Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fleet Foxes
Crack-Up  (Nonesuch Records)  juin 2017

Parfois dans la musique comme dans les histoires d'amour, on prend des pauses, et parfois, ça fait du bien (ou pas !) : c'est le cas des Fleet Foxes qui reviennent six ans après leur dernière oeuvre, Helplessness Blues, avec un nouvel album : Crack-Up !

Durant ces six années, beaucoup d'histoires ce sont succédées : Joshua Tillman a abandonné le groupe pour se consacrer à son projet solo, Father John Misty, Christian Wargo s'est lancé avec un side projet, les Poor Moon, accompagné par le fidèle claviériste Casey Wescott, Robin Pecknold a repris ses études à la Columbia University et a coupé sa barbe et ses cheveux pour confirmer l'allure du bon élève.

Sorti le dernier juin chez Nonesuch Records, ce troisième album apparaît comme l'album le plus pensé du groupe, l'album du changement et de la maturité : les cinq renards de Seattle ont grandi, et ça se voit bien. Onze morceaux qui voient pour le groupe l'introduction d'une section de cordes, un piano très présent et des atmosphères post-rock.

La voix voluptueuse de Pecknold ouvre la première piste au titre infini, "I Am All That I Need / Arroyo Seco / Thumbprint Scar", comme après un réveil, un faible chuchotement qui s'élève toujours plus sur l'explotion de la guitare.

"Cassius" est un hommage à Muhammad Ali, un morceau qui nous enveloppe avec ses reverbs, et nous laisse découvrir l'écriture impressionniste et engagée de Pecknold ("The song of masses, passing outside / All inciting the fifth of July / When guns for hire open fire, blind against the dawn / When the knights in iron took the pawn / You and I, out into the night / Held within the line that they've drawn").

Les questions sociales fusionnent avec le côté intimiste du folk également sur "Naiads, Cassadies", une espèce de prise de position féministe tout court ("Fire can't doubt its heat / Water can't doubt its power / You're not adrift, you're not a gift / You know you're not a flower").

Cette écriture plus personelle et émotionnelle, on la retrouve dans "If you need to, Keep time on me" et sur "Third of May / Odaigahara".

Le morceau choisi pour présenter le nouvel album au public en mai a été "Fool's Errand" (on vous conseille de regarder la vidéo réalisée par Sean, le frère de Pecknold), morceau des désillusions qui reflète bien l'âme de cet album : une déflagration de folk baroque sur des airs épiques avec le piano qui devient toujours plus présent dans la structure rythmique ("On other ocean" et son beau contraste folk / pop) et les arrangements orchestraux soignés.

Il ne manque pas la touche expérimentale ("I should see Memphis") qui complète cet album dans sa hétérogénéité musicale.

Et si chaque album montre normalement son fil rouge, ici on est au rendez-vous avec l'océan et ses vagues. Comme "On Other Ocean", "Mearcstapa" aussi nous raconte la vision de l'océan, une véritable métaphore de vie : les allers et retours des vagues, la disparition des débris, l'horizon toujours visible, toujours loin ("The eyes of the sea / So easy to meet / Mearcstapa, deaf and blind like me / And the foam doesn't sing").

"Crack-up", la piste qui donne le titre à l'entier album mérite bien ce privilège : le début folk qui laisse la place au son majesteux de l'orchestra dans la deuxième partie, comme un climax sonore qui ne veut jamais se terminer. A la fin de ce morceau, vous voudrez juste appuyer sur "play" encore une fois et tout réécouter.

Les pionniers de la renaissance du folk de premières années 2000 sont revenus en pleine forme avec un album qui va vous accompagner pendant cet été et peut-être pour les années à venir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sun Giant EP de Fleet Foxes
Fleet Foxes en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Fleet Foxes en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Fleet Foxes
Le Bandcamp de Fleet Foxes
Le Soundcloud de Fleet Foxes
Le Facebook de Fleet Foxes


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=