Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pourquoi les oiseaux meurent
Victor Pouchet  (Editions Finitude)  septembre 2017

Bonsecours, Blainville-Crevon, Bardouville, Giverny, ce sont vers ces lieux méconnus que se tourne la rentrée littéraire cette année aux éditions Finitude. Avec Pourquoi les oiseaux meurent, Victor Pouchet nous embarque avec son premier roman dans un river-trip normand qui risque de beaucoup faire parler.

"Il avait plu des oiseaux morts. J’ai répété ça aux bateliers sur le quai du port de Paris. Ils m’ont regardé étrangement. Pourtant, c’était très exact : il avait plu des oiseaux morts. Je suis allé de péniche en péniche, pour expliquer ma demande : descendre avec eux la Seine, pour observer les oiseaux, et pour atteindre les alentours de Rouen, où une série de pluies d’oiseaux morts était survenue". C’est par ces mots que commence ce petit bijou de livre d’à peine 200 pages.

Personne ne semble préoccupé par l’évènement, tout juste le Paris-Normandie y consacre quelques entrefilets dans ses colonnes. Tout le monde s’en fiche sauf un jeune parisien qui, pour tromper son ennui et se détourner lâchement de sa thèse, se passionne pour se phénomène survenu dans le village où il est né. Il va fouiller, chercher et enquêter, à l’affût du moindre indice, embarquant sur le Seine-Princess, un bateau croisière qui descend la Seine. Son père, dont il n’a plus de nouvelles, habite, justement à Bonsecours. Il est injoignable, c’est l’occasion de partir, peut-être de le retrouver aussi.

Les rencontres sont nombreuses, les pistes se succèdent, toujours inattendues et extravagantes, une amourette se développe et le narrateur profite de cette croisière-enquête pour mettre un peu d’ordre dans sa vie et dans sa tête. Tous les indices sont recueillis dans un cahier qui lui sert de journal de bord. Il découvre de nombreuses choses au cours de son périple, un ancêtre scientifique, des massacres d’oiseaux, déjà, au temps de Mao, aux conséquences désastreuses.

Victor Pouchet, agrégé de lettres modernes, enseignant en classes préparatoires et spécialiste de Stendhal nous montre l’étendue de ses qualités d’écriture dans son premier roman. Il sait raconter des anecdotes, faire preuve de malice et de poésie dans ses écrits et possède aussi beaucoup d’humour. Certaines pages sont particulièrement savoureuses, notamment celles de la rencontre avec la folle de Notre-Dame.

Pourquoi les oiseaux meurent est donc l’histoire d’une sorte de Petit Poucet qui court au devant de cailloux-oiseaux jetés pour lui sur un chemin incohérent, comme un piège voulant le perdre ou l’emmener vers une destination bien précise, vers un retour aux sources. On dévore ce petit livre passionnant, tant grâce à l’histoire et à ses digressions que par la fluidité des écrits de Victor Pouchet. Ce premier livre est un coup de maître, un petit bijou qui fait partie de mes coups de cœur de la rentrée littéraire.

Un an après le joli coup littéraire réussi par les éditions Finitudes avec le très remarqué En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut, on peut penser (et espérer) que le dernier (et premier) livre de Victor Pouchet suivra le même parcours. Il le mérite vraiment.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Victor Pouchet


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=