Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La lanterne des morts
Janine Boissard  (Editions Fayard)  mars 2017

Qui ne connait pas Janine Boissard ? Je crois qu’ils sont peu, elle est au paysage du roman de plage ce que Stephen King est au roman de cave. Suite à ses presque quarante romans, c’est avec sa plume légère et prolifique qu’elle nous propose cette histoire de famille au cœur du Périgord Noir : La lanterne des morts.

Une fois de plus, il s’agit d’une histoire de famille, empreinte de secrets et de retournements de situation. Lila et Adèle se ressemblent autant que le jour et la nuit, deux sœurs aux différences marquées. Lila est la reine des abeilles solaire alors qu’Adèle est une intello plus banale, dans l’ombre de sa sœur.

Quand leur maman disparaît tragiquement d’une intoxication alimentaire (certes, l’intoxication est banale, mais la disparition d’une maman est toujours tragique) le jour des 7 ans d’Adèle, Lila va vivre chez leur tante près de Bordeaux.

Adèle idolâtre la liberté de parole et la folie rebelle de sa sœur. Progressivement, elle comprend les mots couverts et les qualificatifs employés pour décrire Lila, dont les humeurs et réactions aléatoires sont les symptômes de sa bipolarité. L’amour et les liens du sang qui lient indéniablement Lila et Adèle font de cette dernière le meilleur avocat des débordements de Lila.

D’abord soupçonnée de vol dans la maison d’amis proche de la famille, Lila s’embourbe dans des situations de plus en plus délicates. Amoureuse de Vivien depuis son plus jeune âge, Adèle défend et pardonne à sa sœur ses coups bas et ses dérapages. Mais la situation se complique, et quand Lila revient au bercail après le décès de son riche époux espagnol, Adèle ne peut plus fermer les yeux sur les agissements de sa sœur ainée.

La lanterne des morts se lit d’une traite, à l’ombre d’un pin parasol, une bouteille d’eau qui pique glacée à portée de main. D’une histoire au début quasi banal, Janine Boissard cultive le suspense et nous emmène sur les chemins de la culture de la truffe et des vignes du Périgord. Le roman balaye près de dix ans de la vie de ses héros, pendant lesquels l’auteure sait les faire murir.

Ce que Janine Boissard a de plus, c’est de savoir diriger les questionnements de ses personnages vers notre propre existence. L’indulgence d’Adèle est celle que nous éprouvons pour ceux qui partagent notre vie, les sentiments de trahison ont la même amertume, la jalousie pique au même endroit de l’estomac, l’amour fait frissonner les mêmes papillons.

Les ingrédients d’un roman.

A en oublier de renouveler la barrière à UV.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Loup, y es-tu ?" du même auteur
La chronique de "Sois un homme, papa" du même auteur
La chronique de "N'ayez pas peur, nous sommes là" du même auteur
La chronique de "Une vie en plus" du même auteur
La chronique de "Chuuut !" du même auteur
La chronique de "Belle arrière-grand-mère" du même auteur
La chronique de "Au plaisir d'aimer" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Janine Boissard


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=