Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Vieilles Charrues 2005 (vendredi)
Sheer K - Ba Cissoko - Jeanne Cherhal - Buena Vista Social Club - Jane Birkin - Deep Purple - Marchand vs Burger - New Order  (Carhaix (Finistère))  22 juillet 2005

Premiers pas sur le site du festival et première impression : c'est grand ! Tout est énorme : du nombre de bars, de restaurants de tous les styles jusqu'à la taille des espaces presse, fourmilière grouillant de tous les médias musicaux de France mais aussi habitée par de nombreuses cigales venues montrer leurs nouvelles lunettes signées ou leur bronzage de début juillet.

L'organisation est impeccable, tout est signalisé et il est franchement difficile de se perdre d'autant que la configuration du site est assez simple : deux grandes scènes face à face utilisées en alternance et une plus petite scène un peu plus loin pour les Jeunes Charrues en début de journée et la soirée belge "Botanique et Vieilles Charrues" en soirée.

Sheer-K a la lourde tâche d'entamer les festivités.

Mélange de trip-hop et de rock, ils parviennent sans grande difficulté à capturer l'attention des premiers festivaliers heureux de voir ainsi l'ouverture de l'édition 2005 du festival sous le soleil de Bretagne.

Sur la grande scène Glenmor c'est au tour de Ba Cissoko d'enflammer les milliers de festivaliers déjà sur place avec des rythmes africains tendant très fort vers le rock.

Les guinéens offrent un spectacle visuel et sonore des plus efficaces et insolites.

Idéal pour bien commencer la journée.

Retour sur la scène Kerouac pour l'arrivée de Jeanne Cherhal au piano.

La disposition du plateau est assez étrange et il est difficile de voir la petite Jeanne souriante autrement qu'en regardant la diffusion sur écran géant.

La Jeune Charrue d'il y a quelques années a bien grandi et conte désormais ses petites histoires à quelques dizaines de milliers de spectateurs attentifs qui peuvent enfin la voir correctement quand elle s'arme de sa basse et arrive sur le devant de la scène.

La foule grossit entre les deux principaux lieux de spectacles en oubliant quelque peu le plateau Xavier Graal tout proche de l'entrée et un peu retiré du lieu principal de festivités. Reload, troisième groupe de la journée dans le cadre des jeunes charrues, y propose un bon néo metal très attendu par les locaux.

Retour au calme avec le désormais célébrissime Buena Vista Social Club tout de blanc vêtu et à la tête duquel trône aujourd'hui Ibrahim Ferrer.

Avec une voix éraillée par les cigares, le septuagénaire fait voyager les spectateurs à l'heure de l'apéritif.

Un moment relaxant servi par un pianiste incroyable et une section cuivre étonnante entre autres musiciens.

En face, Jane Birkin est très attendue et arrive sur scène avec sa version d"'Elisa".

Il est un peu dommage que le concert reprenne encore une fois les classiques à la manière Arabesque sans grandes nouveautés.

Seule surprise, l'apparition d'Alain Chamfort pour un joli duo. Pour le reste un joli concert de la plus bretonne des anglaises mais auquel il manque peut être un peu de nouveauté. Toujours est-il qu'on peut tout pardonner à Jane, tout sourire, dans le vent au milieu de la scène Kerouac.

Pendant ce temps sur la scène Xavier Graal, étrangement désertée par les journalistes et une partie du public, les Hollywood Porn Stars proposent l'un des meilleurs concerts de la soirée.

Un rock énergique assez éloigné de ce qu'on connaît du rock belge habituel. Moins varié, plus brut, très rentre-dedans. Un excellent moyen de remuer pour ceux qui avaient une petite envie de pogo.

Dans la foule quelques sifflets s'élèvent de la part de fans impatients de voir Deep Purple fouler la scène Glenmor.

Deep Purple à Carhaix, reformation surprise et tête d'affiche de la journée. Les plus vieux amateurs de rock sont tous là, pas toujours pour la musique mais surtout pour les voir, pour dire qu'ils y étaient. Le groupe arrive enfin, juste après les dernières notes de Jane et le son y est.

Du gros son des années 70 qui s'épuise parfois dans des solos interminables ou des nappes de claviers kitschissimes. Comme d'habitude dans ce genre de concerts, on s'étonne, fascinés, de voir l'énergie des musiciens qui semblent encore avoir 20 ans mais, si l'on n'est pas fan de la première heure, il est parfois difficile d'accrocher à la musique qui a plus vieilli que les musiciens.

Retour une nouvelle fois sur la scène belge de la soirée avec An Pierlé pour un magnifique concert (décidément il ne fallait pas rater cette scène, au prix de quelques minutes de marche).

Comme à son habitude, assise sur son original trône, elle s'amuse, rit avec ses musiciens et distille une chanson très rock, très pêchue dans laquelle elle semble être parfaitement à l'aise.

Un grand concert où l'on ne peut pas s'ennuyer. Une artiste à ne pas manquer !

Rodolphe Burger est un veinard : invité permanent des vieilles charrues, il revient tous les ans avec de nouvelles idées.

Cette année il continue sa tournée des festivals pour son expérience en groupe avec Erik Marchand, chanteur de musique bretonne.

Un mélange de blues rock avec des touches d'électro et surtout le chant breton de Marchand évoquant à la fois l'orient et le terroir.

Tout le savoir faire de Burger au service de la musique et ça marche !

Sur la grande scène, New Order se fait attendre sur de la musique western de Morricone.

