Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La fissure
Carlos Spottorno & Guillermo Abril  (Éditions Gallimard)  avril 2017

Bande dessinée en plein dans l’actualité, La fissure est un ouvrage à la construction singulière qui traite des migrants dans le monde. Elle est construite à partir de photographies prises par Carlos Spottorno et de textes du journaliste Guillermo Abril. A l’initiative du projet se trouve le journal espagnol El Pais, qui demanda à ce photographe et ce journaliste un reportage sur les frontières de l’Europe.

Pendant 3 années, les deux compères ont donc sillonné ces frontières, pris plus de 25.000 photos et rédigé 15 carnets de notes pour en composer ensuite La fissure, faite essentiellement de photos. Ces photos, agencées comme une bande dessinée, commentées de textes courts, raconte ce qui peut être considéré comme le principal défi actuel de notre vieille Europe à savoir la crise des migrants.

Les deux reporters se sont rendus à de nombreux endroits : dans l’enclave de Melilla au Maroc, en Grèce, en Turquie, en Ukraine aussi et évidemment sur l’île de Lampedusa qui est la plus exposée aux filières de migrants venant de Tunisie ou de Libye. Chaque fois, ils y ont rencontré des militaires ou des policiers, des grillages aussi et surtout des milliers de migrants qui ne rêvent que d’une chose, poser le pied sur le vieux continent, synonyme d’une vie meilleure pour eux, synonyme d’espoir aussi et de paix.

Autant les situations à ses frontières se ressemblent, autant les causes de ses situations sont différentes. La BD nous renseigne parfaitement sur les différentes situations que vivent ces migrants, expliquant pourquoi ils fuient. Les jeunes africains fuient le mal développement de leurs pays quand les libyens fuient "la balkanisation" de leur pays après le printemps arabe. Pakistanais et Syriens, afghans aussi, de leur côté, fuient l’islamisme radical qui s’installe peu à peu dans leurs pays. Chaque situation est décrite avec précision dans l’ouvrage avec des photos communicatives.

Vous l’avez donc compris, ce qui fait la qualité de cet ouvrage, c’est tout d’abord la force de son témoignage et les nombreux renseignements qu’il nous donne. Mais c’est aussi sa construction, faite de nombreuses photos qui donnent une vision extrêmement réaliste des nombreuses situations évoquées. La palette chromatique des photos diffèrent en fonction de la gravité de la situation, donnant une plus grande dimension à l’ouvrage.

Loin de la bien-pensance actuelle, de la médisance aussi concernant ces pauvres migrants, les deux auteurs ont pris la posture de journaliste pour réaliser cet ouvrage, avec un point de vue objectif et neutre en étant ni engagé ni militant. En étant juste observateur, le message n’en est que plus fort, nous confrontant directement à la réalité dans ce qu’elle a de plus cruelle, nous empêchant aussi de nous voiler la face en nous montrant des situations très souvent insupportables.

Dans une Europe qui se targue d’avoir aboli ses frontières, l’ouvrage de ces deux journalistes est là pour nous montrer que, bien au contraire, ses frontières sont toujours bien présentes et qu’elles se fissurent, autant que son fonctionnement. Avec cet ouvrage, l’Europe ne pourra plus se voiler la face en laissant mourir chaque jours des centaines de migrants dans des bateaux de fortune qui tentent de traverser le méditerranée.

Véritable BD coup de poings, La fissure est un témoignage poignant que nous ne pouvons pas éviter.

 

Vous pourrez notamment retrouver cet ouvrage dans la librairie Atout-Livre BD à Paris.

En savoir plus :
Le site officiel de La Grieta
Le site officiel de Carlos Spottorno
Le Facebook de Carlos Spottorno


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=