Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Haskell Junction
Théâtre national de Bordeaux- Aquitaine  (Bordeaux)  octobre 2017

Spectacle conçu et mis en scène par Renaud Cojo, avec François Brice, Renaud Cojo, Elodie Colin, Catherine Froment et Christophe Rodomisto.

Amérique du nord en 1722. Alors que la neige commence à tomber sur cette région déserte, deux géomètres à moitié ivres, John Collins et Thomas Valentine, sont à la recherche du 45ème parallèle pour tracer la limite séparant deux nouveaux états.

Surtitres et effet spéciaux (dont la tempête de neige - à vue), le spectacle démarre comme une superproduction américaine.

Bien des années plus tard, cette limite ayant été marquée de façon plus qu’approximative, la ville de Stanstead deviendra une anomalie de la carte, écartelée entre trois états. De même pour l’Haskell Opéra House, une salle de spectacle-bibliothèque divisée en deux, entre Etats-Unis et Canada, seul endroit où auraient pu se réunir pour des raisons juridiques les quatre Beatles après lors séparation.

Avec "Haskell Junction", Renaud Cojo a souhaité rendre hommage à cette bourgade et raconter à sa façon son histoire. Dans un décor de neige où s’étend un imposant tronc d’arbre (belle scénographie de Philippe Casaban et Eric Charbeau), se côtoient des personnages pittoresques et anachroniques.

Cela donne des séquences oniriques où, entouré d’une équipe d’artistes solidaires, le metteur en scène et concepteur fait apparaître les quatre de Liverpool en costumes de Sergent Pepper, une danseuse au tutu de verre (des dizaines de flacons scotchés à la ceinture) ou un Pokémon géant, égrenant à la façon d’un film de David Lynch, les morceaux disparates d’un rêve.

Fidèle à sa marque de fabrique, Fidèle à sa marque de fabrique, le metteur en scène-concepteur Renaud Cojo habitué aux spectacles inclassables ("Et puis j'ai demandé à Christian de jouer l'intro de Ziggy Stardust"), propose un univers hybride non dénué de poésie et d’humour. L’ensemble s’éclaire enfin dans le long documentaire final mélangeant vraies et fausses images d’archives pour relater le destin ubuesque de cette contrée.

Renaud Cojo a su réunir et mêler adroitement le théâtre, la vidéo, des performers (Catherine Froment, François Brice), le musicien Christophe Rodomisto et la comédienne Elodie Colin pour cette proposition singulière et piquante qui ne fera sans doute pas l’unanimité par sa radicalité mais qui a le mérite d’être cohérente et de parler à l’inconscient de chacun.

Avec des tableaux parfois sublimes, alternant moment de tensions et d’apaisement, "Haskell Junction", fable fantasmagorique, se révèle une allégorie sur l’absurdité des frontières, la fin évoquant le sort tragique des migrants et délivrant un message universel de fraternité et d’espoir.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=