Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Minuit, Montmartre
Julien Delmaire  (Editions Grasset)  août 2017

Une fois n’est pas coutume, ce romancier est également poète. Chacun de ses romans reçoit un prix. Oula la pression… Julien Delmaire publie ici son troisième chef-d’œuvre intitulé Minuit, Montmartre. Roman aux tournures de phrases soignées et au souffle agonisant de la fin de la Belle Epoque.

Les premières lignes résonnent comme la complainte de la Butte, Masseïda erre dans les rues de Paris, quartier des artistes, à la recherche de l’atelier d’un vieux peintre dont le nom lui a été craché par un passant moins concupiscent que les autres. Il faut dire que Masseïda est noire et que cette couleur de peau ne courrait pas les rues en 1909. Relevant plus du folklore que de l’intérêt humaniste, les noirs étaient plus souvent bêtes de foire que modèles de peintre.

Et pourtant, c’est ce qu’elle va devenir. Théophile Alexandre Steinlen a l’habitude de peindre des chats, son atelier en est envahi. Il accueille pourtant la beauté sauvage et la silhouette nerveuse de la jeune femme qui deviendra son modèle et sa maîtresse pendant plusieurs années.

Absinthe, siphyllis, bistrots et prostituées peuplent les rues de Montmartre. Julien Delmaire brosse avec talent et un peu de nostalgie le paysage d’un pan disparu du passé de la capitale, avant le capitalisme. Au-delà de l’histoire des personnages, l’ambiance du roman est une plongée dans les odeurs et les couleurs de la Belle Epoque. De l’allumeur de réverbère aux corps enlacés dans la nuit, l’auteur assure la mémoire des coutumes et pratiques de ce siècle oublié.

Inspiré de la réalité, le roman est d’autant plus passionnant qu’il retrace une partie méconnue de la vie de Steinlen, auteur de la célèbre affiche du Chat Noir. Mais loin d’être une fable enchantée murmurant "c’était mieux avant", Minuit, Montmartre est une introspection dans la société du tout début du XXème siècle.

Steinlein et Masseïda se rejoignent, d’origines opposées, ils portent au quotidien le fardeau de la solitude, le sentiment persistant de ne pas être à sa place. Tous les deux vivent dans le soupir de ce qu’ils ont perdu, ils traînent le manque comme un fantôme du passé. Le premier a perdu sa femme et la seconde se languit de ses racines. Veuf et immigré.

A la fermeture du roman, les couleurs de la fresque persistent, et au fur et à mesure que le contact avec la réalité revient, alors que les couleurs s’estompent, reste l’éblouissement du moment. Est-ce le phénomène de persistance rétinienne qui rapproche ce début de XXème siècle et ce début de XXIème siècle ? Il n’est pas difficile de comprendre que les vagues de migrants arrachés à leurs origines ressentent le même sentiment d’arrachement et d’isolement que les héros de Minuit, Montmartre.

Traversant les époques, Julien Delmaire réussit un captivant voyage dans la vie de Bohème. Sa plume intemporelle a le pouvoir d’abolir les barrières des années pour porter les questionnements et les doutes de MasseÏda et Steinlen à nos existences contemporaines, également pétries de doutes et de regards dans le passé. Poétique et mystérieux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Julien Delmaire


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=