Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mon étincelle
Ali Zamir  (Editions Le Tripode)  septembre 2017

"En amour, le mot "danger" perd son sens : il ne fait que pimenter le degré de passion qui anime le cœur."

Il y a tout juste un an, en quelques semaines, Ali Zamir passait du rang de parfait inconnu à celui de phénomène littéraire. Son premier roman, Anguille sous roche, suscitait l’étonnement de la critique (roman écrit en une seule phrase) et l’enthousiasme des lecteurs pour obtenir plusieurs prix littéraires.

Nouvelle rentrée littéraire, nouveau roman d’Ali Zamir, espérons que cela devienne une habitude tant ses livres soufflent un vent de fraîcheur avant la fin de l’été. C’est à travers une résidence d’écrivain organisée par Montpellier Méditerranée Métropole entre janvier et avril qu’Ali Zamir a pu écrire son second roman, Mon étincelle, qui paraît en ce début septembre, toujours aux Editions Le Tripode. Ali Zamir avait besoin de tranquillité pour écrire. La tête bourrée d’idées artistiques et romanesques, sa plume s’est mise à vomir des mots comme un robinet dit-il. Il n’y a pas eu vraiment d’efforts pour écrire ce second roman. Mon etincelle est un écrin, un petit bijou qu’il faut absolument lire.

Etincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance. Etincelle se retrouve alors au centre de plusieurs récits racontés par sa mère.

Ali Zamir nous conte une histoire d’amour poétique, celle de Douleur et de Douceur, entre tourments, mensonge et passion. D’autres histoires s’emboitent habilement dans un marivaudage comorien où les femmes tiennent une place prépondérante. Ali Zamir rentre dans l’intimité de toutes ces femmes avec une grande délicatesse, parfois même de façon aphrodisiaque. Il rend aussi de nouveau hommage à son pays et ses populations pauvres, de nouveau aussi au centre de ses histoires.

On retrouve évidemment dans ce nouveau roman ce qui nous avait déjà ravis dans son précédent, la présence de personnages étonnants, le mélange d’expressions populaires et de vocabulaire rare et la puissance singulière du texte. L’écriture lumineuse et poétique de l’auteur est intacte, son inventivité aussi, le tout baignant entre émotion et humour. Au gré des histoires que vivent des personnages au nom les plus improbables (Etincelle, Douceur, Douleur, Efferalgan, Dafalgan, Vitamine, Calcium), on découvre le monde insulaire, truculent et contrasté d’un écrivain décidément atypique. Sa littérature ne se limite pas aux mots, elle est aussi extrêmement imagée. Ces images défilent dans nos têtes tout le long du livre. On tourne les pages avec jubilation, se délectant de ces multiples histoires pleines de rebondissements.

Ali Zamir est un formidable conteur d’histoires, un très grand écrivain qui redonne ses lettres de noblesse à la langue française. Il confirme donc ses grandes qualités d’écrivains découvertes avec son premier roman, devenant un fidèle ambassadeur de la langue française pour l’océan indien.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Anguille sous roche" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=