Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lumières d'été
Jean-Gabriel Périot  août 2017

Réalisé par Jean-Gabriel Périot. France Japon. Drame. 1h23 (Sortie le 16 août 2017). Avec Hiroto Ogi, Akane Tatsukawa, Yuzu Hor, Keiji Izumi et Mamako Yoneyama.

Avec "Lumières d’été", Jean-Gabriel Périot donne à voir une œuvre d’une grande délicatesse et d’une extrême justesse pour parler de la tragédie nucléaire qui a frappé le Japon le 6 août 1945.

Précédemment, en 2007, il avait déjà exprimé son amour pour le pays du Soleil Levant dans "200 000 fantômes", un court-métrage que l’on pourra voir en complément de programme, où il racontait en photos et en cartes postales l’histoire de la ville martyre avant et après l’explosion de la bombe atomique.

Film d’une grande simplicité, "Lumières d’été"  de Jean-Gabriel Périot, commence dans un studio où Akihiro, un Japonais qui travaille pour la télé française, interroge une "hibakusha", une habitante d’Hiroshima ayant survécu à l’attaque américaine.

Ce Plan-séquence émouvant ébranle le cinéaste japonais qui décide alors de se reposer un instant dans le parc proche de l’épicentre de l’explosion. Il s’installe sur un banc et est apostrophé par sa voisine, Michiko, une jeune fille habillée en tenue traditionnelle… qui va l’entraîner dans un voyage inattendu.

S’en suit une heure aussi merveilleuse pour lui que pour le spectateur. Magnifiquement filmé par Denis Gravouil, on va passer un moment agréable dans un village proche d’Hiroshima, où l’on pêchera en compagnie d’un bambin de huit ans et de Monsieur Aoki son grand-père. En outre, ce sera l’occasion d’assistera à la fête des ancêtres, de brûler des baguettes pour feux d’artifice…

Jean-Gabriel Périot et son chef-opérateur réussissent bien mieux qu’une carte postale et il suffira de jeter un coup d’œil sur l’affiche du film pour comprendre qu’ils rendent un bel hommage à un certain cinéma japonais, celui qui est bienveillant avec le petit peuple nippon…

Bien sûr, on aura vite compris qui est Michiko sans que cela conduise à trouver l’entreprise naïve. Car "Lumières d’été" de Jean-Gabriel Périot est une œuvre nécessaire qui parle avec sérénité d’une des pires pages de l’histoire humaine.

Apparemment très éloigné de ce que contaient Marguerite Duras et Alain Resnais dans "Hiroshima, mon amour", le film de Périot s’en rapproche par son empathie pour les vivants, c’est-à-dire pour ceux qui n’oublient rien et surtout pas de vivre malgré l’horreur qu’ils n’ont pas oublié.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=