Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
La Guardia - Mud Flow  (Paris Plage)  22 juillet 2005

On peut penser ce que l'on veut de Paris Plage ainsi que des gros distributeurs de culture. N'en demeure pas moins que depuis l'année dernière la FNAC organise, à l'occasion de cette plage de carton pâte, le Festival Fnac Indétendances un mini festival ayant pour objectif de présenter des groupes issus de labels indépendants.

Concrètement, une scène (une vraie, bien sonorisée, bien éclairée et avec plein de place pour le public que l'on souhaite nombreux à découvrir et être sensibilisé à la musique alternative) est mise en place entre le pont de Sully et le pont Marie pour une programmation soutenue et éclectique pour toute la durée de Paris Plage du 21 juillet au 20 août 2005 ! Et bien sur c'est gratuit pour les spectateurs !

L'ouverture fût faite de belle manière lors d'une soirée regroupant notamment Tétard, The Film et As Dragon devant un parterre largement rempli !

Pour cette deuxième soirée, 2 groupes se produiront. Et même si leurs noms sont moins médiatisés que The Film et sa musique de pub, l'affiche a tenté et regroupé un public dense et attentif.

Avec un nom pas forcément des plus rock n' roll, l'illustre inconnu groupe La Guardia ouvre la soirée.

Sur scène, c'est un guitariste, un batteur, une bassiste/claviériste et un guitariste/claviériste/chanteur. Entre chanson française et pop anglaise, on reconnaît la voix entre mille…

Car c'est bien lui, là sur scène, devant nos yeux écarquillés. Celui qui reste, 15 ans plus tard, "Réservé aux clients de l'établissement". Car pour les autres, étranger à cet établissement indépendant pop français, le nom d'Emmanuel Tellier ne dira rien, pas plus que ceux de Chelsea ou de Melville, ses anciens groupes pourtant ô combien remarquables.

Donc La Guardia est son nouvau projet qui a sorti un album éponyme en février 2005.

A son arrivée sur scène, Emmanuel Tellier mime de recevoir un appel sur son portable … c'est Bertrand Delanoé s'excusant de ne pouvoir venir .. Qu'à cela ne tienne, Emmanuel le remercie quand même pour les jeux olym… Paris plage… Le ton est donné.

La Guardia égrainera une heure durant ses chansons pop douces amères ("Une fenêtre, une étoile" " qui peuvent devenir rock ("Je suis un arbre") entrecoupées de quelques petites blagues grâce à leur invité surprise, un "Vincent Delerm" mécanique … que vous découvrirez sans doute si vous avez la chance de les croiser sur scène.

La Guardia c'est de grandes qualités d'écriture tant au niveau des textes, en français comme en anglais, que des musiques aux compositions élégantes et efficaces.

Après La Guardia, place au rock d'outre Quiévrain avec un groupe qui est la dernière sensation belge, Mud Flow.

Il faut reconnaître que le rock belge depuis dEUS n'a pas fini de nous surprendre avec des groupes comme, notamment, Ghinzu ou Hollywood Porn Stars.

Avec leur air de ne pas être encore tout à fait sortis de l'adolescence (coupe de cheveux et veste militaire pour le chanteur, bracelet de cuir pour le bassiste) les Mud Flow balancent un rock brut raccommodé par des morceaux de rubans adhésifs.

Le chanteur arbore un t-shirt de REM, Shiny Happy People, et c'est bien choisi pour ce groupe qui semble prendre beaucoup de plaisir à jouer et qui, avec un répertoire sans doute ignoré du grand public, parvient à faire bouger les spectateurs.

Rien de révolutionnaire, ni punk, ni garage mais quelques bons moments tout de même, à découvrir sur disque sans doute …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

Crédits Photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=