Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - samedi 16 septembre
Lex de Kalhex - Bantam Lyons - Mario Batkovic - Rival Consoles - Rubin Steiner - C_C  (Orléans)  15 & 16 septembre 2017

Après une première journée plutôt bien gérée, me voici reparti dans les rue d’Orléans avec deux ou trois noms en tête et l’envie de filer au hasard. Je démarre la journée un peu tard avec Lex de Kalhex.

Lex de Kalhex

Le hip-hop du beatmaker de Kalhex est doux et fin. Si le set semble démarrer avec un peu d’hésitation, on est rapidement happé par les histoires dépourvues de mots que Lex nous conte. On s’imprègne des atmosphères cool, des sonorités jazz et des beats lourds et élégants, on sent sa tête partir au tempo et on ferme les yeux.

Bantam Lyons

Je file avant la fin pour voir la deuxième partie du prochain concert : Bantam Lyons. Cette fois c’est moi qui ai du mal à démarrer : c’est toujours difficile de prendre un concert en cours de route. Comme les BRNS la veille, le quatuor brestois s’est positionné en arc de cercle. Mais là, la voix lead est assurée par le guitariste placé côté cour, que l’on ne voit donc que de profil. Mon côté old school aime être caressé dans le sens du poil et ne pas voir le chanteur dans les yeux ne m’aide pas à rentrer dans le concert. Je pense avoir apprécié leur pop-rock mélancolique et torturée, mais je resterai sur la sensation d’un rendez-vous raté. J’espère avoir l’occasion de les revoir.

Mario Batkovic

Je fais l’impasse sur The Psychotic Monks – et je ne tarderai pas à le regretter – pour aller écouter l’accordéoniste Mario Batkovic. Je précise : je regrette de ne pas avoir vu The Psychotic Monks, mais je ne regrette pas d’avoir vu Marios Batkovic. La salle est superbe (salle de l’institut au conservatoire d’Orléans) et pleine, ce qui ne gâche rien. Lumière sobre et sombre jouant sur les contre-jours, et dès les premières notes, c’est un accordéon profond et lumineux qui se fait entendre. La composition est résolument moderne, dynamique et le résultat beau et énergique emporte largement l’adhésion du public, et la mienne par la même occasion. Cette fois encore, je pars avant la fin car je veux voir OMNI.

OMNI

Le trio originaire d’Atlanta présente un rock sobre et efficace malgré des morceaux parfois trop déstructurés, manquant de refrains qui restent dans la tête. La formation est classique, guitare /basse / batterie et le son rock tantôt british, tantôt américain. Leurs mises en places sont néanmoins excellentes et certains titres ont une nonchalance très classe qui fait oublier le côté un peu linéaire de ce concert.

Le guitariste bouge à peu près autant que le mime qui fait Toutankhamon dans les rues de Paris, mais son jeu vient compléter celui, tout aussi technique, du bassiste (également chanteur du groupe). Malgré tout il manque quelque chose pour que leur côté désinvolte n’ai pas l’air de rien.

Rival Consoles

Après cette première partie de soirée, j’avise un foodtruck où je commande des raviolis coréens excellents que je vais grignoter en écoutant (distraitement, j’avoue) Rival Consoles. Le musicien anglais livre une électro riche et personnelle à laquelle le public semble bien réagir. Je ne suis que de passage car j’ai prévu d’aller voir un autre concert qui démarre dans 5 minutes. J’irai en voir plus sur le net.

Rubin Steiner

J’ai rendez-vous avec Rubin Steiner, et je ne suis visiblement pas le seul. Un longue queue s’est formée devant le Centre Chorégraphique National d’Orléans. Je ne dois mon salut qu’au pass media qui se balance à mon cou. Il faut dire que le spectacle solo avec projection promet d’être beau.

Promesse tenue. A chaque fois que j’ai l’impression que ça devient lassant, Rubin Steiner me surprend. Il semble être une sorte de chaman qui s’amuserait à prendre ses adeptes à contre-pied juste pour rigoler. Le son est vraiment bon et juste au bon niveau pour que l’on en profite à fond sans avoir besoin de mettre des bouchons d’oreille. C’est malheureusement bien trop rare de nos jours et j’ai vraiment adoré pouvoir écouter une heure complète d’électro chaude et puissante sans avoir à déséquilibrer le son avec ces horribles bouts de caoutchouc qui dénaturent le travail des musiciens.

Je referme cette parenthèse sponsorisée par le ministère de la santé et celui la culture. Rubin Steiner m’a vraiment fait vivre un moment de grâce, au carrefour entre musique narrative, constructions futuristes, roman d’anticipation et incendie sur le dancefloor. Un spectacle parfaitement maîtrisé.

C_C

A peine sorti, j’entends au loin les premières notes du concert de C_C qui aurait dû commencer dans 30 minutes. J’espérais voir un bout du concert de Fews, mais il me faut faire un choix. Je file écouter Carl Cock dont l’univers m’avait séduit sur le net. Esprit de chercheur plus proche de Géo Trouvetout que de l’INRA, expérimentateur de son, on se demande parfois si ce laborantin de l’extrême est vraiment maître de sa créature. Et c’est bien ce qui est fascinant. C_C donne la parole à ses machines qui en profitent largement. On danse dans la cour du 108, avec pour seule lumière les lasers qui rebondissent sur les bâtiments.

