Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon étincelle
Ali Zamir  (Editions Le Tripode)  septembre 2017

"En amour, le mot "danger" perd son sens : il ne fait que pimenter le degré de passion qui anime le cœur."

Il y a tout juste un an, en quelques semaines, Ali Zamir passait du rang de parfait inconnu à celui de phénomène littéraire. Son premier roman, Anguille sous roche, suscitait l’étonnement de la critique (roman écrit en une seule phrase) et l’enthousiasme des lecteurs pour obtenir plusieurs prix littéraires.

Nouvelle rentrée littéraire, nouveau roman d’Ali Zamir, espérons que cela devienne une habitude tant ses livres soufflent un vent de fraîcheur avant la fin de l’été. C’est à travers une résidence d’écrivain organisée par Montpellier Méditerranée Métropole entre janvier et avril qu’Ali Zamir a pu écrire son second roman, Mon étincelle, qui paraît en ce début septembre, toujours aux Editions Le Tripode. Ali Zamir avait besoin de tranquillité pour écrire. La tête bourrée d’idées artistiques et romanesques, sa plume s’est mise à vomir des mots comme un robinet dit-il. Il n’y a pas eu vraiment d’efforts pour écrire ce second roman. Mon etincelle est un écrin, un petit bijou qu’il faut absolument lire.

Etincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance. Etincelle se retrouve alors au centre de plusieurs récits racontés par sa mère.

Ali Zamir nous conte une histoire d’amour poétique, celle de Douleur et de Douceur, entre tourments, mensonge et passion. D’autres histoires s’emboitent habilement dans un marivaudage comorien où les femmes tiennent une place prépondérante. Ali Zamir rentre dans l’intimité de toutes ces femmes avec une grande délicatesse, parfois même de façon aphrodisiaque. Il rend aussi de nouveau hommage à son pays et ses populations pauvres, de nouveau aussi au centre de ses histoires.

On retrouve évidemment dans ce nouveau roman ce qui nous avait déjà ravis dans son précédent, la présence de personnages étonnants, le mélange d’expressions populaires et de vocabulaire rare et la puissance singulière du texte. L’écriture lumineuse et poétique de l’auteur est intacte, son inventivité aussi, le tout baignant entre émotion et humour. Au gré des histoires que vivent des personnages au nom les plus improbables (Etincelle, Douceur, Douleur, Efferalgan, Dafalgan, Vitamine, Calcium), on découvre le monde insulaire, truculent et contrasté d’un écrivain décidément atypique. Sa littérature ne se limite pas aux mots, elle est aussi extrêmement imagée. Ces images défilent dans nos têtes tout le long du livre. On tourne les pages avec jubilation, se délectant de ces multiples histoires pleines de rebondissements.

Ali Zamir est un formidable conteur d’histoires, un très grand écrivain qui redonne ses lettres de noblesse à la langue française. Il confirme donc ses grandes qualités d’écrivains découvertes avec son premier roman, devenant un fidèle ambassadeur de la langue française pour l’océan indien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Anguille sous roche" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=