Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chad VanGaalen
Light Information  (Sub Pop Records / PIAS)  septembre 2017

"Can eat me from the inside out / I already hear them chewing."

On imaginerait facilement Chad VanGaalen vivant comme un ermite, seul dans sa maison isolée de tout. Est-ce par pudeur, par discrétion, par envie de tout contrôler ou pour mieux se protéger qu’il semble s’être si éloigné des autres ? Il y a également de l’artisan chez lui : il a construit son propre studio (dans son garage transformé en studio / laboratoire sonore), ses propres instruments (ce qui amène à ces sonorités si particulières, cette recherche de timbres, cette façon de vouloir sonner), il a dessiné ses pochettes de disques et réalisé ses propres clips.

Sa musique a cela de superbe qu’elle ne semble tenir qu’avec des bouts de pas grand-chose : des failles, des déchirures, des cassures, de l’étrangeté, un peu de bric et de broc mais aussi et surtout avec de belles mélodies et un énorme savoir-faire dans la composition. Plus rock, moins acoustique qu’à l’accoutumé, comme si le canadien avait voulu caché, consciemment ou non, ses fêlures, son côté brut, sous le tapis de la pop, rappelant des titres comme "Bare Feet On Wet Griptape" ou "Bones of Man" (Soft Airplane, 2008). On y retrouve même ce qui ressemblerait fort à des tubes : "Mind Hijacker’s Curse", "Locked in the Phase", "Mystery Elementals" ou "Pine and Clover". Pourtant, il ne faut pas gratter longtemps pour retrouver l’univers si particulier du musicien, ses monstres, ses obsessions inquiétantes (l’instrumental "Prep piano and 770", "Host Body", "Faces Lit", "You Fool", "Broken Bell").

Si Light Information reflète d’un certain côté la sagesse (l’ambiance est généralement moins barrée que sur l’excellent Shrink Dust (2014)) que la paternité a amené au musicien, il porte également sur l’aliénation technologique, l’isolation, la désincarnation, la mutation et le déclin du corps. Parce que chez Chad VanGaalen il y a toujours quelque chose qui part en vrille, dans la musique ou dans les textes. Et tant qu’il continuera comme cela nous adorerons sa musique, parce que nous préférerons toujours les potions de sorciers, surtout de cette tenue, aux plats fades et sans saveurs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Skelliconnection de Chad Vangaalen
La chronique de l'album Soft Airplane de Chad Vangaalen

En savoir plus :
Le Bandcamp de Chad VanGaalen
Le Facebook de Chad VanGaalen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=