Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bonjour, c'est l'infirmière !
Charline  (Editions Flammarion)  septembre 2017

A chaque jour suffit sa peine dit le dicton. En y ajoutant des portières de voitures qui claquent, des patients qui se plaignent des retards, des rencontres canines ou des petits déjeuners improvisés auprès de mamies attentionnées, on a là un petit résumé du livre Bonjour, c’est l’infirmière ! de Charline qui vient de paraître chez Flammarion.

Charline, infirmière libérale dans une zone rurale, a crée le blog C’est l’infirmière ! en 2014 dans lequel elle partage ses joies et ses inquiétudes, et donne voix aux soignants qui ont tant de mal à se faire entendre. Elle y raconte aussi ses coups de gueule, ses joies et les rencontres qui jalonnent ses tournées et ses journées. Fort de son succès, elle nous adresse aujourd’hui ce sympathique petit livre bourré d’humour, nous précisant "que tous ces patients ont une histoire".

On suit donc Charline, dans sa tournée sur huit jours, du samedi au vendredi. Chaque journée est précédée d’une citation, tirée de chansons, de livres ou de conversations entendues par-ci par-là auprès de patients, collègues ou médecins. Ces différentes journées, racontées avec humour parfois mais aussi beaucoup de sérieux permettent de mieux appréhender un métier au final assez méconnu. La tarification des soins par exemple est parfois assez surprenante, faisant de certains actes médicaux des actes bénévoles. On paye le premier soin, le deuxième soin est à moitié prix et le troisième c’est cadeau. Imaginez votre plombier faire la même chose quand il vient réparer la chasse d’eau, le robinet de la salle de bain qui fuit et le radiateur. Cela serait cool, non ? On découvre que les sigles envahissent aussi le quotidien de ces soignants. NPGA, ça vous dit quelque chose ? Ben c’est juste une nomenclature générale des actes professionnels. En gros, c’est une nomenclature abjecte de la sécurité sociale créant incohérences et dépenses supplémentaires.

On suit Charline dans sa voiture, au fond de son lit quand le réveil sonne à six heures du matin, dans ses moments de solitude aussi (ben ouais une infirmière libérale, ce n’est pas une infirmière qui ne voulait plus bosser en équipe ?) et lorsqu’elle court après les médecins pour récupérer une ordonnance qui lui permettra de se faire payer. Son quotidien, c’est aussi son rapport fréquent à la violence sociale ou physique. Le temps de quelques pages, elle délaisse son humour pour nous raconter des situations beaucoup moins amusantes, pleines de réalisme qui nous laissent songeur et admiratif face à son métier.

Ses journées sont ponctuées de petits bonheurs, de grands malheurs parfois mais aussi de haut-le-cœur. Ses petits bonheurs, ce sont les sourires quotidiens des petites mamies, ses chouchoutes, qu’elle bichonne avec une grande affection. Les petits malheurs, ce sont ces patients auxquels elle s’attache qui disparaissent un jour, une maman qui a perdu son bébé, une jeune fille qui a été violé.e Les haut-le-cœur, c’est la pisse, le vomi, les mauvaises conditions hygiéniques de certains patients qu’il faut quotidiennement laver pour un prix dérisoire.

Il y a beaucoup d’humanité dans l’approche professionnelle de Charline et cela se ressent dans ses écrits. Elle traite la souffrance des corps et des âmes avec une grande dignité. Elle place toujours l’humain avant le financier, loin de l’idée vénale que certains se font des infirmiers libéraux. Son récit, puisque vécu, est d’une grande sincérité. Il est aussi rempli d’humour, avec de nombreuses petites blagues entendues qui sont souvent très drôles et viennent détendre après des passages un peu plus graves. On passe un très agréable moment en lisant ce livre. Charline est infirmière, elle n’en a pas moins une très jolie plume. Elle joue très bien avec les mots comme elle arrive à rendre intelligibles les difficultés de son métier tout en montrant qu’il possède aussi de très bons côtés. Et en plus, elle aime Nirvana et le bon rock…

 

En savoir plus :
Le Blog C'est l'infirmière !


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=