Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce An Pierlé
Cluster  (PIAS)  juin 2017

Après son superbe précédent album, Arches, An Pierlé écrit la suite de son diptyque, avec Cluster, explorant de nouveaux horizons à l’aide de son orgue, instrument atypique au travers duquel elle trouve une inspiration inépuisable. Entre les deux albums, la flamande a fait de nombreux concerts, notamment dans des églises et des temples, lieux donnant de l’ampleur à son instrument fétiche.

L’album se fonde donc essentiellement autour de l’orgue et de boites à rythmes, accompagnés de cuivres et de bois. La réussite de cet album, pour moi, tient dans la manière dont l’artiste place son orgue sur les différents titres. Sur certaines chansons, l’emprise de l’orgue est manifeste quand il ne devient que soutien harmonique subtil et sobre sur d’autres, installant une atmosphère aérienne. Il est donc toujours bien placé, illuminant tous les titres de l’album.

Ann Pierlé a fait le choix de diversifier ses accompagnements en choisissant méticuleusement ses collaborateurs pour explorer des territoires ignorés dans le précédent album. Son orgue se retrouve alors accompagné de solos de saxophone lascifs et accrocheurs de Koen Gisen et des trompettes mystérieuses de Niels Van Heetum. Sa voix, elle, est accompagnée sur certains titres des voix de Loesje Maieu et Kaat Hellings. Autour de ces instruments et voix, l’orgue d’Ann Pierlé se retrouve ainsi mis en valeur. Il prend alors une dimension moderne quand il est habituellement considéré comme classique et solennel.

La voix d’An Pierlé est superbe, frêle, sensuelle et puissante selon les titres, se faufilant tous le long de l’album. L’orgue devient son plus fidèle accompagnateur et l’ensemble nous envoûte des les premières notes de "The Golden Dawn", propulsant immédiatement le disque dans une ambiance intense. L’émotion se prolonge avec "Huntifix" où l’orgue est accompagné d’un piano et d’un saxophone pour un titre empreint de douceur et de sensualité. L’atmosphère devient plus solennelle sur "Bedroom dust" quand l’orgue devient plus présent malgré les cloches qui l’accompagnent.

"It’s like" est une chanson délicate qui me fait penser à Emilie Simon, sur laquelle l’artiste claque des doigts en nous emportant vers la légèreté. "We gravitate", comme son nom l’indique, nous fait monter bien haut au travers de sonorités psychédéliques, toujours portées par la voix cristalline d’An Pierlé. "Road to nowhere" s’ouvre sur l’orgue et la voix d’An Pierlé, un des plus beaux titres de l’album pour moi, avec un superbe final. "Sovereign" est la chanson la plus exigeante de l’album, très expérimentale quand "Monkey", l’ultime titre, repose essentiellement sur la voix de l’artiste, lui permettant de montrer sa parfaite maîtrise.

Ane Pierlé nous livre donc un magnifique album, cosmique et divin, dans la continuité du précédent. Elle tutoie les sommets en dépoussiérant un orgue pour le rendre hypnotique, ensorcelant et intriguant. Son disque est tout simplement magnifique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de An Pierlé & White Velvet
La chronique de l'album Hinterland de An Pierlé & White Velvet
La chronique de l'album Strange Days de An Pierlé
La chronique de l'album Strange Ways de An Pierlé
La chronique de l'album Arches de An Pierlé
An Pierlé en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006
An Pierlé en concert au Festival de Dour 2006 (samedi)
L'interview de An Pierlé (septembre 2003)
L'interview de An Pierlé (lundi 5 septembre 2016)

En savoir plus :
Le Soundcloud de An Pierlé
Le Facebook de An Pierlé


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=