Pour leur première prestation sur un festival français, New Order démarre sur les chapeaux de roues avec un concert très rythmé et riche en guitare.

Peter Hook se balade de gauche à droite, arpente le plateau avec son habituelle basse au niveau des genoux et montre toute la puissance du groupe.

Un bonheur avec "Transmission", chef d'oeuvre de Joy Division, et un excellent concert.

Luke n'aimant apparemment toujours pas les sites web, il est temps de rentrer, en laissant Ghinzu affoler le public de la scène Xavier Graal, John Stargasm arborant pour l'occasion une petite moustache prévue pour plaire à Iggy Pop (dixit l'intéressé lors de la conférence de presse).

En résumé une journée en demi-teinte avec de bons concerts mais sans grandes surprises. Les retransmissions sur écran géant manquent un peu de pêche et de jeu avec le public et la petite scène Xavier Graal, là où d'excellents artistes se produisent, est un peu boudée.

A demain pour une soirée sacrément rock !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le samedi aux Vieilles Charrues

La chronique de l'album Charade de Jeanne Cherhal
Jeanne Cherhal en concert à La scène (4 mai 2004)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Jeanne Cherhal en concert au Trianon (30 novembre 2006)
Jeanne Cherhal en concert au Rive Gauche (5 décembre 2006)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mercredi)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Jeanne Cherhal en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
La conférence de presse de Jeanne Cherhal (8 juillet 2005)
La chronique de l'album Fictions de Jane Birkin
Jane Birkin en concert à Festival du Bout du Monde 2004 (dimanche)
La chronique de l'album Rapture of the deep de Deep Purple
Marchand vs Burger en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
La chronique de l'album A new order rising de Washington
La chronique de l'album Live at Bestival 2012 de New Order
New Order en concert au Festival International de Benicàssim #18 (dimanche 15 juillet 2012)
New Order en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
New Order en concert à Casino de Paris (mercredi 4 novembre 2015)

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie )


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances

il fait (presque) beau partout, on sort un peu de chez nous, on voit nos amis, on pense aux vacances. Chez Froggy's on continuera tout l'été à vous alimenter en culture mais ce sera peut être un peu plus calme. En attendant, voici le sommaire et bien sûr le replay de La Mare Aux Grenouilles #5 !

Du côté de la musique :

"Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.
et toujours :
"Grand prix" de Benjamin Biolay
"The Beethoven collection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wolfl" de Jean-Efflam Bavouzet
"Eivind Groven Symphonies N°1 & 2" de Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay
"L'heure bleue" de Marianne Piketty, Le Concert Idéal
"Tu rabo Par'abanico" de Marion Cousin & Kaumwald
"Veines" de Merakhaazan
"Silas" de Silas Bassa

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"La Putain respectueuse" par Gérard Gélas
"Dracula Asylum" par Felicien Chauveau
"L'Homme qui rit" par Gaële Boghossian
"Cage" par Jacques Bellay
"Kyste" de et par Eloïse Hallauer et Camille Soulerin
et une pépite : "Jimmy's blues" de James Baldwin par Nicolas Repac et Anouk Grinberg
du théâtre moderne :
"Vient de paraître" d'Edouard Bourdet par Jean-Paul Tribout
"La vie de Galilée" de Bertold Brecht par Eric Ruf
le répertoire classique par la Comédie français d'hier et d'aujourdhui :
"Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais
"On ne badine pas avec l'amour" d'Alfred de Musset
Au Théâtre ce soir :
"Les Petits oiseaux" d'Eugène Labiche
"La Reine Blanche" de Barillet et Grédy
"Les Petites têtes" d?André Gillois
des comédies :
"L'Opération du Saint-Esprit" de Michel Heim
"Jeux de mots bêtes pour gens laids" autour de textes de Bobby Lapointe
"Pochettes Surprise" de Jacky Goupil
du côté des humoristes :
"Jean Luc Lemoine - Au naturel"
"Moustapha El Atrassi - Second degré"
du théâtre visuel avec "L'Avare" par la Compagnie Tàbola Rassa
et enfin du théâtre lyrique avec"Ercole Amante" de Francesco Cavalli par Christian Hecq et Valerie Lesort

Expositions :

les réouvertures de la semaine :
le Musée d'Art Moderne dela Ville de Paris avec les collections permanentes de "La Vie Moderne" dans sa nouvelle présentation et la salle Matisse
le Musée Rodin
le Musée national des Arts asiatiques-Guimet
le Musée Cognacq-Jay et le Musée du Louvre
et les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :
en salle "L'Envolée" de Eva Riley
at home avec :
du thriller :
"La Isla minima" de Alberto Rodriguez
"La Onzième heure" de John Lyde
de la romance :
"La revanche d'une blonde" de Robert Luketic
'"Aime-moi comme je suis" de Stephan Meyer
"Coup de foudre en cuisine" de James Hacking
du drame :
"L'ombre du doute" d'Aline Issermann
"Tout va bien on s'en va" de Claude Mouriéras
"Henri" de Yolande Moreau
Ciné-Club français des années 60 :
"L'Insoumis" d'Alain Cavalier
"Le Chien" de François Chalais
"La Voleuse" de Jean Chapot
"Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
et des raretés :
"Le Champignon des Carpathes" de Jean-Claude Biette
"King of the White Elephant de Sunh Vasudhara

Lecture avec :

"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson
et toujours :
"Be my guest" de Priya Basil
"De Gaulle sous le casque" de Henri de Wailly
"La faiblesse du maillon" de Eric Halphen
"Les jours brûlants" de Laurence Peyrin

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=