Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ottilie [B]
Passage  (Internexterne Music)  avril 2017

Avec son deuxième album, Passage, OTTiLiE [B] prolonge ce qu’elle nous avait laissé entrevoir en 2013 avec son premier album, Histoire d’O2, qui sortait déjà des terrains battus. Dire qu’Ottilie [B] est une artiste à part, loin du conformisme ambiant est un euphémisme. Ottilie [B] ne se range dans aucune catégorie même si ses influences sont nombreuses (Camille, Claire Diterzi). Avec Passage, Ottilie [B] enfonce le clou, du haut de son univers propre et ça fait du bien. Beaucoup de bien même.

Passage est un album complet et complexe, mélange de sonorités électroniques, de bruitages, de mythes tribaux et d’incantations jazz. Mélange aussi de pop et de folklore, l’album nous déroute, dans le bon sens du terme, ne sachant pas, d’un titre à l’autre, jusqu’où va nous emmener la charmante demoiselle. On frissonne sur certains titres, on n’est pas loin de la transe sur d’autres, bref on passe d’une émotion à une autre continuellement et c’est ce qui fait que cet album est une vraie réussite.

L’album est constitué de douze titres, représentant douze cartes postales pour l’artiste, issues de ses voyages à la Réunion, en Laponie et en Mongolie. De ses voyages, Ottilie [B] a su en tirer de nombreuses sonorités toutes en nuances et subtilité que l’on retrouve dans l’album. Elle a su aussi en tirer deux très beaux duos, que l’on retrouve sur le disque avec la réunionnaise Christine Salem pour "Le La" et Denis Péan sur "Tout doit disparaître". Elle nous promène alors, à nous de voyager, entre chanson et slam sur des sonorités issues du monde entier. Ottilie [B] ambassadrice du monde, honore toutes les traditions qu’elle a traversées au cours de son périple. Elle rend hommage à toutes ces musiques présentes un peu partout sur notre planète.

Ottilie [B] possède des qualités vocales incroyables. Voix de tête, voix de gorge, vocalises, Ottilie [B] sait tout faire et son terrain de jeux est immense, sans aucune frontière. Sa voix est à la fois fragile et puissante. Elle est aussi sensuelle et douce. Sa voix nous guide dans un voyage imaginaire, dans son univers si singulier où reposent sensualité et provocation.

Son album, taillé pour la scène, est celui d’une magicienne des mots et des sons. En effet, Ottilie [B] sait aussi manier les mots ; ses textes sont superbes, poétiques et emplis de musicalité. Ils se posent magnifiquement bien sur ses musiques et s’adaptent parfaitement à ses façons de les prononcer, en slam ou en chant ou les deux en même temps avec "J’irai la chercher".

Avec ce second album, Ottilie [B] confirme donc qu’elle est une véritable artiste atypique des musiques actuelles. Le fait de construire un album en abordant des musiques traditionnelles issues des quatre coins de la planète avec un regard moderne nous donne un résultat d’une très grande originalité et d’une très grande qualité. Passage est, au passage, un superbe album qui n’a rien à envier aux disques de Camille. "Laisse-moi" est une superbe chanson, toute en délicatesse qui est parfaite pour découvrir cette artiste.

Magicienne des mots, alchimiste des sonorités, Ottilie [B] est une très grande artiste que je vais continuer de suivre de très près.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Ottilie [B]
Le Soundcloud de Ottilie [B]
Le Facebook de Ottilie [B]


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=