Clap de fin en ce qui me concerne. Il reste encore un concert et demi, mais il est temps que j’aille coucher toutes ses bonnes vibrations sur l’ordi. Un grand merci à toutes les équipes du Hop Pop Hop pour cette superbe programmation… et à l’année prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival Hop Pop Hop en concert au Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017)
Festival Hop Pop Hop en concert au Festival Hop Pop Hop #2 (édition 2017) - vendredi 15 septembre
Festival Hop Pop Hop en concert au Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - vendredi 14
Festival Hop Pop Hop en concert au Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - samedi 15
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
Rubin Steiner en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
C_C en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
C_C en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
C_C en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
C_C en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
C_C en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Nîmes
C_C en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Dimanche 16 septembre
C_C en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Vendredi 28 septembre
C_C en concert au Fil (jeudi 11 octobre 2012)
C_C en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Jeux : The Great Giana Sisters - Commodore 64 / Amiga / Amstrad CPC / Atari ST / MSX / ZX Spectrum / téléphone mobile / Nin

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Hop Pop Hop
Le Facebook du Festival Hop Pop Hop

Crédits photos : Alex BBH


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Le Morceau Caché, Mix à la Biennale du Design Partie 3 (28 avril 2013)
Le Morceau Caché, Mix à la Biennale du Design Partie 2 (21 avril 2013)
Le Morceau Caché, Mix à la Biennale du Design Partie 1 (14 avril 2013)
Le Morceau caché, L onanisme musical Partie4 (27 janvier 2013)
Le Morceau caché, L onanisme musical Partie3 (20 janvier 2013)
Le Morceau caché, L onanisme musical Partie2 (13 janvier 2013)
Le Morceau caché, L onanisme musical Partie1 (6 janvier 2013)
Le Morceau Caché spécial Richard Brautigan (6 mai 2012)
Le Morceau Caché présente : Archimo Boubataf : I Know the Limit, La propriété intellectuelle (8 janvier 2012)
Le Morceau Caché présente : Archimo Boubataf 2 : Batterred / Désobéir (4 décembre 2011)
Le Morceau Caché présente : Archimo Boubataf. (9 octobre 2011)
Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (11 septembre 2011)
Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (8 mai 2011)
Le Morceau Caché, a propos de tout et de rien (20 mars 2011)
Le Morceau Caché, Tropical Truth Partie 2 (6 février 2011)
Le Morceau Caché, Special Broadcast (23 janvier 2011)
Le Morceau Caché, Tropical Truth Partie 1 (1 novembre 2010)
Le Morceau Caché, L'engagement Naif Partie 2 (10 octobre 2010)
Le Morceau Caché, L'engagement Naif Partie 1 (3 octobre 2010)
Le Morceau Caché, Où Suis-je (30 mai 2010)
Le Morceau Caché, Pousser par le milieu (18 avril 2010)
Le Morceau Caché, les Listes (17 janvier 2010)
Cécile Hercule (1 octobre 2009)
Le Morceau Caché, Déceptif (18 octobre 2009)
Le Morceau Caché, Les Beatles, le renoncement (2 aout 2009)
Le Morceau Caché, Paternité (03 mai 2009)
Le Morceau Caché, Eurekalelluia (13 avril 2009)
Le morceau caché, Spécial Flavien (08 février 2009)
Le morceau caché, Relevant (25 janvier 2009)
Le morceau caché, Beatles, reinvention de l'histoire (11 janvier 2009)
Le morceau caché, Angels with dirty faces de Tricky (21 décembre 2008)
Le morceau caché, La biographie en temps reel (30 novembre 2008)
Le morceau caché, A love supreme (16 novembre 2008)
Le morceau caché, spécial Paloma (1 novembre 2008)
Le morceau caché, spécial Xavier (19 octobre 2008)
Le morceau caché, Stereolab (13 octobre 2008)
Le Morceau caché, la rentrée 2008-2009 (5 octobre 2008)
Le Morceau caché, Traduction et Glissement! (partie 2) (6 juillet 2008)
Le Morceau caché, Traduction et Glissement! (partie 1) (29 juin 2008)
Le Morceau caché, Scandé ! (partie 2) (12 mai 2008)
Le morceau caché, Scandé ! (partie 1) (4 mai 2008)
Le Morceau caché, Les ondes Alpha (20 avril 2008)
Le Morceau caché, les Citations (partie 2) (06 avril 2008)
Le morceau caché, les Citations (partie 1) (30 mars 2008)
Le Morceau caché, Cuivres et bois (partie 2) (23 mars 2008)
Le morceau caché, la Chanson Album (15 mars 2008)
Le Morceau caché, Cuivres et bois (partie 1) (9 mars 2008)
Le Morceau Caché, François Bureau (17 février 2008)
Le Morceau Caché, Vincent Tardy (10 février 2008)
Le Morceau Caché (12 janvier 2008)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=