Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rembrandt fecit 1669
Jos Stelling  juillet 2017

Réalisé par Jos Stelling. Pays Bas. Biopic. 1h51 (Sortie 19 juillet 2016 version remastérisée - première sortie 2006 en DVD). Avec Frans Stelling, Ton de Kof, Haneke Van de Veld, Lucie Singeling et Aya Gil.

C'est un Rembrandt austère et peu bavard, enfermé autant dans son silence que dans le clair obscur, que dessine Jos Stelling dans cette biographie qui n'emprunte pas les voies désormais toutes tracées du "biopic » moderne.

Ici, pas question de voir vibrer le peintre en train de construire son œuvre, de le retrouver parallèlement plein d'appétit pour les plaisirs de la chair ou de la bonne chère. Comme dans ses célèbres autoportraits, Rembrandt est d'abord une moue, un effarement, celui de quelqu'un qui regarde la vie avec les yeux aiguisés d'un observateur désespéré et lucide.

"Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling vaut pour une mise en scène qui cherche en permanence à trouver dans le cadre cinématographique une correspondance avec l'espace clos du tableau.

Durant presque deux heures, on est plongé non seulement dans l'univers de Rembrandt mais aussi dans l'atmosphère picturale des Pays-Bas de ce 17ème siècle où la bourgeoisie commerçante s'enrichit tout en restant encore terriblement marquée par le rigorisme protestant.

Si Rembrandt se heurte à cette classe à laquelle il appartient pourtant, ce n'est pas parce qu'il peint, et que sa peinture n'est pas comprise, mais parce qu'il ne fait pas bon usage de la fortune qu'il a amassée. En effet, il est à la fois peintre et collectionneur d'art et achète au-dessus de ses moyens.

Peu à peu, le voilà donc un paria parce qu'il s'endette et que, devenu veuf, il couche avec les femmes qui tiennent sa maison et élèvent son fils.

Dans "Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling, on le voit vieillir prématurément, perdre sa belle prestance de peintre adulé. Ce qui mine Rembrandt, c'est que ses clients le désertent non pas parce qu'il a perdu son génie, mais parce ses portraits ne les magnifient pas comme ils le souhaiteraient.

Il est face à des gens pour qui l'art n'est qu'un ornement et il n'a pas l'envie, ni même la capacité s'il faisait l'effort nécessaire, de satisfaire cette exigence contre-nature de les faire paraître mieux qu'ils ne sont dans la vie de tous les jours.

Charles Matton, il y a quelques années, avait proposé un Rembrandt bien plus lumineux en la personne truculente de Karl Maria Brandauer, suivi plus récemment par Peter Greenaway maître d'oeuvre d' "Une Ronde de nuit" plus baroque que classique.

"Rembrandt fecit 1669" de Jos Stelling est sans doute plus proche de la vérité du personnage et de la réalité de l'époque. Les spectateurs en seront quittes pour visionner un film sombre et mélancolique, magnifiquement photographié par Ernest Bresser, et qui fera office de piqûre de rappel pour qu'ils aillent voir ou revoir des Rembrandt, notamment ceux de la très belle collection que le Louvre a la chance de posséder.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=