Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Meilleurs Alliés
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  septembre 2017

Comédie dramatique de Hervé Bentégeat, mise en scène de Jean-Claude Idée, avec Pascal Racan, Michel de Warzée, Laurent D’Olce et Denis Berner.

"Meilleurs Alliés", le premier - et très réussi - opus dramatique de Hervé Bentégeat, journaliste et écrivain qui a notamment publié un excellent essai sur la gauche française ("Le Roman de la gauche"), s'inscrit dans le genre du théâtre de conversation et le registre de la fiction historique reposant sur un fait réel qui, de "Le Souper" de Jean-Claude Brisville à "Diplomatie" de Cyril Gely, connaît un beau succès tant critique que public.

En l'espèce, le face-à-face intervient lors de l'entrevue du 4 juin 1944 au cours de laquelle Charles de Gaulle, président du Comité français de Libération nationale qui vient tout juste de s'autoproclamer "Gouvernement provisoire de la République française", répond à l'invitation de Winston Churchill, Premier ministre du Royaume-Uni, qui l'informe de de l’imminence de la mise en oeuvre de l’"Opération Overlord" concernant le débarquement des troupes américaines et anglaises en Normandie.

Vexé de ce qu'il considère comme une convocation d'"un châtelain qui sonne son maître d’hôtel", et furieux de ne pas avoir été associé à ce projet, source d'une rancoeur tenace qu'il exprimera, après la fin de la Seconde guerre mondiale, par son refus de participer aux commémorations officielles du débarquement, De Gaulle refuse de céder aux injonctions américaines relayées par Churchill.

Et comme les deux hommes, chantres d'un antagonisme atavique nourris par quatre siècles de rivalités nationales, s'estiment mais ne se supportent pas, Churchill considérant De Gaulle, qu'il surnomme "le grand dindon" et "la diva", comme un arrogant, ambitieux vaniteux, prétentieux et ingrat et De Gaulle voyant en Churchill un archétype anglais, un retors, doublé d'un ivrogne, "un vieux forban" dépourvu de sens moral que la pratique de la bassesse et des coups tordus amusent et le traite avec mépris de "vassal de l'Amérique", l'entretien vire à l'affrontement.

A partir de documents d'archives et des mémoires des intéressés, Hervé Bentégeat a procédé à une pertinente analyse des caractères et des enjeux pour construire une partition à la dramaturgie efficace et néanmoins divertissante car nourrie de mots d'auteur soutenus par le goût réel des protagonistes pour les formules, voire des bons mots, aussi lapidaires qu'assassines.

Ainsi campe-t-il ces personnages historiques dont l'antagonisme, qui commence dès la physionomie entre un Churchill tout en rondeur à la bonhommie pateline face à De Gaulle "Vielle France" raide comme un passe-lacet, semble d'autant plus irréductible qu'il concerne tant l'individu - avec des tempéraments opposés d'un pessimiste actif et d'un optimiste dépressif comme l'indique l'auteur dans sa note d'intention - que l'homme politique avec de réelles divergences d'opinion.

De plus, la confrontation, l'un des fondamentaux du théâtre, s'avère également dynamisée par leurs deux points communs essentiels : ce sont deux hommes de pouvoir et d'ambition en quête de gloire qui pratiquent la politique dont chacun sait qu'il s'agit d'un art du mensonge et un jeu de dupes et qui ont la même conscience que ce temps de guerre leur permet de s'écrire un destin.

Construite de manière chronologique, la situation est solidement tramée avec une jubilatoire joute oratoire à fleurets non mouchetés qui se poursuit par diplomates interposés tout en ciblant les convictions personnelles concernant la guerre, la politique, les politiciens de "la democrassouille" dixit De Gaulle, les Français champions du "café du commerce", la démocratie, la géopolitique, la future suprématie américaine et l'Europe dont la résonance est d'une contemporanéité patente.

Sans se perdre en effets inutiles, la mise en scène de Jean-Claude Idée soutient efficacement le texte aux dialogues affutés, tout comme les comédiens.

Aux côtés de Laurent d'Olce et Denis Berner, parfaits dans le rôle des plénipotentiaires modérateurs, deux comédiens belges, dont la taille et la corpulence favorisent l'incarnation réaliste, dispensent une prestation émérite en évitant la tentation - et l'écueil - de la caricature.

Michel de Warzée, au savoureux accent anglo-saxon mâtiné avec celui du plat pays, et Pascal Racan, aux stupéfiantes intonations gaulliennes, campent avec brio le drôle et paradoxal duo que forment un Churchill truculent, tout en rondeur à la bonhommie pateline et bon vivant à la continentale et l'ascétique De Gaulle, raide comme un passe-lacet, qui évoque un insulaire puritain pince-sans-rire.

Un challenge accompli et un régal de théâtre.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=