Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Turbulences dans les Balkans
Halle Saint Pierre  (Paris)  Du 7 septembre 2017 au 31 juillet 2018

Pour interpellant et alléchant qu'il soit in abstracto, le titre de l'exposition qui se tient à la Halle Saint Pierre, "Turbulences dans les Balkans" - ne doit pas être pris au pied de la lettre car il s'avère tout autant elliptique qu'il ne rend pas tout à fait compte de son contenu.

En effet, le terme "turbulences" ne s'entend que par l'éditorial de la directrice du lieu et commissaire Martine Lusardy qui précise, d'une part, son utilisation métaphorique pour évoquer "le vent de l’art brut" qui souffle sur la scène artistique alternative des Balkans.

Et, d'autre part, sa référence avec le "générateur puissant d’art turbulent" que constitue le centre culturel autonome Matrijarsija qui collabore avec l’Association Art Brut Serbia fondée par Goran Stojcetovic qui elle-même collabore avec le Musée d’art Naïf et Marginal de Jagodina dont la directrice Nina Krstic a participé à l'élaboration de la monstration,

En conséquence, les Balkans sont circonscrits à la Serbie et les oeuvres des 26 artistes présentés, dont nombre sont membres de l'association précitée, s'inscrivent à une croisée de chemins stylistiques.

Soient l'art populaire serbe, en résonance avec la mythologie slave liée aux croyances païennes archaïques, et la tradition séculaire de l'art naïf, qui ont perduré de la romanisation à la guerre civile en passant par cinq siècles d'occupation par l'Empire ottoman et la dictature socialiste au sein de la Yougoslavie titiste, ainsi que de l'art brut dans son acception de création spontanée sans conscience du statut d'artiste.

Scandée par les sculptures animalières très expressives de Milan Stanislavjevic réalisées à partir de troncs de chêne noir échoués sur les berges de sa rivière natale, l'exposition dresse de manière synthétique un large panorama de l'art serbe "outsider" du 20ème siècle en commençant par les "anciens", hommes d'origine paysanne et autodidactes, érigés en maîtres.

Ainsi des oeuvres de Sava Sekulic (1902-1989) ressortant au néo-primitisme avec ses hybridations zoomorphes aux couleurs presque transparentes et de Ilija Bosilj Basicevic (1985-1972) qui révèlent l'influence des icônes byzantines et des légendes populaires.

Egalement Vojislav Jakic (1932-2003) avec ses dessins de grand format avec une multitude de figures tant humaines qu'abstraites qui sature l'espace et Matija Stanicic (1926-1987), une Séraphine de Senlis serbe, avec ses personnages autoréférencés.

Les oeuvres les plus récentes, telles celles de Dragan Radovic, né en 1955, avec sa "Fugacité belgradoise" et son émir christique et de la jeune garde comme Boris Dejelhan, né en 1981, avec ses sculptures en métal grandeur nature des légendes de la musique américaine, qui se positionnent dans la culture pop ne manquent pas de surprendre..

Entre temps et entre autres, le visiteur découvrira les portraits baconiens d'Igor Simonovic, les collages de Emir Sehanovic qui s'inspire de la pratique d'un art divinatoire, la molybdomancie, effectuée sur de veilles photos, les visions célestes de Vojkan Morar et celles torturées de Predrag Milicevic (1963-2013).

Une réelle découverte.

 

En savoir plus :

Le site officiel de la Halle Saint Pierre

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la Halle Saint Pierre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 janvier 2019 : La Culture n'est pas en solde

Au sommaire cette semaine, du live, du livre, des films, des disques, des découvertes et des oeuvres de légendes et des spectacles à foison. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview ici même mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage
et toujours :
"Maté / Vallancien" de Philippe Maté et Daniel Vallancien
"Princess Thailand" de Princess Thailand
"Peninsular II (The bridge)" de Robin Foster
"Zoot suite Vol 2" de Zoot Octet
"Punk rock academy" de Les Rois de la Suède
"4 A M" de Bryan's Magic Tears
"C'est un joli nom camarade", l'Empreinte de Ferrat
et toujours :

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Ervart" au Théâtre du Rond-Point
"Naufragé(s)" au Théâtre du Rond-Point
"Samo, a Tribute to Basquiat" au Théâtre de la Tempête
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" à l'Espace Cardin
"Pavillon noir" au Centquatre
"King Lear Remix" au Théâtre de Belleville
"Roi et Reine" au Théâtre de Belleville
"Paulina" à la Manufacture des Abesses
"Ma Chanson de Roland" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Soliloques du pauvre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Comme disait mon père..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Le Journal d'un fou" au Théâtre Les Déchargeurs
"Un Coeur sauvage" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les reprises:
"Et si on ne se mentait plus ?" au Théâtre Tristan Bernard
"Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes" au Théâtre du Petit Saint Martin
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"Monsieur Fraize" à l'Européen
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Artistes à Montmartre, lieux et ateliers mythiques" au Musée de Montmartre

les films de la semaine :
Oldies but goodies avec :
"La Garçonnière" de Billy Wilder
et "Les Nuits de la pleine lune" de Eric Rohmer dans le cadre des rétrospectives à la Cinémathèque française
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"
et toujours :
"Avalanche hôtel" de Niko Tackian
"Dans l'ombre du brasier" de Hervé le Corre
"Le vieil homme et son chat, tome 1" de Nekomaki
"On dirait que je suis morte" de Jen Beagin
"Pygmalion" de Sandrive Revel
"Tête de tambour" de Sol Elias
"Un bref désir d'éternité" de Didier Le Pêcheur
"Un cadenas sur le coeur" de Laurence Teper

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=