Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amphitryon
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  septembre 2017

Comédie de Molière, mise en scène de Stéphanie Tesson, avec Jean-Paul Bordes, Benjamin Boyer, Antony Cochin (en alternance Yannis Baraban), Odile Cohen, Mathias Maréchal, Guillaume Marquet (en alternance Laurent Collard), Christelle Reboul et Nicolas Vaude.

Pour satisfaire son insatiabilité amoureuse, et, au passage, porter le futur Hercule, Jupiter le roi des dieux, champion de la métamorphose mahonnête, abuse de la belle Alcmène en prenant l'aspect de son époux le roi Amphitryon alors en campagne de guerre grâce à l'intervention de Jupiter qui devient le double de Sosie, le valet de celui-ci. Comment cela advient-il et le subterfuge sera-t-il éventé ?

Molière s'est emparé de cet argument pour concocter sur la thématique des hommes et des dieux et le télescopage des mondes, "Amphitryon", une somptueuse pièce à machines ressortant à la féérie qui se révèle polysémique et use de l'hybridation stylistique.

Jonglant avec les thèmes du double, de l'imposture et de l'amour trompé, il élabore une comédie galante virtuose aux belles variations prosodiques doublée d'une sotie tout en opérant des incursions dans la comédie sociale et politique, la farce et la fable morale.

Et, avant l'heure, elle annonce la comédie de boulevard puisque ordonnée autour de son emblématique trio avec un mari toujours "dindon de la farce" qui, en l'espèce, doit s'estimer bien heureux de son infortune conjugale dès lors, comme l'énonce l'amant "il ne peut être que glorieux de se voir le rival du souverain des Dieux".

Stéphanie Tesson met en scène l'opus qu'elle qualifie de pièce métaphysique sur les notions de pouvoir, d'identité et de prédestination, dans un genre qui évoque celui de l'opéra-bouffe et en traduit, dans le respect du texte, toutes les nuances rhétoriques sans perdre de vue sa finalité de divertissement intelligent.

Celui-ci a également inspiré, Corinne Rossi pour les costumes de fantaisie, notamment pour les personnages de Jupiter et Amphitryon, tous deux avatar caricatural d'un Roi Soleil emperruqué blond et portant une tenue militaire anachronique, bas blancs, chaussures de cour et un pectoral de centurion orné d'un soleil, et Anne Caramagnol pour les maquillages et perruques.

Sur un plateau nu, seules, en fond de scène, deux toiles célestes peintes par Marguerite Danguy des Déserts et après un beau lever de rideau avec le prologue pour lequel la Nuit apparaît dans un ciel étoilé par deux chevaux noirs, Stéphanie Tesson dirige efficacement une troupe émérite pour assurer le kaléidoscope original des registres de jeu.

Christelle Reboul s'avère piquante dans le rôle de l'épouse de Sosie, Antony Cochin et Mathias Maréchal sont irrésistibles en ahuris capitaines d'opérette et Odile Cohen déclame avec un beau vibrato la passion comme le désarroi de la belle amoureuse face à Jean-Paul Bordes, mari émotif et anéanti, et Benjamin Boyer en séducteur aussi ampoulé que machiavélique.

Nicolas Vaude se taille la part du lion avec la partition de Sosie, valet aussi poltron que fanfaron et archétype du raisonneur moliéresque, et forme avec son cadet Guillaume Marquet, épatant dans le rôle de Mercure devenu sbire rosseur, un étourdissant duo farcesque.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=