiévrain avec un groupe qui est la dernière sensation belge, Mud Flow.

Il faut reconnaître que le rock belge depuis dEUS n'a pas fini de nous surprendre avec des groupes comme, notamment, Ghinzu ou Hollywood Porn Stars.

Avec leur air de ne pas être encore tout à fait sortis de l'adolescence (coupe de cheveux et veste militaire pour le chanteur, bracelet de cuir pour le bassiste) les Mud Flow balancent un rock brut raccommodé par des morceaux de rubans adhésifs.

Le chanteur arbore un t-shirt de REM, Shiny Happy People, et c'est bien choisi pour ce groupe qui semble prendre beaucoup de plaisir à jouer et qui, avec un répertoire sans doute ignoré du grand public, parvient à faire bouger les spectateurs.

Rien de révolutionnaire, ni punk, ni garage mais quelques bons moments tout de même, à découvrir sur disque sans doute …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

Crédits Photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=