Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicole Atkins
Goodnight Rhonda Lee  (Single Lock Records)  juillet 2017

Drôle de personnage et parcours pour le moins atypique pour cette américaine native de Neptune, petite ville du New Jersey. Si les débuts sont assez classiques (un environnement familial ouvert à la musique, ce qui a probablement façonné sa vocation), la suite a été bien plus chaotique. Se sont succédés plusieurs déménagements, des participations à divers groupes aux styles fluctuants avant de rencontrer les premières personnes qui lui feront confiance.

Embarquement pour la Suède pour y enregistrer un premier album avec Tore Johansson, producteur en vogue pour les Cardigans ou Franz Ferdinand : Neptune City en 2007 connaitra un petit succès, notamment grâce à des titres utilisés pour des publicités. Cependant, malgré ce début de reconnaissance, le soutien public d’un Bruce Springsteen, des tournées avec des artistes confirmés de la trempe de Nick Cave ou des prestations scéniques remarquées – notamment au festival South By Southwest – la suite sera de plus en plus compliquée pour Nicole Atkins qui sera contrainte de recourir au crowfunding pour sortir son troisième album, Slow Phaser en 2014.

Jusqu’ici, sa discographie ne brillait pas toujours par sa cohérence, le sentiment de "peut mieux faire" prédominait malgré la présence régulière de titres marquants et accrocheurs. Nicole Atkins semblait naviguer à vue et se laisser influencer, la seule constante étant sa magnifique voix. Il aura fallu ce quatrième album Goodnight Rhonda Lee pour qu’elle assume et laisse apparaître au grand jour dans ses compositions son amour pour la soul music, un style qui colle parfaitement à son chant ample et intense.

Nicole Atkins a imaginé ce personnage de Rhonda Lee comme son double maléfique, une incarnation de ce qu’elle cherche à éliminer en elle, ou au moins à en limiter la néfaste influence. C’est donc sur le terreau de tourments personnels ("A night of a serious drink") qu’ont pu germer et éclore des titres ambitieux et aboutis. Lâchant prise, Nicole Atkins voit ici les choses en grand, à la hauteur de sa voix, et compose des titres intemporels sous influence 60’s. Le ton est donné dès le majestueux "A Little Crazy" accompagnée par le toujours classe Chris Isaak. Mettant de côté tout minimalisme, des titres comme "Brokedown luck" ou "Sleepwalking" donnent un relief remarquable à l’album. D’autres morceaux à l’éclairage plus tamisé tel "I love living here (even when I’m not)" apportent une respiration bienvenue dans l’écoute de ce disque plein de panache, où tout semble couler de source, avec un naturel déconcertant.

En s’éloignant de l’actualité et des effets de mode, Nicole Atkins a incontestablement trouvé sa place dans ce registre soul où elle accueille l’auditeur en mettant les petits plats dans les grands grâce à de superbes orchestrations et des arrangements soyeux. Goodnight Rhonda Lee est une réussite.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicole Atkins
Le Bandcamp de Nicole Atkins
Le Soundcloud de Nicole Atkins
Le Facebook de Nicole Atkins


Marc Ferrero         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=