Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mary
Marc Webb  septembre 2017

Réalisé par Marc Webb. Etats Unis. Drame. 1h41 (Sortie le 13 septembre 2017). Avec Chris Evans, Grace Mckenna, Lindsay Duncan, Octavia Spencer, Jenny Slate, John M. Jackson, Glenn Plummer et John Finn.

On avait beaucoup aimé la fraîcheur du premier film de Marc Webb, "(500) jours ensemble" (2009), mais on ne l'avait pas suivi quand il était passé au film de super héros avec "The amazing spiderman".

Avec "Mary", ce surdoué du cinéma américain met de côté les explosions et les effets spéciaux et s'en revient à quelque chose de plus classique, de plus humain.

Son héros est un jeune quadragénaire qui élève seul sa nièce, une petite boule blonde dynamique et surdouée en mathématiques. Mais, attention, elle n'est pas née comme ça par hasard. Il semble que dans sa famille, à part son oncle qui répare des moteurs de bateaux, le génie mathématique soit héréditaire...

L'enjeu de "Mary" de Marc Webb va donc être de savoir si, pour résoudre les fameuses "équations Navier-Stokes", sur lesquelles travaillait sa mère avant sa mort prématurée, Mary doit rester avec son oncle qui a choisi une "vie simple" ou rejoindre sa grand-mère et mettre de côté les plaisirs enfantins pour une existence remplie de vecteurs et de cosinus.

Pour donner de la consistance à cette histoire "théorique", Marc Webb a soigné particulièrement son casting et s'appuie sur le duo très réussi que forment Clive Evans et la petite Grace McKenna. Pour jouer une surdouée en maths, on peut dire qu'il a déniché une surdouée à l'écran.

Bien campée sur des petites cannes, blonde comme les blés avec un regard intense, on a l'impression qu'elle pourrait déjà tout jouer, qu'elle pourrait incarner la méchante dans James Bond ou Marie Curie. Plus sérieusement, elle aurait été parfaite - et première de la classe - dans le film de Wolf Rilla "Le Village des Damnés" où justement des surdoués parviennent à contrôler mentalement les humains "normaux".

 

Certes, "Mary" de Marc Webb n'est pas formellement un film qui marquera le septième art, mais il est parfait question émotion et question identification. Cette histoire modeste - malgré le contexte - fourmille de beaux personnages. On y découvrira aussi l'inquiétant destin qui guette ceux qui ont la chance ou la malchance d'être différents et de pouvoir résoudre des problèmes insolubles plus vite que d'engloutir leurs corn flakes.

Film du samedi soir, "Mary" de Marc Webb a les qualités qui manquent désormais à beaucoup de "comédies" américaines. Il tient son sujet, le traite jusqu'au bout, sait éviter le surcroît de pathos qui accompagne toujours les films où les enfants sont tiraillés entre deux possibilités de vie.

On fait le pari qu'à l'instar de "(500) jours ensemble", "Mary" de Marc Webb pourra se revoir dans quelques années avec autant de plaisir qu'à sa première vision. C'est ce cinéma classique tout à son scénario, qui sait éviter les leçons de morale, qui permet encore et toujours au cinéma post-Hollywoodien d'exister.

Il faut espérer que Marc Webb préfèrera cette voie que celle des blockbusters. S'il la choisit, ses prochains longs métrages pourront peut-être allier davantage sujet et forme. Pour l'heure, "Mary" n'en est pas moins un film à voir et à recommander.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=