Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monet collectionneur
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Au Musée Marmottan-Monet sévissent deux historiens d'art, Marianne Mathieu, adjointe au directeur en charge des collections du musée et Dominique Lobstein, responsable de sa bibliothèque, qui, avec passion et méthode, explorent et décryptent l'oeuvre, l'univers et la vie du maître du lieu et proposent au visiteur des expositions inédites

Ainsi conçoivent-ils des expositions non seulement inédites quant à leur propos scientifique mais ils les présentent, à destination du public, comme de véritables histoires humaines et artistiques

Pour "Monet collectionneur", après avoir joué les petits détectives en 2014 pour établir la "biographie" de l'emblématique chef d'oeuvre "Impression, soleil levant", ils s'investissent archéologues pour reconstituer la genèse et la composition de la collection d'oeuvres d'art détenue par Claude Monet qui en révèle un aspect méconnu.

En effet, ils ont dû effectuer un conséquent travail de reconstitution en raison de la dispersion de cette collection suite aux ventes massives faites par le légataire universel, son fils Michel, et la disparition, durant la Seconde guerre mondiale, des archives notariales comportant l'inventaire après décès.

Dans l'espace muséal dédié aux expositions temporaires irradiée par la palette chromatique pétulante de la scénographe Anne Ventadour, les différentes phases de la constitution de cette collection sont retracées dans un parcours chronologique scandé par une centaine d'oeuvres provenant du Musée Marmottan-Monet ainsi que de collectons particulières et de grandes institutions muséales internationales

Le petit musée personnel de Claude Monet

Comme l'indique les commissaires, cette exposition revêt la forme d'"une brève histoire d'une collection" composée de chefs d'oeuvre qui constituent "le panthéon artistique et sentimental du maître de Giverny".

Car tels sont les deux tropismes d'une collection par ailleurs atypique, dès lors qu'elle ne vise pas à des fins spéculatives ou ostentatoires, car "secrète" et "égoïste" ("Ma collection est pour moi seul… et pour quelques amis") et que Monet ne s'adresse pas directement aux artistes mais procède comme un acheteur "ordinaire" de surcroît anonyme en passant par le marché de l'art et un intermédiaire.

Par ailleurs, en premier lieu elle ressort à l'émanation spontanée liée à des cadeaux de différentes nature, œuvre de compagnonnage de (tels "Monet peignant dans son atelier" de Manet, "Madame Monet et son fils" et "Claude Monet lisant" par Renoir, "Le Bain" de Berthe Morisot, Portrait de Claude Monet" (imberbe) par Gilbert Alexandre de Séverac, "(La Leçon de piano" et " Chrysanthèmes blancs et jaunes" de Gustave Caillebotte).

Egalement des dons de remerciements, selon la coutume du cadeau après décès, ("Paysannes plantant des rames" de Pissarro, "Chrysanthèmes" de Caillebotte, "Julie et sa levrette Laërte" de Berthe Morisot) et d'échanges, avec Pissaro("Le Marché à la volaille, Gisors" contre "Village de Giverny sous la neige") et Rodin (" Belle-Île-en-Mer" contre le bronze "Jeune mère à la grotte").

Ensuite, hors l'exception toutefois, avec sa partie émergée et connue avec les estampes japonaises dont l'intégralité des exemplaires détenus par le musée a fait l'objet d'une exposition en 2006 ("Les estampes japonaises - La collection de Claude Monet"), elle s'étoffe de manière délibérée, par des acquisitions rendues possibles par une plus grande aisance financière, ciblée et cohérente, "une sélection extrêmement pointue, complémentaire de sa propre production" précise la commissaire Marianne Mathieu,

En effet, ce n'est pas une collection généraliste mais caractérisée par un tropisme artistique focalisé sur des mouvements picturaux précis, ordonnés autour de l'impressionnisme, et essentiellement des genres picturaux, le portrait, le nu et la scène de genre, que Monet ne pratiquait pas.

A savoir, les oeuvres de ses maîtres, précurseurs de l'impressionnisme, dont Delacroix ("Falaises d’Étretat" "Falaises près de Dieppe"), Camille Corot ("Ariccia, Palais Chigi"), Eugène Boudin ("Le Clocher de Sainte-Catherine, Honfleur", "Crinolines sur la plage", "Sur la plage") et Johan Barthold Jongkind ("Route de la côte Saint-André au Grand-Lemps", "Port-Vendres", "Route de la Côte-Saint-André au Grand-Lemp").

Pour l'impressionnisme, avec une prédilection pour deux de ses figures majeures.. Une figure amie, celle de Renoir, avec "La Mosquée. Fête arabe", "Portrait de Madame Clémentine Valensi Stora- L’Algérienne" et le beau trio de baigneuses ("Baigneuse assise sur un rocher", "Baigneuse", "Jeune fille au bain").

Et Cézanne, avec "Neige fondante à Fontainebleau", "Baigneurs" et le sublime "Le Nègre Scipion" ainsi que "La partie de pêche" avant de s'enquérir de laproduction de la jeune génération du post-impressionnisme avec Paul Signac, Edouard Vuillad et Albert Marquet.

Quant au volet "sentimental", il concerne les membres de la famille Hoschedé, celle de sa deuxième épouse Alice avec des portraits offerts mais également des commandes ("Garçon dans les fleurs" de Manet, "Portrait de Madame Alice Hoschedé" par Carolus Duran, "Petite Fille au manchon" de Jean-Jacques Henner).

Cette captivante histoire "en images" s'achève avec les "Nymphéas" de Monet dont la moindre valeur marchande à sa mort demeureront à Giverny avec les estampes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=