Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'ordre du jour
Eric Vuillard  (Editions Actes Sud)  mai 2017

"Ils étaient vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marron ou cognac, vingt-quatre paires d’épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes noirs trois pièces, et le même nombre de pantalons à pinces avec un large ourlet. Les ombres pénétrèrent le grand vestibule du palais du président de l’assemblée ; mais bientôt il n’y aura plus d’Assemblée, il n’y aura plus de président, et, dans quelques années, il n’y aura même plus de parlement, seulement un amas de décombres fumants.

L’ordre du jour est un petit livre d’à peine 150 pages écrit par Eric Vuillard, écrivain qui aime regarder l’histoire sous l’œil de la littérature sans la corrompre. Après Congo et 14 juillet, il s’attaque à la montée au pouvoir du nazisme avec l’ordre du jour sous un angle original.

Le livre débute en février 1933, dans le froid et la brume, au Reichstag allemand où Hitler a convié les 24 plus grands industriels allemands de l’époque dans le but de leur présenter son programme qu’il souhaite leur faire financer. Ils sont tous là, Krupp, Von Opel, Von schnitzler. Ils dirigent, Bayer, BASF, Siemens, Telefunken, Allianz, des grandes sociétés allemandes existantes encore. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui profiteront d’une main d’œuvre déporté pour s’enrichir, ce que n’oublie pas de nous préciser l’auteur. Les berlines défilent, les liens se tissent et tous finissent par verser leur obole au futur Führer.

Eric Vuillard souhaite donc, à travers cet épisode montrer la veulerie, la voracité et la très grande imbécillité de ces 24 grands industriels qui portent, de part leur collusion avec Hitler, une grande responsabilité dans ce qu’il fera ensuite.

D’autres épisodes nous montrent que ces industriels ne sont pas les seuls responsables, que les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Europe ont aussi des responsabilités. On assiste à une scène dans le livre où son réunis pour un diner à Londres, l’ambassadeur du Reich, Ribentrop, Chamberlain et Cadogan. Le jour même, l’Allemagne a envahi l’Autriche.

En 1938, Le chancelier autrichien est convoqué secrètement par Hitler et Vuillard nous raconte la scène en mêlant ironie, consternation et colère. C’est après cette rencontre, incroyable et peu connue, que l’Autriche deviendra satellite de l’Allemagne.

Tous les événements choisis et racontés par Vuillard nous donnent des informations historiques non négligeables dans des aspects que l’histoire a un peu mis de coté. C’est le cas notamment du gigantesque plantage de l’armée allemande en 1938 quand elle est entrée en Autriche avec ses chars tombant en panne, la voiture d’Hitler peinant à arriver. Tout cela permet ensuite à Hitler d’éviter pareils désagréments lors de l’invasion de la Pologne en 1940.

Vuillard s’appuie donc sur ce qu’il considère être des épisodes cruciaux pour nous montrer la montée du nazisme. Il nous plonge directement au cœur de ces évènements pour nous montrer les tenants et les aboutissements. Le livre est juste magistral, et passionnant.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=