Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mme Klein
Théâtre des Abbesses  (Paris)  octobre 2017

Comédie dramatique de Nicholas Wright, mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, avec Marie-Armelle Deguy, Sarah Le Picard et Clémentine Verdier.

Avec "Mme Klein", le dramaturge britannique Nicholas Wright signe une partition ordonnée sur le mode du huis-clos, le registre du drame familial et le thème des relations mère-fille conflictuelles.

Et ce autour de la personnalité de Mélanie Klein, pionnière de la psychanalyse de l'enfance, et d'un fait réel, celui de la mort de son fils intervenue dans des circonstances incertaines, une mort que va lui reprocher sa fille en l'interprétant comme un suicide.

Sur toile de fond toile de fond des controverses et les querelles de chapelle qui agitèrent le petit monde sectaire de la psychanalyse naissante, Nicholas Wright retrace des échanges violents, qui toutefois, en raison de l'insertion de traits d'humour à l'anglaise, désamorcent la potentielle configuration tragique.

Avec une belle constance, Brigitte Jaques-Wajeman assure toujours une direction d'acteur émérite et a réuni une distribution de qualité pour incarner un trio atypique de femmes qui s'affrontent et se déchirent avec les mêmes armes derrière les lourds rideaux de velours couleur de nuit d'un salon cossu élaboré par Emmanuel Peduzzi.

Marie-Armelle Deguy s'empare magistralement de la posture de la figure-mère égotiste et narcissique tournée essentiellement dans la réalisation de soi, tant à titre intime, pour surmonter son background dépressif, que professionnel passant par la reconnaissance hégémonique de ses théories psychanalytiques, de surcroît psychorigide, mégalomaniaque et paranoïaque allant jusqu'à la fermeture à clé du bar à liqueurs.

Et elle négocie parfaitement les failles et les faiblesses de cette mère-monstre qui a expérimenté sur ses propres enfants-cobayes entraînant une confusion des rôles qui n'a vraisemblablement pas contribué à leur équilibre mental.

Du moins pour la fille, interprétée tout en fébrilité exacerbée par Clémentine Verdier, face à l'exhortation de l'analyste maternelle, en contrepied freudien, celle de "tuer la mère" et non le père, toujours en quête de l'amour de sa mère, au demeurant que celle-ci ne peut pas lui donner, et qui se matérialise de manière paradoxale tant par le mimétisme, avec le choix d'un cursus identique, elle est également psychanalyste clinicienne, que par l'opposition professionnelle en s'érigeant en rivale critique.

Leur confrontation prend souvent une tournure hystérique qui ne contribue pas à donner une image sereine de la psychanalyse, qualifiée par ses détracteurs comme "une mythologie crée par des psychopathes", du moins de ses officiants qui seraient, à l'instar de certains qui nous gouvernent, des malades et/ou des fous qui prétendent soigner et soulager les misères psychiques.

Dans cette faille va s'immiscer, et s'engouffrer, une jeune femme, également psychanalyste, Sarah Le Picard remarquable de placidité stratégique, qui récemment émigrée sans argent ni appui, saisit l'opportunité de se placer sous une protection tutélaire en se positionnant non seulement comme secrétaire de la mère mais fille de susbtitution, une fille idéale puisque fille d'élection sans la demande/obligation affective filiale naturellement inhérente aux liens du sang, et dévouée disciple.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=