Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Journal d'une femme de chambre
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  octobre 2017

Monologue dramatique de Michel Monnereau d'après l'oeuvre éponyme de Octave Mirbeau interprété par Catherine Artigala dans une mise en scène de Jean-Pierre Hané.

Depuis sa publication en 1900, "Le Journal d'une femme de chambre" d'Octave Mirbeau n'a cessé d'être adapté au cinéma et au théâtre.

Ce monologue d'une "bonne" qui raconte sa condition ancillaire et comment elle va la quitter est propice à la théâtralisation.

On a vu récemment la version qu'en a tirée Patricia Piazza-Georget et qu'on avait qualifiée de "gore". Celle de Michel Monnereau suit plus fidèlement la trame du roman et cherche à l'élaguer pour mettre en valeur sa comédienne.

Et sur ce point, l'objectif est atteint : Catherine Artigala est Céleste. De son arrivée, valises en main, jusqu'à son départ où la bonne se fait à son tour maîtresse critique des femmes de chambre, elle raconte, elle se raconte. C'est tout un pan de l'histoire sociale française des siècles passées qui s'ouvre devant le spectateur.

Il y lira ce mouvement irrémédiable vers les villes du petit peuple et sa soumission à la bourgeoisie régnante sous la troisième république. Il y verra comment la violence sourd dans un monde guidé par l'âpreté au gain et la défiance entre classes sociales.

Peut-être que Michel Monnerau a gommé un peu de cette "lutte des classes" qui est le moteur du roman de Mirbeau, grand roman politique où l'on sent encore les relents de l'Affaire Dreyfus, Joseph le cocher que va épouser Céleste étant antisémite et projetant d'ouvrir un "petit café" pour les "Patriotes".

Mais dans son monologue, Céleste dit l'essentiel de manière elliptique : il faut toute la subtilité de Catherine Artigala pour que le personnage n'apparaisse pas antipathique selon les critères "politiquement correct" d'aujourd'hui, d'autant plus pour quand elle se fait complice muette d'un possible crime.

On soulignera la qualité du travail de Jean-Pierre Hané, homme à tout faire de cette "femme de chambre" qu'il habille, éclaire et dirige avec l'évidence donnant à cette version apparemment modeste une réelle force qui convainc.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=