Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ambrose Akinmusire
A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard  (Blue Note Records)  juin 2017

Ce disque du jeune et talentueux trompettiste Américain Ambrose Akinmusire est très intéressant à plus d’un titre.

D’abord, c’est un live. Comme son nom l’indique, A rift in Decorum : Live at the Village Vanguard a été enregistré, en quatre nuits, dans l’historique club New-Yorkais. Et les enregistrements en concert permettent de se rendre compte de la performance scénique, du danger (des failles aussi) que le musicien peut mettre dans ses interprétations (thèmes ou improvisations). Ce genre d’enregistrement est une réelle mise à nue. Dans ce genre de musique, il est à ce moment-là impossible dans le fond de tricher.

Ensuite la formation : trompette, piano (Sam Harris), batterie (Justin Brown) et contrebasse (Harish Raghavan). Une formation sans saxophoniste mais avec une rythmique qui met le trompettiste à l’honneur et lui offre toute la liberté dont il a besoin. Une rythmique qui suit, soutient, appuie les inflexions musicales de leur leader. Sans lui, elle n’est rien mais l’inverse est absolument vrai également et les musiciens s’entendent à merveille.

Enfin, ce disque marque inconsciemment ou non, un passage, une transition dans la carrière d’Akinmusire. Une transition déjà amorcée dans The Imagined Savior Is Far Easier To Paint et qui voit le musicien Américain faire évoluer son jazz post-bop élaboré vers des contrées plus free, vers des paysages musicaux de plus en plus sophistiqués et exigeants. Alors il y a toujours cette poésie, cette virtuosité, ce superbe phrasé souvent tranchant mais le musicien se déplace vers de nouveaux territoires presque plus abstraits.

Comme à l’os, débarrassé de toute fioriture, dans le son (et donc dans l’écoute), avec quasiment une simplicité dans la forme mais avec une réelle profondeur, le trompettiste, mais les autres musiciens ne sont pas en reste, Justin Brown est assez épatant, offre une musique bouillonnante, où la surprise est aussi importante que la technique ou l’intensité sonore. Il y a quelque chose de très intellectuel (harmoniquement notamment) dans cette musique, trop sûrement pour certains, mais il y a aussi de l’expressionnisme. Avec Ambrose Akinmusire, on a cette impression d’ouvrir une porte et de se retrouver face à paysage musicale qui semble ne plus finir. Un disque comme une preuve de plus de l’incroyable talent de ce trompettiste.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ambrose Akinmusire
Le Soundcloud de Ambrose Akinmusire
Le Facebook de Ambrose Akinmusire


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=