Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il ne nous reste que la violence
Eric Lange  (Editions de La Martinière)  avril 2017

Animateur de radio, Eric Lange propose un roman situé dans les langes de notre siècle. Avant la crise, avant les voitures kamikazes, avant le lifté sur le trône des States, avant le terrorisme ordinaire. Le titre est évocateur du Mister Hyde en nous, comme une dernière sommation avant de basculer définitivement du côté obscur : Il ne nous reste que la violence.

Dans ce roman noir, Eric Lange prend le parti de décrire la société dans ce qu’elle a de plus abject, de ne voir que le nuage au-dessus de nos têtes et de laisser les oiseaux de malheur nicher au creux de nos esprits.

L’histoire est celle d’un animateur de radio dont le poste est menacé parce que son groupe a été racheté, l’objectif est la croissance, donc de gagner des auditeurs, donc des parts de marché, donc de gratter un max de sonantes et trébuchantes, voire de bons gros chèques pour engraisser le groupe investisseur. La triste histoire de nombreuses entreprises, écrasées par les géants toujours plus voraces.

L’émission phare du narrateur est en passe d’être rayée de la grille des programmes, pas assez banquable. La solution lui vient naturellement : il suffirait que son concurrent disparaisse, il pourrait ainsi récupérer ses auditeurs, faire grimper l’audimètre et d’un même coup ajouter un zéro en bas de sa fiche de paye. Le pire n’est pas qu’il pense sérieusement à cette option, c’est que c’est presque facile. Plus facile que de rebondir.

Loin de provoquer une ultime dépression au traitement pris en charge par une sécurité sociale qui n’en peut plus d’écoper depuis des lustres, Il ne nous reste que la violence est une décharge électrique. En effet, vu sous un autre angle, Eric Lange pointe du doigt le pessimisme ambiant lié uniquement à la peur de se voir retirer les privilèges octroyés à la sueur de nos antécédents.

Et c’est haut et fort qu’il pointe du doigt la violence qui le révolte en intimant à la société de se bouger. A chaque privilège, nous en réclamons un autre, un truc chouette qui tomberait tout cuit dans le bec, de l’argent qui se multiplierait d’un simple claquement de phalanges, de la reconnaissance et des caprices assouvis.

Eric Lange utilise le "je" dans ce roman, mon côté cynique y a vu une part autobiographique qui s’est vite effacée sous la justesse du propos, effarant de réalisme. Il ne nous reste que la violence est un constat, un témoignage de ce que la société est en train de faire de ses humains : une grosse bande d’égoïstes, aussi flasques que le gras libidineux, pas courageux pour deux sous, mais avides de possessions.

 

En savoir plus :
Le Facebook d'Eric Lange


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=