Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicole Atkins
Goodnight Rhonda Lee  (Single Lock Records)  juillet 2017

Drôle de personnage et parcours pour le moins atypique pour cette américaine native de Neptune, petite ville du New Jersey. Si les débuts sont assez classiques (un environnement familial ouvert à la musique, ce qui a probablement façonné sa vocation), la suite a été bien plus chaotique. Se sont succédés plusieurs déménagements, des participations à divers groupes aux styles fluctuants avant de rencontrer les premières personnes qui lui feront confiance.

Embarquement pour la Suède pour y enregistrer un premier album avec Tore Johansson, producteur en vogue pour les Cardigans ou Franz Ferdinand : Neptune City en 2007 connaitra un petit succès, notamment grâce à des titres utilisés pour des publicités. Cependant, malgré ce début de reconnaissance, le soutien public d’un Bruce Springsteen, des tournées avec des artistes confirmés de la trempe de Nick Cave ou des prestations scéniques remarquées – notamment au festival South By Southwest – la suite sera de plus en plus compliquée pour Nicole Atkins qui sera contrainte de recourir au crowfunding pour sortir son troisième album, Slow Phaser en 2014.

Jusqu’ici, sa discographie ne brillait pas toujours par sa cohérence, le sentiment de "peut mieux faire" prédominait malgré la présence régulière de titres marquants et accrocheurs. Nicole Atkins semblait naviguer à vue et se laisser influencer, la seule constante étant sa magnifique voix. Il aura fallu ce quatrième album Goodnight Rhonda Lee pour qu’elle assume et laisse apparaître au grand jour dans ses compositions son amour pour la soul music, un style qui colle parfaitement à son chant ample et intense.

Nicole Atkins a imaginé ce personnage de Rhonda Lee comme son double maléfique, une incarnation de ce qu’elle cherche à éliminer en elle, ou au moins à en limiter la néfaste influence. C’est donc sur le terreau de tourments personnels ("A night of a serious drink") qu’ont pu germer et éclore des titres ambitieux et aboutis. Lâchant prise, Nicole Atkins voit ici les choses en grand, à la hauteur de sa voix, et compose des titres intemporels sous influence 60’s. Le ton est donné dès le majestueux "A Little Crazy" accompagnée par le toujours classe Chris Isaak. Mettant de côté tout minimalisme, des titres comme "Brokedown luck" ou "Sleepwalking" donnent un relief remarquable à l’album. D’autres morceaux à l’éclairage plus tamisé tel "I love living here (even when I’m not)" apportent une respiration bienvenue dans l’écoute de ce disque plein de panache, où tout semble couler de source, avec un naturel déconcertant.

En s’éloignant de l’actualité et des effets de mode, Nicole Atkins a incontestablement trouvé sa place dans ce registre soul où elle accueille l’auditeur en mettant les petits plats dans les grands grâce à de superbes orchestrations et des arrangements soyeux. Goodnight Rhonda Lee est une réussite.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicole Atkins
Le Bandcamp de Nicole Atkins
Le Soundcloud de Nicole Atkins
Le Facebook de Nicole Atkins


Marc Ferrero         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=