Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anita Farmine
Next  (Inouïe Distribution)  mai 2017

Hello lecteur, et oui je suis encore là… Pas de vacances, pas de voyages dans des pays lointains (quoique l’album dont je vais te parler m’a fait voyager), pas de prises de tête sur la plage et encore moins sur la route…

Ah mais ne me plains pas, j’ai bien rigolé pour le moment, il faut dire que nous avons des nouveaux habitants à la maison dont un reptile sympathique et crois-moi Médor n’a pas apprécié du tout, mais c’est une autre histoire que je te narrerais peut-être un jour ! Aujourd’hui, je vais te parler d’une artiste que j’ai découvert il y a peu et qui est tout simplement extraordinaire !

Il faut que tu saches qu’Anita Farmine a vu des pays avant d’arriver en France. Née en Iran, elle a fuit, avec sa famille les ayatollahs, s’est retrouvée en France à l’âge de 7 ans. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa vie a commencé sur les chapeaux de roues et certainement pas dans la joie et la bonne humeur (du moins c’est l’idée que je me fais d’un tel départ dans la vie !).

Pourtant, sa musique si elle est empreinte d’une certaine sérénité n’est pas un assemblage de pièces tristes et déprimantes, loin de là, c’est entrainant, c’est presque même euphorisant parfois…

Toutes ses influences se retrouvent dans sa musique, comme je te l’ai dit c’est oriental, mais c’est aussi pop, c’est rythmé avec les percussions iraniennes traditionnelles que sont le tombak et le dayereh (je fais le malin, mais je me suis renseigné avant, hein !).

Pourtant, Anita Farmine traite des sujets "graves" tels que la place de la femme et la violence dans le monde, que ce soit à travers ses propres compositions avec lesquelles l’album commence, tout en douceur avec un titre en Persan "Kolye Man" aux sonorités très orientales, tout en finesse et en pureté ou avec le titre qui suit plus pop, rythmé et en anglais : "Dirty Land" !

Certains titres, du fait de son expérience scénique au Mali et au Burkina Faso ont des sonorités plus africaines : "From Above" et "I’m curious"…

Anita Farmine reprend même Arno, "Il est tombé du ciel", dans une version surprenante et très belle, on y retrouve aussi des titres traditionnels iraniens ou turcs : "My Gazelle", avec une partie aux claviers qui m’a évoqué les Doors et Sari Galin.

Anita Farmine, en plus de ses musiciens habituels : Régis Savigny, Jean-Christophe Briant, Bruno Ramos et Pierre-Erwan Grenet a fait appel aux percussions de Keyvan Chemirani, au duduk de Sylvain Barou ainsi qu’à la kora de Cherif Soumano

Tu l’auras compris lecteur, le concept de World Music ici n’est pas galvaudé, loin de là même, parce que s’il y a bien une artiste qui peut se targuer de savoir ce qu’est la multi culturalité, c’est bien Anita Farmine et l’album Next en est une très belle preuve.

Comme tu le sais maintenant, ceci n’est que mon avis et c’est à toi d’aller écouter cette pépite (oui oui, moi le fan de rock’n’roll je te le dis, c’est une pépite cet album !) et de voyager !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Anita Farmine
Le Bandcamp de Anita Farmine
Le Soundcloud de Anita Farmine
Le Facebook de Anita Farmine


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=