Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anita Farmine
Next  (Inouïe Distribution)  mai 2017

Hello lecteur, et oui je suis encore là… Pas de vacances, pas de voyages dans des pays lointains (quoique l’album dont je vais te parler m’a fait voyager), pas de prises de tête sur la plage et encore moins sur la route…

Ah mais ne me plains pas, j’ai bien rigolé pour le moment, il faut dire que nous avons des nouveaux habitants à la maison dont un reptile sympathique et crois-moi Médor n’a pas apprécié du tout, mais c’est une autre histoire que je te narrerais peut-être un jour ! Aujourd’hui, je vais te parler d’une artiste que j’ai découvert il y a peu et qui est tout simplement extraordinaire !

Il faut que tu saches qu’Anita Farmine a vu des pays avant d’arriver en France. Née en Iran, elle a fuit, avec sa famille les ayatollahs, s’est retrouvée en France à l’âge de 7 ans. Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa vie a commencé sur les chapeaux de roues et certainement pas dans la joie et la bonne humeur (du moins c’est l’idée que je me fais d’un tel départ dans la vie !).

Pourtant, sa musique si elle est empreinte d’une certaine sérénité n’est pas un assemblage de pièces tristes et déprimantes, loin de là, c’est entrainant, c’est presque même euphorisant parfois…

Toutes ses influences se retrouvent dans sa musique, comme je te l’ai dit c’est oriental, mais c’est aussi pop, c’est rythmé avec les percussions iraniennes traditionnelles que sont le tombak et le dayereh (je fais le malin, mais je me suis renseigné avant, hein !).

Pourtant, Anita Farmine traite des sujets "graves" tels que la place de la femme et la violence dans le monde, que ce soit à travers ses propres compositions avec lesquelles l’album commence, tout en douceur avec un titre en Persan "Kolye Man" aux sonorités très orientales, tout en finesse et en pureté ou avec le titre qui suit plus pop, rythmé et en anglais : "Dirty Land" !

Certains titres, du fait de son expérience scénique au Mali et au Burkina Faso ont des sonorités plus africaines : "From Above" et "I’m curious"…

Anita Farmine reprend même Arno, "Il est tombé du ciel", dans une version surprenante et très belle, on y retrouve aussi des titres traditionnels iraniens ou turcs : "My Gazelle", avec une partie aux claviers qui m’a évoqué les Doors et Sari Galin.

Anita Farmine, en plus de ses musiciens habituels : Régis Savigny, Jean-Christophe Briant, Bruno Ramos et Pierre-Erwan Grenet a fait appel aux percussions de Keyvan Chemirani, au duduk de Sylvain Barou ainsi qu’à la kora de Cherif Soumano

Tu l’auras compris lecteur, le concept de World Music ici n’est pas galvaudé, loin de là même, parce que s’il y a bien une artiste qui peut se targuer de savoir ce qu’est la multi culturalité, c’est bien Anita Farmine et l’album Next en est une très belle preuve.

Comme tu le sais maintenant, ceci n’est que mon avis et c’est à toi d’aller écouter cette pépite (oui oui, moi le fan de rock’n’roll je te le dis, c’est une pépite cet album !) et de voyager !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Anita Farmine
Le Bandcamp de Anita Farmine
Le Soundcloud de Anita Farmine
Le Facebook de Anita Farmine


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=