Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Guerilla Poubelle
Il faut repeindre le monde  (Crash Music / PIAS)  juin 2005

C'est véritablement à la force du poignet que les membres de Guerilla Poubelle ont réussi à imposer, en seulement quelques années, leur "punk peinture" dans toute la France.

C'est après avoir usé les planches de tous les squats, caves, bars parisiens possibles et inimaginables, et après avoir écumé chaque région de France, que ce jeune groupe (formé en 2001), né sur les restes des Betteraves (ska-core lycéen dont Till chanteur et Kojac basse faisaient partie), s'est taillé une bonne petite réputation dans la scène punk underground. Leurs prestations live sont aussi inégales que délicieusement imprévisibles, et c'est ce qui fait le charme et la force du groupe.

Après une démo 4 titres ("Dégoûts des couleurs"), GxP sort aujourd'hui son premier album chez Crash Disques, Il faut repeindre le monde.

Tout d'abord le son. Grands amateurs du "Do It Yourself" devant l'éternel (en plus de se trouver des dates, les Guerilla ont leur propre asso et organisent les concerts des autres), les Guerilla ont enregistrés cet album eux mêmes. En résulte un son bien punk, crado mais soigné, qui, s'il aurait quand même mérité un peu plus de puissance sur la batterie, retranscrit bien le son live du groupe.

Pour qui connaît déjà bien Guerilla, ces 15 titres (+5 interludes) ne seront pas une surprise tant ils ont été joués et re-joués sur scène. Pour les autres, on retrouve ici ce qui fait la force d'un bon disque: une forte personnalité, des morceaux carrés et entraînants, des textes intelligibles, un engagement qui transpire la musique au travers des paroles et du livret, et une bonne dose de déconne et d'auto-dérision.

Les hymnes punk-rock à reprendre en chœur sont légions ("Si jamais", "Sur le trottoir", "Comme un sourire", "La révolution pour les lâches"….), et côtoient les titres plus hardcore mélo ("La fin suffira", "J'ai perdu mes mains", "Le pendu" (présent sur le 4 titres), "Finir sans raison"). L'album est truffé d'interludes plus ou moins réussis et de clins d'œil en tous genres. Les Guerilla défendent une culture au pluriel et n'hésite pas à user de références pointues pas toujours identifiables par le fan lambda, comme l'extrait audio d'un passage de "La société du spectacle" de Guy Debord, longue diatribe visionnaire, qui 30 ans avant Loft Story, prédisait une spectacularisation de l'image et du réel.

Même si certaines lignes de grattes et de chant se ressemblent un peu sur quelques morceaux, ce premier véritable album de Guerilla Poubelle tape un grand coup dans une scène un peu trop repliée sur ses propres codes. Un militantisme constant qui permet à Guerilla d'éviter d'être catalogué comme une vulgaire blague punk potache pour adolescents (ce que l'on pourrait croire en prenant au premier degré les interventions scéniques du groupe).

Si à l'heure actuelle, de nombreux groupes punks phares rendent les armes, on est content de voir qu'une nouvelle génération est en marche.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Guerilla Poubelle en concert à Rue Voltaire (20 juin 2004)
Guerilla Poubelle en concert au Festival Kill your elite 2004


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 février 2018 : Chaud devant !

Alors que le printemps n'a jamais été aussi proche, voilà que s'abat sur nous une vague de froid, sous le soleil, certes, mais froide quand même. Pour vous réchauffer le coeur et la tête, voici notre sélection culturelle de la semaine. Bonne écoute, bonne lecture, bon visionnage et n'hésitez pas à sortir, au théâtre, au cinéma, dans les musées, dans les salles de concerts, chez votre libraire, en général c'est très bien chauffé.

Du côté de la musique :

"So french" de Alexandre Doisy
Apolline, Joko, Yungblud dans une sélection de EP et singles
"By the way I forgive you" de Brandi Carlile
"Dita Von Teese" de Dita Von Teese et Sébastien Tellier
"Transangelic exodus" de Ezra Furman
"Who's happy" de High Coltman
"Est-ce que tu vois le tigre ?" de Le Roi Angus
"Do" de Rémi Panossian
"Chanson pour l'oreille gauche" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Beautiful people will ruin your life" de The Wombats
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
et toujours :
"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Seasonal Affective Disorder" au Théâtre Le Lucernaire
"La Femme rompue" au Théâtre Hébertot
"Meute/Une légende" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Zig-Zag" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Presque égal à" au Théâtre de Belleville
"De nos frères blessés" au Théâtre Les Déchargeurs
"K-Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"L'Eventreur" au Théâtre Essaion
"La Callas oubliée" au Théâtre Essaion
"Une sombre histoire de girafe" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Melting Potes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Yann Jamet - Le Syndrome de Jeanne d'Arc" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Oncle Vania" au Théâtre Essaion
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"L'Ecume des jours" au Théâtre de la Huchette
"Intra Muros" au Théâtre La Pépinière
"Alil Vardar - Commnen garder son mec" à la Garnde Comédie
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Winter Brothers" de Hlynur Palmason
"Corps étranger" de Raja Amari
"Trait de vie" de Sophie Arlot et Fabien Rabin
Ciné en bref avec :
"La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand
"Le rire de ma mère" de Colombe Savignac et Pascal Ralite
"Le retour du héros" de Laurent Tirard
"Oh Lucy !" de Atsuko Hirayanagi
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"La nuit introuvable" de Gabriel Tuloup
"Larmes blanches" de Hari Kunzru
"Les flamboyantes" de Robin Wasserman
Sophie de Habsbourg" de Jean Paul Bled
"Soudain l'univers prend fin" de Dakota McFadzean
"Une vie comme les autres" de Hanya Yanagihara
et toujours :
"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=