Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Grand frère
Mahir Guven  (Editions Philippe Rey)  octobre 2017

Mahir Guven a pour originalité d’être né sans nationalité en 1986 à Nantes, de mère turque et de père kurde, alors réfugiés en France. Après avoir grandi entre la ville et les vignes auprès de sa grand-mère, il est aujourd’hui directeur délégué de l’hebdomadaire Le 1 et écrivain. Il sort aujourd’hui Grand frère, aux éditions Philippe Rey, qui est son premier roman. Son livre, Grand frère, fait déjà partie des quatorze romans sélectionnés pour le prix médicis 2017 aux côtés notamment du livre de Delphine Coulin, Une fille dans la jungle et de La disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez.

Le livre nous plonge au cœur d’une fratrie franco-syrienne qui se déchire autour d’un grand frère, chauffeur de VTC, pas vraiment heureux de son métier et d’un petit frère, parti par idéalisme en Syrie, engagé comme infirmier par une organisation humanitaire musulmane, qui ne donne plus de nouvelle. Ce silence, évidemment, ronge autant le père que le frère qui ne comprennent pas le départ de ce petit frère.

"La vie ? J’ai appris à la tutoyer en m’approchant de la mort. Je flirte avec l’une, en pensant à l’autre. Tout le temps, depuis que l’autre chien, mon sang, ma chair, mon frère, est parti loin, là-bas, sur la terre des fous et des cinglés. Là où pour une cigarette grillée, on te sabre la tête. En Terre Sainte. Dans le monde des gens normaux, on dit "en Syrie", avec une voix étouffée et le regard grave, comme si on parlait de l’enfer. Le départ du petit frère, ça a démoli le daron."

Un jour, l’interphone sonne. Petit frère est de retour. On ne sait pas pourquoi. On ne sait pas pour combien de temps… Je vous laisse le soin de le découvrir.

Ce livre, c’est un recueil de colères. De celle d’abord de voir partir son frère, au grand désespoir du père se confondant dans une tristesse immense accompagnée d’angoisses. De celle aussi contre ce monde ubérisé qui enferme les gens dans la solitude et la paupérisation. De celle aussi concernant ceux pour qui l’intégration n’est qu’un mot sans réalité, que l’on traite comme de la merde dans une société qui éduque à l’égalité, à la tolérance et au respect. C’est enfin une colère contre le djihad, celui qui embrigade nos enfants vers la mort. Celui qui, au cœur de l’actualité s’en va assassiner des innocents aux terrasses des cafés, dans des salles de spectacles, le temps d’un feu d’artifice ou dans une salle de rédaction.

Ce livre est aussi un livre d’amour, comme il peut exister autour d’une famille entre deux frères qui ne se comprennent pas toujours mais qui, malgré tout, restent unis dans la joie, les souvenirs et les tristesses, celle notamment de la perte de la maman qui, bien que décédée, reste très présente tout le long du livre.

Le style utilisé par Mahir Guven dans son livre est très percutant, parfois cru aussi, que l’on se place du coté du grand frère ou du côté du petit frère. Le livre est ainsi construit au travers de la parole des deux, l’une après l’autre, alternant réponses, souvenirs et espoirs. On parcourt cette relation entre les deux frères le temps des 260 pages du livre, l’un racontant la vie en territoires intégristes, l’autre celle à Paris, les attentats de Charlie qui font écho à cette Syrie.

Il y a ce retour aussi, au centre du livre, qui n’en est pas tout à fait un non plus mais qui va apporter une forme d’intrigue pour la suite du livre aboutissant à une fin juste incroyable. Les quarante dernières pages du livre se lisent avec avidité tellement on veut connaître la fin. On reste bouche bée devant les derniers mots de l’auteur et on comprend alors pourquoi ce livre mérite amplement de recevoir un prix.

Grand frère, de Mahir Guven, est donc un très beau premier roman, une fois de plus publié par les excellentes éditions Philippe Rey qui décidemment, ne me déçoivent jamais.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=