Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lisa Portelli
La Nébuleuse  (At(h)ome)  septembre 2017

Lisa Portelli est de retour six ans après son premier album, Le Régal, emballant déjà, avec La Nébuleuse, disque composé de 12 titres pour lesquels elle fut à toutes les étapes de création, pensé du début à la fin.

Lisa Portelli est une jeune femme affranchie, artiste depuis longtemps, douée pour la guitare et possédant une superbe voix qui constitue son second instrument. Les six années d’attente furent longues, certes, mais on excusera Lisa Portelli facilement tant sa nébuleuse, dès la première écoute, nous laisse l’illusion qu’elle ne nous a jamais vraiment laissés. Lisa Portelli avait besoin de temps pour se ressourcer après son premier disque et la longue tournée qui a suivie, elle nous revient en douceur et avec force pour nous séduire de nouveau.

Lisa Portelli n’est pas seule sur cet album, elle a su s’entourer d’Andoni Iturrioz pour coécrire certains textes et de deux musiciens confirmés, Alexis Campet à la basse et Norbert Labrousse à la batterie. Ils seront rejoints sur scène par le guitariste Clément Simounet.

N’y allons pas par quatre chemins, ce disque est excellent, du début à la fin, sans aucune fausse note. Les textes sont toujours aussi soignés, la belle sait manier les mots pour en faire des histoires sur différents thèmes, souvent sur l’amour et les difficultés dans les couples ("Longtemps").

Six ans de plus pour l’artiste depuis l’album précédent lui ont donné une plus grande maturité qui se ressent dans son album, ses musiques et ses textes. Appartenir au large s’écrit en noir et blanc, comme son clip d’ailleurs, nous faisant pénétrer dès le deuxième titre dans l’univers singulier de Lisa Portelli que j’aime tant. Elle y parle du désir de plaire, d’ivresse et d’amour, toujours.

Il semblerait que Lisa Portelli se soit apaisée, sa guitare aussi même si certains titres ("Longtemps") nous rappellent qu’elle est quand même une artiste très rock. Pour moi, elle atteint le Graal quand elle délaisse le rock pour se déplacer vers des sonorités beaucoup plus pop, quand ses mots se posent sur des musiques aériennes et envoûtantes comme c’est le cas sur "Tout cela", "De noir et d’or" ou encore "Naviguer".

La qualité de son deuxième album tient justement dans la parfaite alchimie entretenue entre le rock et la pop qui font que les titres s’enchaînent sans qu’on en laisse un ou deux sur le côté. Tantôt sensuelle, écorchée vive parfois, souvent fragile, le charme de Lisa Portelli opère pendant 12 titres. Tout est soigné sur cet album, des textes aux arrangements, la justesse traverse ce disque de part en part.

"Je suis la terre" qui clôture l’album est sublimissime au possible, la guitare voix est parfaite, les textes nous embarquent immédiatement. L’album se termine entre dignité et émotion, avec une grande finesse. Puis tout s’arrête, le calme devient pesant, on se demande combien de temps, maintenant, nous allons devoir attendre pour écouter un nouveau disque de Lisa Portelli. Partager trois quarts d’heure aux côtés de Lisa Portelli fut merveilleux et intense. Un grand moment, sa voix cristalline dans la tête.

Avec ce second album, Lisa Portelli confirme le talent qu’elle possède, son retour est brillant et La Nébuleuse risque fort de faire partie des albums de rock dont on se souviendra longtemps, tournant régulièrement sur nos platines quand l’envie de chansons à textes viendra nous rattraper.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Régal de Lisa Portelli
Lisa Portelli en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
Lisa Portelli en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
Lisa Portelli en concert à Ben Mazué - Namasté - Lisa Portelli - Twin Twin (mardi 1er février 2011)
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
Lisa Portelli en concert à La Maroquinerie (samedi 15 décembre 2012)
L'interview de Lisa Portelli (mardi 27 novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Lisa Portelli
Le Facebook de Lisa Portelli


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lisa Portelli (27 novembre 2012)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=