Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les complicités involontaires
Nathalie Bauer  (Editions Philippe Rey)  août 2017

Traductrice de l’italien et docteur en Histoire, Nathalie Bauer nous propose en ce mois d’août son quatrième roman, Les complicités involontaires, publié aux éditions Phillipe Rey. Maîtrisant parfaitement les codes romanesques, aperçus déjà avec le très bon livre Les Indomptées, elle le confirme avec son nouveau roman.

Les complicités involontaires nous raconte l’histoire de Corinne, psychiatre, qui reçoit un jour dans son cabinet une certaine Zoé, désireuse d’entreprendre une analyse. Reconnaissant en elle une ancienne amie, elle s’apprête à l’adresser à un confrère, quand Zoé lui confie qu’elle souffre d’une amnésie ayant effacé ses souvenirs de jeunesse. Zoé est persuadée qu’elle est atteinte depuis toujours d’une "mélancolie" dont la cause réside dans la mystérieuse histoire de sa famille paternelle, histoire dont son père ne lui a transmis qu’une infime partie. Pour Corinne, la curiosité est la plus forte. Enfreignant les règles déontologiques de sa profession, elle décide d’ignorer leur lointaine et brève amitié et accède à la demande de Zoé.

Le livre est construit autour de trois temps. Le premier concerne les rencontres entre Corinne et Zoé dans le cabinet de la première (qui rapidement s’arrêtent) et la vie sentimentale de Corinne qui évolue pendant cette période. Le second concerne les mémos que Zoé envoie à la psychiatre concernant les recherches qu’elles effectuent concernant sa famille, une fois qu’elles ne se rencontrent plus au cabinet. Le troisième enfin est constitué des souvenirs de jeunesse de Corinne quand elle était amie avec Zoé, formant un trio avec une certaine Agathe. L’enchaînement est toujours le même, on trouve le mémo, l’analyse faite de la situation par la psychiatre ainsi que l’évolution de son couple puis ses souvenirs de jeunesse.

Vous l’avez donc compris, tandis que l’analysante déroule son "enquête" en assemblant, telles les pièces d’un puzzle, les quelques éléments dont elle dispose (bribes de vieilles conversations, documents et photos), l’analyste se voit confrontée, par un plongeon dans le passé, à un jeu de miroirs pour le moins inattendu. Depuis que Zoé a ressurgi dans son existence, des souvenirs lui reviennent suscitant malaise, mélange de nostalgie, de culpabilité et de regrets.

Malgré quelques digressions dans la partie concernant les souvenirs de jeunesse de la psychiatre, quelques longueurs aussi dans les mémos adressés par Zoé qui concernent ses recherches familiales (pas inintéressantes cependant car elles permettent de voir l’évolution de sa famille au cours du 20ème siècle, notamment à travers des évènements marquants comme le Front populaire, la défaite de 1940, l’exode et l’occupation), l’ensemble reste cohérent et les différents récits permettent de comprendre de nombreuses choses au fur et à mesure.

Reste alors l’intrigue principale, bien trouvée aussi, qui est le fil conducteur de ce roman et qui nous donne envie d’aller au bout de ce livre pour savoir, au final, qui domine l’autre véritablement, qui tire vraiment les ficelles.

Les complicités involontaires est donc un bon livre, qui nous fait passer un agréable moment.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les Indomptées" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=