Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet
Tash Sultana - All them witches - Idles - Devendra Banhart - Blues Pills - Thiéfaine - Psykup - Parcels - Gojira - Editors  (Belfort)  du 6 au 9 juillet 2017

Le deuxième jour commence par une étude du ciel en bonne et due forme, nez levé, yeux plissés, pour déterminer si oui ou non boue il y aura. Les applications spécialisées dans le climat divergent sur ce point, de telle sorte qu'on décide de faire ça à l'ancienne, c'est-à-dire de laisser la nature décider sans nous prévenir.


De toute façon, la prestation de Tash Sultana est telle qu'on se moque littéralement du temps qu'il fait. Cet petit être féminin d'une vingtaine d'années, qui alterne sourire de satisfaction et grimace de détermination, semble un génie musical à elle toute seule, maniant le solo de guitare, le beatbox comme la pédale loop avec brio. Tash Sultana porte sa musique, profondément alternative, avec du charisme et de l'énergie, de l'originalité et de la puissance, tout droit venus d'Australie, pour tenir seule la deuxième scène des Eurocks : bref, on la félicite pour ce bel aplomb et ce joli talent.


On aime décidément beaucoup cette nouvelle Loggia, qui s'anime bien plus généreusement qu'avant. Concrètement, le fait que le public passe devant cette scène – et volontiers s'y arrête – donne tout son sens à cet heureux déplacement. C'est le cas pour All them witches, qui attire la foule par un stoner rock mêlé de blues et de hard très intéressant, progressif et cérébral – preuve en est, on réécoute depuis l'excellent « Sleeping during the war ».

Pendant ce temps, la Plage s'entiche d'un hip-hop qu'il me plaît d'éviter.


On file donc voir les énervés d'Idles, qui, ma foi, poursuivent ce cercle musical vertueux de ce début de deuxième jour. Avec Idles sur la Grande scène – que je déserte clairement cette année - on continue à monter en puissance : on assiste à du vrai post punk sur scène, c'est-à-dire sale et qui sonne faux (tous les clips du groupe jouent la carte contraire, rassurez-vous), pendant que des musiciens déjantés ragent ou jouent avec photographes et public. En les écoutant, on a envie de filer en Angleterre, pour boire une pinte au fin fond d'un pub et se prendre la tête avec son voisin de comptoir pour que le tout finisse en baston. Comme dans les films, quoi.


La tension et la motivation retombe complètement avec Devendra Banhart, estampillé pop folk, qui nous fait cet effet paradoxal – et malheureusement si fréquent – qui consiste à déserter le concert assez rapidement en raison de l'ennui visuel qu'il véhicule, et à découvrir, écouter et carrément apprécier le groupe une fois rentrée.


Cela nous permet néanmoins de voir la fin du concert des excellents Blues Pills, qui mettent le feu... à la Loggia toujours, complètement the place to be depuis deux jours. Pourquoi par de captations vidéos d'Arte Concerts de cette scène, d'ailleurs ?


Parce qu'on a vu et entendu Thiéfaine assez de fois à notre goût, on décide de se prendre LA claque scénique et visuelle du jour avec Psykup. Pour eux j'apprends que c'est une renaissance, pour moi, c'est une première découverte. Du metal français chanté en anglais, cousin germain de Pleymo, avec une bonne dose de mise en scène et de headbang : on ne peut qu'adhérer.


Et comme il en faut pour tous les goûts, on court voir Parcels, parce que la disco – pardon : l' « electro pop », c'est la vie. Bien sûr, on ne peut pas nier que les petits, aussi souriants que sur une photo de classe, sont soutenus depuis quelque temps par Daft Punk et que ça nous émoustille un peu. C'est frais, vivant, généreux, dansant, complètement retro, complètement génial, et surtout très convaincant techniquement et scéniquement.


On n'a peur ni des antithèses ni des antipodes, de fait passer de Parcels à Gojira s'apparente à une partie de plaisir plus qu'à un retournement de veste. Les Français, qui ont conquis mon cœur durant le Download cette année, confirme, entre deux coups de flamme, la beauté de leur talent et de leur état d'esprit. Dommage que la Greenroom – et les groupes qui s'y trouvent - soient cette année systématiquement dissimulés derrière un écran de fumée épaisse qui empêche clairement les photographes de bosser correctement...


Bouquet final : Editors. La présence incroyable de Tom Smith sur scène, légère par les gestes et grave par la voix, assure d'emblée au public de vivre un moment d'anthologie. Même si tous les titres ne se valent pas mélodiquement, selon moi, le live leur confère une aura incontestable qui clôt ma journée de la manière la plus heureuse qui soit. Sans hésiter, ce deuxième jour sera le meilleur de cette édition 2017.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Joy as an Act of Resistance de Idles
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Idles en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Idles en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
Idles en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
La chronique de l'album Nino Rojo de Devendra Banhart
La chronique de l'album Cripple Crow de Devendra Banhart
La chronique de l'album Smokey Rolls Down Thunder Canyon de Devendra Banhart
La chronique de l'album Ape in Pink Marble de Devendra Banhart
Devendra Banhart en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Devendra Banhart en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Devendra Banhart en concert Place de la Bourse (28 septembre 2005)
Devendra Banhart en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Hubert Felix Thiéfaine en concert au Vauban (19 et 20 octobre 2004)
Hubert Felix Thiéfaine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Hubert Felix Thiéfaine en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Gojira en concert au Festival Garorock 2006 (samedi)
Gojira en concert au Festival Class'Rock 2006
Gojira en concert au Festival Europavox 2015 - Dimanche 24 mai
Gojira en concert à Download Festival
Gojira en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
La chronique de l'album The Back room de Editors
Editors parmi une sélection de singles (été 2006)
Editors parmi une sélection de singles (juillet 2007)
Editors parmi une sélection de singles (septembre 2007)
La chronique de l'album In This Light And On This Evening de Editors
Articles : Editors en concerts en France - Des albums, des EP et des singles à gagner !
Editors en concert à La Maroquinerie (22 septembre 2005)
Editors en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Editors en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Editors en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Editors en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Editors en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Editors en concert au Grand Mix (mardi 27 avril 2010)
Editors en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Editors en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Editors en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Editors en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Editors en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Editors en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - samedi 8 juillet
L'interview de Editors (5 avril 2008)
L'interview de Editors (18 septembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival des Eurockéennes
Le Facebook du Festival des Eurockéennes

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=