Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monet collectionneur
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Au Musée Marmottan-Monet sévissent deux historiens d'art, Marianne Mathieu, adjointe au directeur en charge des collections du musée et Dominique Lobstein, responsable de sa bibliothèque, qui, avec passion et méthode, explorent et décryptent l'oeuvre, l'univers et la vie du maître du lieu et proposent au visiteur des expositions inédites

Ainsi conçoivent-ils des expositions non seulement inédites quant à leur propos scientifique mais ils les présentent, à destination du public, comme de véritables histoires humaines et artistiques

Pour "Monet collectionneur", après avoir joué les petits détectives en 2014 pour établir la "biographie" de l'emblématique chef d'oeuvre "Impression, soleil levant", ils s'investissent archéologues pour reconstituer la genèse et la composition de la collection d'oeuvres d'art détenue par Claude Monet qui en révèle un aspect méconnu.

En effet, ils ont dû effectuer un conséquent travail de reconstitution en raison de la dispersion de cette collection suite aux ventes massives faites par le légataire universel, son fils Michel, et la disparition, durant la Seconde guerre mondiale, des archives notariales comportant l'inventaire après décès.

Dans l'espace muséal dédié aux expositions temporaires irradiée par la palette chromatique pétulante de la scénographe Anne Ventadour, les différentes phases de la constitution de cette collection sont retracées dans un parcours chronologique scandé par une centaine d'oeuvres provenant du Musée Marmottan-Monet ainsi que de collectons particulières et de grandes institutions muséales internationales

Le petit musée personnel de Claude Monet

Comme l'indique les commissaires, cette exposition revêt la forme d'"une brève histoire d'une collection" composée de chefs d'oeuvre qui constituent "le panthéon artistique et sentimental du maître de Giverny".

Car tels sont les deux tropismes d'une collection par ailleurs atypique, dès lors qu'elle ne vise pas à des fins spéculatives ou ostentatoires, car "secrète" et "égoïste" ("Ma collection est pour moi seul… et pour quelques amis") et que Monet ne s'adresse pas directement aux artistes mais procède comme un acheteur "ordinaire" de surcroît anonyme en passant par le marché de l'art et un intermédiaire.

Par ailleurs, en premier lieu elle ressort à l'émanation spontanée liée à des cadeaux de différentes nature, œuvre de compagnonnage de (tels "Monet peignant dans son atelier" de Manet, "Madame Monet et son fils" et "Claude Monet lisant" par Renoir, "Le Bain" de Berthe Morisot, Portrait de Claude Monet" (imberbe) par Gilbert Alexandre de Séverac, "(La Leçon de piano" et " Chrysanthèmes blancs et jaunes" de Gustave Caillebotte).

Egalement des dons de remerciements, selon la coutume du cadeau après décès, ("Paysannes plantant des rames" de Pissarro, "Chrysanthèmes" de Caillebotte, "Julie et sa levrette Laërte" de Berthe Morisot) et d'échanges, avec Pissaro("Le Marché à la volaille, Gisors" contre "Village de Giverny sous la neige") et Rodin (" Belle-Île-en-Mer" contre le bronze "Jeune mère à la grotte").

Ensuite, hors l'exception toutefois, avec sa partie émergée et connue avec les estampes japonaises dont l'intégralité des exemplaires détenus par le musée a fait l'objet d'une exposition en 2006 ("Les estampes japonaises - La collection de Claude Monet"), elle s'étoffe de manière délibérée, par des acquisitions rendues possibles par une plus grande aisance financière, ciblée et cohérente, "une sélection extrêmement pointue, complémentaire de sa propre production" précise la commissaire Marianne Mathieu,

En effet, ce n'est pas une collection généraliste mais caractérisée par un tropisme artistique focalisé sur des mouvements picturaux précis, ordonnés autour de l'impressionnisme, et essentiellement des genres picturaux, le portrait, le nu et la scène de genre, que Monet ne pratiquait pas.

A savoir, les oeuvres de ses maîtres, précurseurs de l'impressionnisme, dont Delacroix ("Falaises d’Étretat" "Falaises près de Dieppe"), Camille Corot ("Ariccia, Palais Chigi"), Eugène Boudin ("Le Clocher de Sainte-Catherine, Honfleur", "Crinolines sur la plage", "Sur la plage") et Johan Barthold Jongkind ("Route de la côte Saint-André au Grand-Lemps", "Port-Vendres", "Route de la Côte-Saint-André au Grand-Lemp").

Pour l'impressionnisme, avec une prédilection pour deux de ses figures majeures.. Une figure amie, celle de Renoir, avec "La Mosquée. Fête arabe", "Portrait de Madame Clémentine Valensi Stora- L’Algérienne" et le beau trio de baigneuses ("Baigneuse assise sur un rocher", "Baigneuse", "Jeune fille au bain").

Et Cézanne, avec "Neige fondante à Fontainebleau", "Baigneurs" et le sublime "Le Nègre Scipion" ainsi que "La partie de pêche" avant de s'enquérir de laproduction de la jeune génération du post-impressionnisme avec Paul Signac, Edouard Vuillad et Albert Marquet.

Quant au volet "sentimental", il concerne les membres de la famille Hoschedé, celle de sa deuxième épouse Alice avec des portraits offerts mais également des commandes ("Garçon dans les fleurs" de Manet, "Portrait de Madame Alice Hoschedé" par Carolus Duran, "Petite Fille au manchon" de Jean-Jacques Henner).

Cette captivante histoire "en images" s'achève avec les "Nymphéas" de Monet dont la moindre valeur marchande à sa mort demeureront à Giverny avec les estampes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligence

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=