Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Art du pastel de Degas à Redon
Petit Palais  (Paris)  Du 15 septembre 2017 au 8 avril 2018

.Les oeuvres réalisées au pastel, technique hybride entre dessin et peinture, figurent rarement dans les expositions si ce n'est de manière discrète et annexe dans une section graphique.

Le Petit Palais prend le contrepied en lui consacrant une exposition dédiée - "L'Art du pastel de Degas à Redon" - qui s'avère aussi inédite qu'exceptionnelle en raison de la fragilité du médium qui implique de draconniennes conditions de conservation et donc une présentation publique limitée dans le temps.

Conçue sous le commissariat de Gaëlle Rio, conservatrice au Petit Palais chargée des collections d’arts graphiques des 18ème-20ème siècles, la monstration, présentant la quasi totalité de la collection de ce musée, dresse un panorama exhaustif des courants artistiques de l'Impressionnisme au Symbolisme scandée par les oeuvres de ses représentants majeurs.

L'Art du pastel dans tous ses états

Ordonnée en un parcours chrono-thématique, l'exposition présente un triple intérêt tant pour les amateurs éclairés que pour les néophytes.

En premier lieu, car la période concernée est celle du renouveau du pastel durant la seconde moitié du 19ème siècle après la désaffection qui a suivi son âge d'or du siècle précédent grâce à l'activisme de la Société de pastellistes français créée en 1885 qui a contribué à susciter un réel engouement public.

Ensuite, si le visiteur ne sera peut-être pas surpris d'y trouver l'oeuvre de peintres tels Degas, Ferdinand Velez avec le diptyque monumental des danseuses au crayon noir rehaussé de pastel rose, et Berthe Morisot, il découvrira celle de pastellistes réputés en leur temps et depuis oubliés pour certains,

Enfin, elle permet la découverte d'une technique virtuose qui peut surprendre tant par son champ qui correspond aux genres picturaux que par son amplitude stylistique du naturalisme au post-impressionnisme.

Elle se révèle tout particulièrement appropriée et efficace pour le rendu des atmosphères et des lumières changeantes prisées par les impressionnistes que celles éthérées des Nabis et métaphysiques des symbolistes (Odilon Redon "Vieil ange", "Le Christ du silence" - Charles Léandre "Sphinx ailé accoudé à un rocher" et également auteur du portait "Sur champ d’or" figurant sur l'affiche de l'exposition".

De même pour traduire la délicatesse et le velouté de la carnation et la sensibilité du caractère dans le portrait notamment le portrait aimable qualifié de mondain fort prisé à l'époque, comme vu récemment en ce même lieu avec l'exposition dédiée à Alber Besnard chantre des "Modernités Belle Epoque" qui présidera la société précitée, ainsi avec la touche claire de James Tissot, ("Berthe", "Le Journal") ou celle hachurée de Eugène Vidal ("Ernestine").

Et surtout la sensualité de la chair lascive dans le registre du nu (Claude Marlef "Manette Salomon" - Pierre Carrier-Belleuse "Sur le sable de la dune" - Caroline Baily "La sauvagesse"), dont certains audacieux comme la "Démoniaque" d'Alfred Roll qui contrastent avec les grands nus "divisionnistes" de Lucien Lévy-Dhurmer.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Petit Palais

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=