Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La lanterne des morts
Janine Boissard  (Editions Fayard)  mars 2017

Qui ne connait pas Janine Boissard ? Je crois qu’ils sont peu, elle est au paysage du roman de plage ce que Stephen King est au roman de cave. Suite à ses presque quarante romans, c’est avec sa plume légère et prolifique qu’elle nous propose cette histoire de famille au cœur du Périgord Noir : La lanterne des morts.

Une fois de plus, il s’agit d’une histoire de famille, empreinte de secrets et de retournements de situation. Lila et Adèle se ressemblent autant que le jour et la nuit, deux sœurs aux différences marquées. Lila est la reine des abeilles solaire alors qu’Adèle est une intello plus banale, dans l’ombre de sa sœur.

Quand leur maman disparaît tragiquement d’une intoxication alimentaire (certes, l’intoxication est banale, mais la disparition d’une maman est toujours tragique) le jour des 7 ans d’Adèle, Lila va vivre chez leur tante près de Bordeaux.

Adèle idolâtre la liberté de parole et la folie rebelle de sa sœur. Progressivement, elle comprend les mots couverts et les qualificatifs employés pour décrire Lila, dont les humeurs et réactions aléatoires sont les symptômes de sa bipolarité. L’amour et les liens du sang qui lient indéniablement Lila et Adèle font de cette dernière le meilleur avocat des débordements de Lila.

D’abord soupçonnée de vol dans la maison d’amis proche de la famille, Lila s’embourbe dans des situations de plus en plus délicates. Amoureuse de Vivien depuis son plus jeune âge, Adèle défend et pardonne à sa sœur ses coups bas et ses dérapages. Mais la situation se complique, et quand Lila revient au bercail après le décès de son riche époux espagnol, Adèle ne peut plus fermer les yeux sur les agissements de sa sœur ainée.

La lanterne des morts se lit d’une traite, à l’ombre d’un pin parasol, une bouteille d’eau qui pique glacée à portée de main. D’une histoire au début quasi banal, Janine Boissard cultive le suspense et nous emmène sur les chemins de la culture de la truffe et des vignes du Périgord. Le roman balaye près de dix ans de la vie de ses héros, pendant lesquels l’auteure sait les faire murir.

Ce que Janine Boissard a de plus, c’est de savoir diriger les questionnements de ses personnages vers notre propre existence. L’indulgence d’Adèle est celle que nous éprouvons pour ceux qui partagent notre vie, les sentiments de trahison ont la même amertume, la jalousie pique au même endroit de l’estomac, l’amour fait frissonner les mêmes papillons.

Les ingrédients d’un roman.

A en oublier de renouveler la barrière à UV.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Loup, y es-tu ?" du même auteur
La chronique de "Sois un homme, papa" du même auteur
La chronique de "N'ayez pas peur, nous sommes là" du même auteur
La chronique de "Une vie en plus" du même auteur
La chronique de "Chuuut !" du même auteur
La chronique de "Belle arrière-grand-mère" du même auteur
La chronique de "Au plaisir d'aimer" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Janine Boissard


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=