Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Au but
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  septembre 2017

Comédie dramatique de Thomas Bernhard, mise en scène de Christophe Perton, avec Dominique Valadié, Léna Bréban, Yannick Morzelle et Manuela Beltran.

A l'antienne "A Moscou" des soeurs tchekhoviennes répond le rituel "A Katjwik" de la mère et la fille bernhardiennes en partance pour leur villégiature balnéaire. Surtout pour la mère pour qui cette destination s'avère chaque année une promesse de sérénité au demeurant toujours déçue.

Une "mère-monstre" (auto)destructrice, pétrie de douleur et de désillusion dont l'ascension sociale par un mariage avec un bourgeois aisé propriétaire d'une fonderie prospère n'a pas effacé les stigmates de son origine plébéienne de fille illégitime, inculte et analphabète et pour laquelle le destin a même refusé une maternité accomplie avec un fils anormal, "heureusement" décédé en bas âge, ce qui a mis fin à ses pulsions meurtrières, et une fille laide et "simplette" tenue dans un état permanent d'infériorité, d'humiliation et de servilité à l'intention de laquelle elle déverse sempiternellement ses rancoeurs.

Telle s'avère la lecture au premier degré de "Au but", ultime oeuvre de l'écrivain et dramaturge autrichien Thomas Bernhard présenté comme une comédie dramatique en forme en huis-clos familial, alors que sa théâtralité est limitée à une portion congrue du dernier quart d'heure, et que si le générique est pluriel un seul personnage monopolise la parole.

En réalité, ressortant au registre du théâtre de profération, il se compose d'un interminable monologue, mode opératoire favori de l'auteur d'autant qu'il matérialise son adhésion à théorie sociale des rapports de domination dont sont empreintes les relations humaines, régit par deux leitmotivs aussi ironiques et cyniques que mortifères, à savoir - la locution "Sauve-qui-peut", qui s'avère par ailleurs le titre de la pièce d'un jeune auteur invité exceptionnel à Katjwik, factotum de Bernhard jeune, et le proverbe "Tout est bien qui finit bien" utilisé hors de propos et de manière lénifiante par le défunt mari.

Dans une litanie aussi corrosive que d'acides reflux gastriques, Thomas Bernhard ressasse à l'envi, toutes ses récurrentes ratiocinations sur la vacuité et l'absurde de la condition humaine, l'art et le théâtre épinglant notamment le goût abêti du public et l'auteur dramatique qui se complait dans l'observation voire la dénonciation sans être un homme d'action.

Par ailleurs, la partition est largement autoréférencée. De nombreux éléments déjà évoqués dans ses récits autobiographiques la nourrissent de manière implicite, le personnage de la mère étant à la fois sa mère et lui-même, et quand Thomas Bernhard dit "Au but c'est nous", il faut davantage entendre "Au but c'est moi".

"Au but" constitue un opus qui ne serait qu'assommant, dans tous les sens du terme, n'était la maîtrise technique de Dominique Valadié, comédienne au sommet de son art, qui (dé)livre une prestation magistrale et donc, ravira les inconditionnels de Thomas Bernhard.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=