Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pièce en plastique
Usine Hollander  (Choisy-le-Roi) 

Comédie dramatique de Marius von Mayenburg, mise en scène de Patrice Bigel, avec Karl-Ludwig Franciso, Bettina Kûhlke, Jean-Michel Marnet, Juliette Parmantier et, en alternance, Auguste Daniau, Lorid Perna ou Julien Vion.

Si Marius von Mayenburg avait été français, il aurait écrit des scénarios pour des cinéastes tels François Ozon. On retrouve ainsi dans "Pièce en plastique", pièce écrite en 2015, le ton de certains films français bien antérieurs, comme justement "Sitcom" d'Ozon qui date de 1998.

C'est là tout le paradoxe de ce théâtre allemand qui, en palliant l'absence de cinéma national, se consacre à des sujets mineurs. "Pièce en plastique" en est la parfaite illustration puisqu'elle propose la énième critique de la société bourgeoise.

Même si le père (Jean-Michel Marnet) rêve de travailler pour "Médecins du monde", que la mère (Bettina Külhe) est l'assistante d'un artiste "moderne" (Karl-Ludwig Francisco) pas très inspiré et que le fils (Auguste Daniau, Loris Perna ou Julien Vion) porte la robe (toujours comme dans les films d'Ozon et de Xavier Dolan), rien de bien nouveau pour décrire le cauchemar climatisé qui les fait sombrer dans l'ennui. Quant à la "bonne" (Juliette Parmantier), personnage ô combien vieillot, elle semble la petite-fille des sœurs Papin...

Reste l'artiste déjà cité. Si la vision de Yasmina Réza de l'art moderne était figée dans les monochromes des années 1960, celle de Marius von Mayenburg s'arrête au cœur des années 1980-1990 avec un "artiste" qui en a toujours après la société de consommation avec des dispositifs vidéos dérisoires aussi dérisoires que l'utilisation d'un frigo comme mesure du gâchis consumériste.

Bref, Patrick Bigel s'attaque à une pièce d'un auteur qui bénéficie de la puissance de feu de l'Allemagne réunifiée pour se projeter au-delà de ses frontières et qui n'intéresserait personne si elle était moldave ou népalaise.

Pourtant, une fois de plus, le metteur en scène fait des miracles. Grâce à un travail d'une grande intelligence, il pare cette pièce pas très excitante de beaux atours.

Sur l'immense scène de l'Usine Hollander, tout commence dans un dénuement d'une blancheur polaire. Mais, peu à peu, la couleur s'immisce avec l'irruption de tas de vêtements chatoyants alors que des meubles design prennent place çà et là.

Tout devient possible dans l'inventive scénographie de Jean-Charles Clair. D'une immense casserole, les acteurs extrairont des élastiques alors que les bols de soupe alignés sur une longue table roulante très haute et très blanche seront éclairées de l'intérieur...

L'atmosphère ainsi créée, les acteurs peuvent en faire des kilotonnes pour rendre vivants les personnages de Marius von Mayenburg. Dans la dérision caricaturale, ils sont formidables et leur charge anti-bourgeoise fonctionne, qu'on adhère ou pas au texte.

Au bout du compte, sous l'impulsion de Patrick Bigel, "Pièce en plastique" devient un spectacle plus amusant que celui conçu à l'origine par l'auteur. Ce serait même, et de loin, l'un des meilleurs divertissements de ce début de saison.

Bien entendu, il faudra pour cela réduire ses ambitions et considérer que les pièces bien argumentées et bien interprétées sont souvent assez rares pour passer sur le sujet-prétexte de "Pièce en plastique" et admettre qu'un large public prendra plaisir à la voir ainsi montée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=