Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Jour d'avant
Sorj Chalandon  (Editions Grasset)  août 2017

"Tu sais quoi ? Tu n’iras pas au charbon, tu iras au chagrin. Même si tu ne meurs pas. Même si tu survis à la poussière, aux galeries mal étayées, à la berline qui déraille, à la violence du marteau-piqueur, à la passerelle glacée quand tu reviens au jour. Même si tu prends ta retraite sur tes deux jambes, tu ramèneras cette saloperie de charbon avec toi. Tu auras laisse du cœur au fond. Tu seras silicosé Joseph. Tes poumons seront bons à jeter dans la cuisinière pour allumer le feu. Tu seras empoisonné. Tu seras à moitié sourd, à moitié mort."

Voilà les mots adressés par le père de Michel à son fils ainé Joseph quand ce dernier lui annonce qu’il a l’intention de devenir mineur. Michel, lui, plus jeune, rêvait de rejoindre son frère à la mine. Mais la catastrophe du 27 décembre 1974 a mis fin à ces rêves. Ce jour-là, 42 mineurs étaient tués par le coup de grisou à la fosse Saint-Amé. Grièvement blessé, Joseph Flavent devait mourir quelques semaines plus tard. Un an plus tard, son père paysan, qui redoutait ce travail dans la mine, se pendait dans un hangar de son exploitation, laissant un mot dans sa poche "Michel, venge nous de la mine".

Après la disparition de son père et de son frère, Michel quitte le Nord et ses paysages de terrils pour s’exiler à Paris, rencontrant sa femme Cécile, en attendant sa revanche. Il n’a qu’un but, venger son frère, faire payer les houillères qu’il jugeait responsables de la mort de son frère. Quarante ans après la catastrophe, à la mort de sa femme Cécile, veuf et sans attache, il décide de revenir dans le Nord pour punir un vieux contremaître, le dernier survivant, un certain Lucien Dravelle. En finir avec cet homme, c’est mettre fin à sa rage. Fermer le livre des tourments. Rendre hommage à ceux de Liévin. Et offrir une vraie tombe à Joseph.

Son frère, mort quelques semaines après à l’hôpital, n’a pas obtenu les mêmes honneurs que ses camarades, son nom n’est pas inscrit sur le monument aux morts érigé à l’entrée de la ville. Michel ne l’accepte pas. Il n’accepte pas non plus la culpabilité de la société minière qui, en ne veillant pas à ses responsabilités, n’a pas respecté les normes de sécurité. Personne n’a été désigné responsable et condamné pour cette catastrophe.

Michel va se venger et se retrouver au tribunal. C’est alors qu’intervient un véritable coup de théâtre, à peu près au milieu du livre, qui vient donner du sens à tout le début de l’histoire et expliquer le titre du livre qui devient subtil alors qu’au départ il paraissait banal. Le livre devient alors encore plus passionnant et on dévore les 150 dernières pages d’une traite tant on est pressé de connaître le dénouement. Tout devient fluide, on se rend compte que certains détails du début du livre était en fait des indices qui, assemblés, forment le puzzle final. On retourne lire quelques passages du début du livre. Fantastique, Sorj Chalandon a construit une œuvre brillante et troublante. La construction du livre est maligne et l’intrigue est très bien menée.

Le livre qui au départ était censé être un livre sur la vengeance devient alors un livre sur la culpabilité et le déni. C’est aussi un livre hommage aux mineurs morts ce 27 décembre 1974. Sorj Chalandon écrit magnifiquement bien. Tout sonne juste dans son livre : la description des paysages noirs du Nord de la France, le réquisitoire de l’avocat général lors du procès et la plaidoirie de la défense. La confrontation entre les deux avocats résume parfaitement les deux mondes qui s’affrontent, les deux sociétés aussi.

Le profil psychologique du personnage principal du livre, Michel, écrit avec une grande finesse, nous permet d’osciller entre empathie et incompréhension à son égard tout au long du livre. L’émotion est présente à chaque page, l’écriture de l’auteur est emplie de tendresse. Tendresse vis-à-vis des personnages mais aussi des lieux parcourus par le livre.

En terminant ce livre, on sort grandi et rempli de connaissances sur la mine, sur les relations entre patrons et ouvriers, sur la paysannerie mais surtout sur les ressorts de l’âme humaine. Dénué de positionnement idéologique, loin de vouloir faire pleurer dans les terrils, Sorj Chalandon laisse le lecteur se poser les bonnes questions et en tirer les conclusions idéales.

Sorj Chalandon est un grand écrivain, un humaniste qui porte toujours un intérêt pour les grandes causes. Son dernier livre, le jour d’avant est un roman magnifique, bouleversant, sur la culpabilité, l’injustice et le questionnement de soi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Retour à Killybegs" de Sorj Chalandon
La chronique de "Le quatrième mur" du même auteur
La chronique de "Mon traître" du même auteur
La chronique de "Une joie féroce" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=