Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Art du pastel de Degas à Redon
Petit Palais  (Paris)  Du 15 septembre 2017 au 8 avril 2018

.Les oeuvres réalisées au pastel, technique hybride entre dessin et peinture, figurent rarement dans les expositions si ce n'est de manière discrète et annexe dans une section graphique.

Le Petit Palais prend le contrepied en lui consacrant une exposition dédiée - "L'Art du pastel de Degas à Redon" - qui s'avère aussi inédite qu'exceptionnelle en raison de la fragilité du médium qui implique de draconniennes conditions de conservation et donc une présentation publique limitée dans le temps.

Conçue sous le commissariat de Gaëlle Rio, conservatrice au Petit Palais chargée des collections d’arts graphiques des 18ème-20ème siècles, la monstration, présentant la quasi totalité de la collection de ce musée, dresse un panorama exhaustif des courants artistiques de l'Impressionnisme au Symbolisme scandée par les oeuvres de ses représentants majeurs.

L'Art du pastel dans tous ses états

Ordonnée en un parcours chrono-thématique, l'exposition présente un triple intérêt tant pour les amateurs éclairés que pour les néophytes.

En premier lieu, car la période concernée est celle du renouveau du pastel durant la seconde moitié du 19ème siècle après la désaffection qui a suivi son âge d'or du siècle précédent grâce à l'activisme de la Société de pastellistes français créée en 1885 qui a contribué à susciter un réel engouement public.

Ensuite, si le visiteur ne sera peut-être pas surpris d'y trouver l'oeuvre de peintres tels Degas, Ferdinand Velez avec le diptyque monumental des danseuses au crayon noir rehaussé de pastel rose, et Berthe Morisot, il découvrira celle de pastellistes réputés en leur temps et depuis oubliés pour certains,

Enfin, elle permet la découverte d'une technique virtuose qui peut surprendre tant par son champ qui correspond aux genres picturaux que par son amplitude stylistique du naturalisme au post-impressionnisme.

Elle se révèle tout particulièrement appropriée et efficace pour le rendu des atmosphères et des lumières changeantes prisées par les impressionnistes que celles éthérées des Nabis et métaphysiques des symbolistes (Odilon Redon "Vieil ange", "Le Christ du silence" - Charles Léandre "Sphinx ailé accoudé à un rocher" et également auteur du portait "Sur champ d’or" figurant sur l'affiche de l'exposition".

De même pour traduire la délicatesse et le velouté de la carnation et la sensibilité du caractère dans le portrait notamment le portrait aimable qualifié de mondain fort prisé à l'époque, comme vu récemment en ce même lieu avec l'exposition dédiée à Alber Besnard chantre des "Modernités Belle Epoque" qui présidera la société précitée, ainsi avec la touche claire de James Tissot, ("Berthe", "Le Journal") ou celle hachurée de Eugène Vidal ("Ernestine").

Et surtout la sensualité de la chair lascive dans le registre du nu (Claude Marlef "Manette Salomon" - Pierre Carrier-Belleuse "Sur le sable de la dune" - Caroline Baily "La sauvagesse"), dont certains audacieux comme la "Démoniaque" d'Alfred Roll qui contrastent avec les grands nus "divisionnistes" de Lucien Lévy-Dhurmer.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Petit Palais

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=