Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bonjour, c'est l'infirmière !
Charline  (Editions Flammarion)  septembre 2017

A chaque jour suffit sa peine dit le dicton. En y ajoutant des portières de voitures qui claquent, des patients qui se plaignent des retards, des rencontres canines ou des petits déjeuners improvisés auprès de mamies attentionnées, on a là un petit résumé du livre Bonjour, c’est l’infirmière ! de Charline qui vient de paraître chez Flammarion.

Charline, infirmière libérale dans une zone rurale, a crée le blog C’est l’infirmière ! en 2014 dans lequel elle partage ses joies et ses inquiétudes, et donne voix aux soignants qui ont tant de mal à se faire entendre. Elle y raconte aussi ses coups de gueule, ses joies et les rencontres qui jalonnent ses tournées et ses journées. Fort de son succès, elle nous adresse aujourd’hui ce sympathique petit livre bourré d’humour, nous précisant "que tous ces patients ont une histoire".

On suit donc Charline, dans sa tournée sur huit jours, du samedi au vendredi. Chaque journée est précédée d’une citation, tirée de chansons, de livres ou de conversations entendues par-ci par-là auprès de patients, collègues ou médecins. Ces différentes journées, racontées avec humour parfois mais aussi beaucoup de sérieux permettent de mieux appréhender un métier au final assez méconnu. La tarification des soins par exemple est parfois assez surprenante, faisant de certains actes médicaux des actes bénévoles. On paye le premier soin, le deuxième soin est à moitié prix et le troisième c’est cadeau. Imaginez votre plombier faire la même chose quand il vient réparer la chasse d’eau, le robinet de la salle de bain qui fuit et le radiateur. Cela serait cool, non ? On découvre que les sigles envahissent aussi le quotidien de ces soignants. NPGA, ça vous dit quelque chose ? Ben c’est juste une nomenclature générale des actes professionnels. En gros, c’est une nomenclature abjecte de la sécurité sociale créant incohérences et dépenses supplémentaires.

On suit Charline dans sa voiture, au fond de son lit quand le réveil sonne à six heures du matin, dans ses moments de solitude aussi (ben ouais une infirmière libérale, ce n’est pas une infirmière qui ne voulait plus bosser en équipe ?) et lorsqu’elle court après les médecins pour récupérer une ordonnance qui lui permettra de se faire payer. Son quotidien, c’est aussi son rapport fréquent à la violence sociale ou physique. Le temps de quelques pages, elle délaisse son humour pour nous raconter des situations beaucoup moins amusantes, pleines de réalisme qui nous laissent songeur et admiratif face à son métier.

Ses journées sont ponctuées de petits bonheurs, de grands malheurs parfois mais aussi de haut-le-cœur. Ses petits bonheurs, ce sont les sourires quotidiens des petites mamies, ses chouchoutes, qu’elle bichonne avec une grande affection. Les petits malheurs, ce sont ces patients auxquels elle s’attache qui disparaissent un jour, une maman qui a perdu son bébé, une jeune fille qui a été violé.e Les haut-le-cœur, c’est la pisse, le vomi, les mauvaises conditions hygiéniques de certains patients qu’il faut quotidiennement laver pour un prix dérisoire.

Il y a beaucoup d’humanité dans l’approche professionnelle de Charline et cela se ressent dans ses écrits. Elle traite la souffrance des corps et des âmes avec une grande dignité. Elle place toujours l’humain avant le financier, loin de l’idée vénale que certains se font des infirmiers libéraux. Son récit, puisque vécu, est d’une grande sincérité. Il est aussi rempli d’humour, avec de nombreuses petites blagues entendues qui sont souvent très drôles et viennent détendre après des passages un peu plus graves. On passe un très agréable moment en lisant ce livre. Charline est infirmière, elle n’en a pas moins une très jolie plume. Elle joue très bien avec les mots comme elle arrive à rendre intelligibles les difficultés de son métier tout en montrant qu’il possède aussi de très bons côtés. Et en plus, elle aime Nirvana et le bon rock…

 

En savoir plus :
Le Blog C'est l'infirmière !


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=