Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fleet Foxes
Crack-Up  (Nonesuch Records)  juin 2017

Parfois dans la musique comme dans les histoires d'amour, on prend des pauses, et parfois, ça fait du bien (ou pas !) : c'est le cas des Fleet Foxes qui reviennent six ans après leur dernière oeuvre, Helplessness Blues, avec un nouvel album : Crack-Up !

Durant ces six années, beaucoup d'histoires ce sont succédées : Joshua Tillman a abandonné le groupe pour se consacrer à son projet solo, Father John Misty, Christian Wargo s'est lancé avec un side projet, les Poor Moon, accompagné par le fidèle claviériste Casey Wescott, Robin Pecknold a repris ses études à la Columbia University et a coupé sa barbe et ses cheveux pour confirmer l'allure du bon élève.

Sorti le dernier juin chez Nonesuch Records, ce troisième album apparaît comme l'album le plus pensé du groupe, l'album du changement et de la maturité : les cinq renards de Seattle ont grandi, et ça se voit bien. Onze morceaux qui voient pour le groupe l'introduction d'une section de cordes, un piano très présent et des atmosphères post-rock.

La voix voluptueuse de Pecknold ouvre la première piste au titre infini, "I Am All That I Need / Arroyo Seco / Thumbprint Scar", comme après un réveil, un faible chuchotement qui s'élève toujours plus sur l'explotion de la guitare.

"Cassius" est un hommage à Muhammad Ali, un morceau qui nous enveloppe avec ses reverbs, et nous laisse découvrir l'écriture impressionniste et engagée de Pecknold ("The song of masses, passing outside / All inciting the fifth of July / When guns for hire open fire, blind against the dawn / When the knights in iron took the pawn / You and I, out into the night / Held within the line that they've drawn").

Les questions sociales fusionnent avec le côté intimiste du folk également sur "Naiads, Cassadies", une espèce de prise de position féministe tout court ("Fire can't doubt its heat / Water can't doubt its power / You're not adrift, you're not a gift / You know you're not a flower").

Cette écriture plus personelle et émotionnelle, on la retrouve dans "If you need to, Keep time on me" et sur "Third of May / Odaigahara".

Le morceau choisi pour présenter le nouvel album au public en mai a été "Fool's Errand" (on vous conseille de regarder la vidéo réalisée par Sean, le frère de Pecknold), morceau des désillusions qui reflète bien l'âme de cet album : une déflagration de folk baroque sur des airs épiques avec le piano qui devient toujours plus présent dans la structure rythmique ("On other ocean" et son beau contraste folk / pop) et les arrangements orchestraux soignés.

Il ne manque pas la touche expérimentale ("I should see Memphis") qui complète cet album dans sa hétérogénéité musicale.

Et si chaque album montre normalement son fil rouge, ici on est au rendez-vous avec l'océan et ses vagues. Comme "On Other Ocean", "Mearcstapa" aussi nous raconte la vision de l'océan, une véritable métaphore de vie : les allers et retours des vagues, la disparition des débris, l'horizon toujours visible, toujours loin ("The eyes of the sea / So easy to meet / Mearcstapa, deaf and blind like me / And the foam doesn't sing").

"Crack-up", la piste qui donne le titre à l'entier album mérite bien ce privilège : le début folk qui laisse la place au son majesteux de l'orchestra dans la deuxième partie, comme un climax sonore qui ne veut jamais se terminer. A la fin de ce morceau, vous voudrez juste appuyer sur "play" encore une fois et tout réécouter.

Les pionniers de la renaissance du folk de premières années 2000 sont revenus en pleine forme avec un album qui va vous accompagner pendant cet été et peut-être pour les années à venir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sun Giant EP de Fleet Foxes
Fleet Foxes en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Fleet Foxes en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Fleet Foxes
Le Bandcamp de Fleet Foxes
Le Soundcloud de Fleet Foxes
Le Facebook de Fleet Foxes


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=